Une nouvelle stratégie d'électrification pour le Groupe PSA


Imposés par les normes d'émissions particulièrement strictes de l'Union Européenne notamment, l'électrification des gammes du Groupe PSA reposait essentiellement sur de petits modèles électriques et de grands en hybride. Mais cette première étape d'électrification appelle une autre stratégie pour le Groupe PSA qui développe de nouveaux modules électriques et hybrides afin d'en proposer davantage à davantage de modèles.



D'ici 2025, l'objectif du groupe est que chaque marque dispose d'une gamme électrifiée en totalité. Cet objectif ne change pas mais la façon de l'atteindre évolue puisque le groupe s'est donné les moyens de proposer davantage de solutions électrifiées. Ainsi, dès 2023, les SUV compacts développés sur la plateforme EMP2, dont le futur Citroën C5 Aircross par exemple, proposeront une version 100% électrique alors qu'actuellement seule l'hybride est proposé et dans des puissances conséquentes.


C'est justement la nouveauté que PSA réserve puisque le Groupe développe une offre hybride dite légère en ajoutant au moteur 1.2 essence deux systèmes d'hybridation différente. Pour les modèles développés sur les plateformes CMP et EMP2, le moteur 1.2 puretech sera accompagné par un alterno-démarreur sur les modèles à boite manuelle et par un moteur électrique intégré à une boite automatique double embrayage à 7 rapports, boîte que le Groupe PSA développe depuis sa collaboration avec Punch Powertrain (article à lire ICI) et produite dans l'usine du Groupe à Metz. Cette nouvelle boîte appelée e-DCT associée au moteur puretech 1.2, pourrait également intégrer la gamme des futures versions hybrides rechargeables pour les SUV Compacts en complément ou en remplacement du moteur 1.6 actuellement utilisé.


En électrique aussi, PSA accélère

On le voit le Groupe PSA accélère sur le développement de nouvelles solutions hybrides permettant d'intégrer cette technologie à davantage de modèles et dans différentes puissances. C'est la stratégie que le Groupe développe également pour les modèles électriques de nouveaux moteurs et de nouvelles batteries pour maximiser les possibilités.


Actuellement, le Groupe PSA fabrique ses moteurs électriques sous licence Continental. Mais une nouvelle offre électrique arrivera, dès 2023, sur les modèles basés sur CMP et EMP2, et sera constitué d'un tout nouveau moteur électrique développé conjointement avec Nidec qui sera destinée à l'ensemble des modèles du Groupe PSA. En 2023 également, le Groupe PSA exploitera ses propres batteries qu'il développe avec Saft suite à la signature d'une coentreprise entre PSA et la filiale du Grope Total (à lire ICI). Fabriquée en France, ces nouvelles batteries devraient être plus performante en termes d’autonomie, d’énergie et de temps de recharge.


La pile à combustible étudiée

Aux côtés des offres électriques et hybrides, le Groupe PSA compte également exploité une nouvelle technologie dite propre afin d'offrir aux consommateurs le choix le plus vaste. Ainsi, le Groupe PSA travaille sur le développement d'une pile à combustible (hydrogène) dont il pourrait présenter un démonstrateur en 2020 ou 2021. Cette nouvelle technologie serait destinée, dans un premier temps, qu'aux grands utilitaires et à destination des flottes d'entreprises.

534 vues4 commentaires

Passionnément Citroën - 2020  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon