Citroën B10 | Passionnément Citroën

Citroën Type B10

La Citroën Type B10 a été présentée au salon de Paris de 1924. Il s'agît d'une évolution de la B2 sortie, elle, en 1921 et que Citroën a du modifié car la concurrence avait réagi. Et c'est un vrai bouleversement que Citroën met en place puisqu'il profite de cette évolution pour innover une fois de plus.

En effet, à l'occasion de la Type B10, Citroën abandonne la construction sur des armatures en bois pour adopter la technique dite du « tout acier ». Cette technique dans laquelle les profilés de l'armature formés par emboutissage reçoivent par des soudures électriques les panneaux extérieurs de la tôle. Cela permet une caisse plus légère, plus rigide et, surtout, permettant plus facilement un assemblage automatisé ou semi-automatisé.

Pour lancer cette B10, Citroën doit s'équiper d'importants matériels d'emboutissage et de soudage extrêmement coûteux dans une période, de plus, très inflationniste. De ce fait, Citroën, dont la production journalière est de 300 voitures, ne produit pas assez pour assurer l'amortissement de ces investissements.

Une évolution qui en appellent d'autres

La Citroën B10 inaugure donc la technique du tout acier et souffre de problèmes de structure d'où à une adaptation hâtive d'une carrosserie tout acier sur un châssis trop peu rigide. Et, paradoxalement, ce n'est pas le châssis qui pose problème mais la caisse qui le bride cela entraînant des ruptures aux points de fixation imposant de renforcer en urgences les longerons d'abord en les doublant pour ensuite augmenter leurs épaisseurs et leurs hauteurs. Et après un long travail, tous les problèmes rentrent dans l'ordre et la B10 connaît un grand succès malgré un prix de vente de 25 000 Francs soit 2000 Francs,à peine, supérieur au prix de la B2.

1/12

La B10 devient B12...

En 1925, Citroën modifie la B10 en la transformant en B12 gommant, au passage, les principaux défauts de la B10 à savoir l'absence de freins avant. Mais les problèmes du châssis mal adapté à la caisse de la B10 avait causé des problèmes aux clients et terni l'image de la marque. Pour remédier aux soucis, la B12 remplace la B10 avec un nouveau châssis, cette fois conçu dès le départ pour une carrosserie tout acier permettant de régler les problèmes. Ce nouveau châssis reprend la mécanique de la B2 initial à savoir un 4 cylindres de 20ch qui à fort à faire avec le poids plus lourd de la B12. Celle-ci met fin à l'unique freinage à l'arrière pour adopter un freinage aux quatre roues. La B12 fut produite sous différentes carrosseries limousine, carbiolet, landaulet ou en version commerciale Normande. La carrière de la B12 fut brève, comme celle de la B10, puisqu'une nouvelle évolution va apparaître, dès le mois d'Octobre 1926, qui va voir le jour de la B14.

… qui devient la B14 La Citroën B14, qui aurait dû s'appeler B13, remplace les B2 et B12 et apporte plusieurs progrès importants. Elle possède toujours une carrosserie tout acier mais celle-ci repose désormais sur un châssis plus robuste et allégé qui est suspendu par des ressorts semi-ellipiques. Le moteur évolue également pour offrir davantage de souplesse grâ à une évolution de sa cylindrée qui est portée à 1359cm³. Citroën en profites pour apporter une innovation technique avec la présence d'un Servofrein Citroën qui agît sur les quatre roues.

La B14 connaîtra deux évolutions : - En Mars 1927, elle apporte un nouveau châssis plus rigide, un moteur plus fiable et devient la B14.F. Elle sera la première Citroën à adopter la peinture à la nitrocellulose et sera produite jusqu'à 400 exemplaires par jour.

- En Octobre 1927, la B14 évolue encore pour être appelée B14.G et dont la principale différence est une nouvelle carrosserie à toit arrondi et un nouveau capot possédant des ouïes d'aération sur toute sa longueur. La production totale dépassera les 500 exemplaires par jour grâce à des tarifs compétitifs.

Caractéristiques :

B10 : Longueur : 3m68 ou 4m

Largeur : 1m45

Poids : 810 kg

Vitesse maxi : 70 km/h

Puissance : 20 ch

Production : 17 259 exemplaires

 

B12 :

Longueur : 4m

Largeur : 1m45

Poids : 1100 kg

Vitesse maxi : 70 km/h

Puissance : 20/22 ch

Production : 38 381 exemplaires

 

B14 :

Longueur : 4m18

Largeur : 1m41

hauteur : 1m80

Poids : 1100 kg

Puissance : 22ch

Vitesse maxi : 80 km/h

Production : 127 600 exemplaires

Passionnément Citroën - 2020 Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon