PSA : Une perspective de batteries européennes avec Saft

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA : Une perspective de batteries européennes avec Saft


Un projet européen visant à fournir en batteries l'industrie automobile à grande échelle va associer Saft, filiale du géant pétrolier Total, et PSA. Les deux groupes étudient la création d'une coentreprise à 50-50 pour produire des cellules lithium-ion, élément-clé des batteries rechargeables des voitures électriques. 


"La concrétisation de la filière des batteries électriques est une bonne nouvelle pour l'emploi, mais aussi pour la souveraineté économique et technologique européenne", estime le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui avait lancé le projet en décembre 2018 avec son homologue allemand Peter Altmaier. "Ni la France, ni l'Europe ne sont condamnées à dépendre des importations technologiques des Etats-Unis ou de la Chine", assure-t-il. 


Les batteries représentent à elles seules un tiers de la valeur ajoutée des véhicules électrique et aujourd'hui, elles sont la chasse gardée de la Chine, du Japon et de la Corée du sud. L'Europe ne représentant 1% de la production mondiale. 


Le projet Saft-PSA est soutenu par les gouvernements français et allemand, il vise a démarrer une filière européenne en associant le savoir-faire d'un fabricant de batteries avec celui du deuxième constructeur automobile européen.

Carlos Tavares a souligné à maintes reprises la dépendance de l'Europe envers les batteries asiatiques et Il avait besoin d'un partenaire ayant un savoir-faire dans ce nouveau domaine pour PSA et pouvant partager les coûts d'investissement très élevés. 

290 vues7 commentaires