top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis signe un accord avec Vulcan pour décarboner le site de Mulhouse


L'usine de mulhouse qui va réduire ses émissions grâce à u n projet entre stellantis et vulcan

Avec son plan Dare Forward 2030, le groupe Stellantis s'est engagé à ne vendre que des voitures électriques en Europe d'ici 2030 mais aussi à devenir un groupe neutre en carbone dès 2038. Pour cela, Stellantis doit décarboner ses sites de production et il s'est rapproché de Vulcan, avec qui il coopère déjà, pour engager les démarches sur son site de Mulhouse.

Stellantiset Vulcan Energy Resources viennent donc de signer un accord de principe engageant pour la première phase d’un projet de développement géothermique, pour décarboner le mix énergétique du site industriel de Mulhouse. Selon les estimations actuelles, ce projet pourrait contribuer à combler une part significative des besoins énergétiques annuels du site dès 2026.


Arnaud Deboeuf, Directeur Industriel de Stellantis déclare « Nous sommes fiers d’annoncer une nouvelle étape de notre partenariat avec Vulcan, qui démontre notre engagement à accroître l’utilisation de solutions énergétiques décarbonées dans nos installations. La géothermie est l’une des nombreuses solutions que nous explorons pour atteindre notre objectif de neutralité carbone d’ici 2038, conformément à notre plan stratégique Dare Forward 2030. »


La première phase de ce projet, dans la partie la plus au sud de la zone d’intervention de Vulcan (haute vallée du Rhin), inclura une étude préalable de faisabilité pour la construction d’une installation d’énergie géothermique renouvelable pour l’usine de Stellantis, menée par Vulcan, qui évaluera également le potentiel de production de lithium. Si cette étude est concluante, la phase suivante consistera en une exploration sismique en 3D, des études et un développement plus poussés. Sous réserve du succès de l’étude de faisabilité, Stellantis et Vulcan envisagent le développement du projet sur une base 50/50.


En novembre 2022, Vulcan a annoncé le lancement d’un certain nombre d’initiatives pour étendre à la France ses activités en matière d'énergie géothermique renouvelable et son projet Zero Carbon Lithium TM, et plus particulièrement en Alsace, qui représente environ un tiers du fossé rhénan supérieur. Vulcan a déposé, sur la même zone de Mulhouse, une demande de licence exclusive pour le lithium dans cette région pour sécuriser une zone supplémentaire de 480 km² pour l’exploration du sous-sol dans le gisement de saumure de la haute vallée du Rhin.

Selon les termes de cet accord de principe, l’équipe Vulcan effectuera une évaluation des ressources minérales en lithium conformément au code JORC. Le projet Zero Carbon LithiumTM de Vulcan s’inscrit dans les missions de « l’Observatoire français des ressources minérales », qui vise à analyser les ressources françaises en matières premières critiques. L’Observatoire formulera des recommandations en vue d’investissements publics qui seront soutenus par le « Fonds d’investissement français de 2 milliards d'euros pour les matières premières critiques » récemment annoncé.


Stellantis adopte une approche holistique de la décarbonation afin de devenir une société carbone neutre, tous domaines compris, d’ici 2038, avec une compensation à un chiffre des émissions restantes. Cet accord avec Vulcan Energy marque pour Stellantis une deuxième utilisation potentielle de l’énergie géothermique renouvelable pour décarboner et localiser l’approvisionnement énergétique d’un de ses sites industriels.


Dr Francis Wedin, Directeur Général de Vulcan explique « La principale mission de Vulcan est la décarbonation, grâce à l’énergie renouvelable et l’approvisionnement en lithium, neutre en carbone. Vulcan apporte son soutien à Stellantis, notre client le plus important et l’un de nos principaux actionnaires, pour décarboner ses activités en Europe. Alors que nous restons concentrés sur notre Phase 1 de développement du lithium et de l’énergie géothermique dans notre gisement de saumure de la haute vallée du Rhin, ce nouveau projet représente une opportunité d’élargir nos possibilités de développement vers certaines zones plus périphériques de la haute vallée du Rhin, avec le soutien de partenaires industriels comme Stellantis. »


De son côté, Franck Leroy, Président du conseil régional du Grand Est a déclaré « Stellantis est un acteur industriel majeur de la filière automobile dans le Grand Est. C’est pourquoi la Région a souhaité accompagner l’entreprise dans sa transition vers l’électrique. Grâce à ce partenariat stratégique, la transition vers l’industrie du futur et la lutte contre le réchauffement climatique prennent forme dans notre région grâce à une exploitation rationnelle de l’énergie géothermique »


Ce projet de décarboner l'usine de Mulhouse permettra à Stellantis d'atteindre son objectif zéro carbone en 2038 et marque la quatrième collaboration avec Vulcan, signe que les précédentes se passent bien. Stellantis adapte ses travaux selon les possibilités autour de l'usine comme Mulhouse qui pourra profiter de la géothermie pour abaisser ses émissions mais d'autres projets sont en cours comme à Rennes avec le gaz quand d'autres ont vu aboutir une première phase de transition avec l'énergie solaire comme à Madrid.

133 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page