WRC - Rallye de Sardaigne : jour 1
Auto_728x90.jpg

WRC - Rallye de Sardaigne : jour 1



S’ils ont connu leurs lots de mésaventures, Mads Ostberg – Torstein Eriksen et Craig Breen – Scott Martin, les deux équipages du Citroën Total Abu Dhabi WRT, respectivement cinquièmes et septièmes ce soir à bord de leurs C3 WRC, sont venus à bout d’une première journée rendue difficile par des conditions météorologiques particulièrement instables. Auteurs quant à eux de trois meilleurs temps de catégorie, Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau occupent les commandes du WRC2 avec la C3 R5.

Abondamment arrosée par des orages localisés ces dernières heures, la Sardaigne offrait un visage atypique pour cette première étape. Parfois aussi boueuses qu’elles ne le sont au Pays de Galles, d’autres fois simplement humides, voire même entièrement sèches pour certaines, les huit spéciales du jour constituaient un challenge de taille pour les équipages, avec d’incessants changements d’adhérence à appréhender.

Dans ces conditions, il faut non seulement anticiper les possibles caprices de la météo, mais aussi savoir lire depuis l’habitacle les évolutions du grip au sol. Mads Ostberg prouvait son aptitude en la matière en s’emparant du deuxième temps d’entrée, avant de souffrir quelque peu des conséquences d’une touchette contre une pierre (ES 4) et d’un choix de pneus imparfait à chacun des passages de la redoutable Tergu – Osilo. Mais fort du deuxième temps à 1’’1 seulement du scratch dans l’ultime ES, il concluait la journée avec la manière. En embuscade à la cinquième place au classement général provisoire, le Norvégien, particulièrement expérimenté sur cette épreuve, sait combien la route est encore longue…

Malgré un tout droit d’entrée, Craig Breen se reprenait aussitôt avec un quatrième temps intéressant à seulement 3’’3 du meilleur (ES 3). Mais il allait ensuite être hélas victime de trois calages moteur coûteux en temps (ES 6), ainsi que d’une nouvelle petite erreur en toute fin de l’ES7, alors même qu’il affichait un tempo particulièrement rapide aux temps intermédiaires. Sans quoi, il pouvait légitimement espérer mieux que sa septième place ce soir.

Troisième homme de Citroën Racing, Stéphane Lefebvre faisait de son côté l’étalage des qualités de la nouvelle C3 R5, en ralliant l’assistance de fin d’étape aux commandes du WRC2, non sans avoir signé trois meilleurs temps.

Si la météo pourrait enfin cesser de jouer les trouble-fête demain, les difficultés seront pour autant encore nombreuses, avec près de cent cinquante kilomètres chronométrés à parcourir, et les longues spéciales de Monti Di Ala (28,52 km) et Monte Lerno (29,11 km) à négocier chacune à deux reprises…

ILS ONT DIT

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing

« On ne peut pas cacher notre frustration, puisque nous avons tour à tour commis plusieurs petites erreurs qui se sont révélées coûteuses en temps.Nous avons néanmoins ramené deux montures intactes ce soir, et Mads notamment, reste en lutte pour les places d’honneurs, tandis que nous comptons sur Stéphane pour poursuivre sa très belle prestation. »

Craig Breen

« Ce n’était pas une bonne journée pour nous, en raison notamment des soucis de frein à main rencontrés. Dans pareilles spéciales sinueuses, on y a très souvent recours et j’ai perdu pas mal de temps en calant notamment à trois reprises. Je vais me retrouver en deuxième position sur la piste demain, ce qui risque d’être difficile, mais je ferai à nouveau mon possible pour tenter de remonter. »

Mads Ostberg

« Ce rallye n’a jamais été facile, et la météo particulièrement folle d’aujourd’hui nous a encore plus corsé la tâche. On a manqué de réussite, avec notamment deux choix de gommes pas totalement adaptés dans l’ES de Tergu-Osilo, mais je préfère retenir le deuxième temps signé dans l’ultime ES qui va nous permettre d’aborder l’étape de demain avec un ordre de départs correct. »

CLASSEMENT JOUR 1 Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 1h35’56’’9 Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +18’’9 Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) + 37’’2 Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) + 41’’6 Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) + 58’’3 Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) + 1’01’’5 Breen / Martin (Citroën C3 WRC) + 1’26’’0 Lefebvre / Moreau (Citroën C3 R5) + 4’02’’9 (1ers WRC2)

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon