Vincent Cobée : "Citroën vise 20 000 AMI par an"


Dans une récente interview, Vincent Cobée, Directeur général de Citroën, évoque la nouvelle révolution de la marque dans la mobilité urbaine, AMI, et livre quelques indices notamment sur sa production. Initialement prévue pour être disponible à la commande dès le 30 mars, Citroën a du se résigner à repousser la commercialisation, confinement oblige. Celle-ci sera désormais effective dès le 11 mai prochain avec de premières livraisons estimées pour fin Juillet.


La Citroën AMI sera donc fabriquée dans la toute récente usine marocaine du Groupe PSA, à Kénitra, "avec une capacité de base de l’ordre de 20000 unités par an, mais nous gardons la possibilité de monter en cadence dans des délais très courts si la demande est supérieure. La réalité du marché reste à confirmer" indique Vincent Cobée qui précise que la marque a été "contactés par des clients, des flottes, des acteurs de l’automobile ou des opérateurs de partage qui ne sont pas des interlocuteurs habituels de PSA" preuve de l'intérêt autour d'AMI.


Commercialisée en Mai en France, AMI sera, dans un deuxième temps, proposé "à la vente en Espagne, au Portugal, en Italie et probablement en Belgique. Nous pouvons vraisemblablement imaginer une autre vague dans laquelle nous retrouverons l’Allemagne et les Pays-Bas" pour Vincent Cobée.


Interrogé sur le développement de Citroën en Inde et sur les conditions d'un lancement réussi, Vincent Cobée affirme qu'il faut respecter trois points : "Le premier : s’assurer que les véhicules sont compétitifs et dans le cœur de marché, ce qui passe par un développement et une fabrication avec une forte implication locale. Le deuxième, notamment sur ces marchés de primo-accédants : rassurer le client sur les attentes fondamentales de durabilité, d’entretien, de réassurance via la garantie, la présence d’un réseau, une disponibilité des pièces de rechange… Le troisième : adopter une approche différente des marques historiques et dominantes, avec un déclencheur d’émotion et d’attirance nouveau dans le marché, qui peut être le style, les équipements, le confort..."


Précisant que le C5 Aircross sera le premier modèle à être commercialisé, Vincent Cobée affirme ensuite que le projet C-cubed sera déployé, en dehors de l'Inde : "à partir de 2021, nous allons lancer une famille de produits. Le développement a lieu actuellement entre l’Inde et l’Europe, les véhicules seront produits en Inde pour y être commercialisés, mais ce projet s’inscrit dans une logique d’application à l’échelle mondiale.Ces modèles auront vocation à être commercialisés à terme dans cinquante à soixante marchés dans le monde, potentiellement en Europe dans une troisième phase". Vincent Cobée confirme donc que Citroën n'a pas l'ambition de proposer des produits spécifiques pour certains pays mais qu'ils ont bel et bien vocation à être mondiaux


Enfin, les conséquences de la crise liée au coronavirus mettent à mal les estimations de ventes que Citroën avait prévu il y a peu mais Vincent Cobée a bon espoir de développer la marque avec "une feuille de route qui nous permet objectivement d’envisager une croissance mondiale de 20 à 30 % dans les trois à quatre prochaines années, poussée par l’Europe, d’un côté, et par ces trois zones géographiques, de l’autre.Au-delà de 2026, nos perspectives de croissance vont bien au-delà de 30 %"

299 vues5 commentaires

Passionnément Citroën - 2020  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon