top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis sécurise les approvisionnements pour ses futures batteries


Engagé dans un vaste plan vers l'électrification de ses gammes, avec un objectif de vendre 100% de modèles électriques d'ici 2030 en Europe, Stellantis se prépare à pouvoir produire en masse des voitures électriques et donc des batteries qui demandent des matières précieuses qu'il faut pouvoir sécuriser pour maitriser l'approvisionnement futur. C'est tout le sens de l'accord signé entre Stellantis et GME pour du sulfate de nickel et du cobalt.

Stellantis et GME Resources Limited viennent donc d'annoncer la signature d'un protocole d'accord non contraignant pour l’approvisionnement futur en sulfate de nickel et cobalt de qualité batterie provenant du projet NiWest Nickel-Cobalt en Australie occidentale (« NiWest »).


NiWest est un projet de développement avancé de nickel-cobalt et produira environ 90 000 tpa (tonnes par an) de sulfate de nickel et de cobalt de qualité batterie pour le marché en plein essor des véhicules électriques. À ce jour, plus de 30 millions de dollars australiens ont été investis dans le forage, les essais métallurgiques et les études de développement. Une étude de faisabilité définitive pour NiWest doit commencer ce mois-ci. L'emplacement proposé pour l'usine de transformation de NiWest se trouve à environ 30 kilomètres de l'exploitation Murrin Murrin, propriété de Glencore la plus grande exploitation de nickel-cobalt d'Australie.


Maxime Picat, Chief Purchasing and Supply Chain Officer de Stellantis, déclare « Chaque jour, Stellantis s'efforce d'offrir à nos clients une liberté de mouvement propre, sûre, abordable et à la pointe de la technologie. Sécuriser les sources de matières premières et d'alimentation pour les batteries renforcera la chaîne de valeur de Stellantis pour la production de batteries de véhicules électriques et aidera également l’entreprise à atteindre son objectif audacieux de décarbonation . »

Dans le cadre du Plan Stratégique Dare Forward 2030, Stellantis a annoncé son intention d'atteindre 100 % des ventes de véhicules électriques à batterie (BEV) pour les voitures particulières en Europe et 50 % des ventes de BEV pour les voitures particulières et les pick ups aux États-Unis d'ici 2030. Stellantis sera le champion du secteur en matière d'atténuation des changements climatiques, en atteignant un bilan carbone net zéro d'ici 2038, avec une réduction de 50 % d'ici 2030.


Paul Kopejtka, Managing Director de GME affirme « Stellantis est un partenaire de premier plan et GME est ravi d'avoir signé ce protocole d'accord qui, nous l'espérons, est la première étape d'un partenariat à long terme. Nous sommes très satisfaits de la façon dont nos discussions ont progressé et nous sommes maintenant impatients de poursuivre des négociations plus détaillées parallèlement au lancement de l'étude de faisabilité définitive pour le projet NiWest Nickel-Cobalt. La conclusion d'un accord définitif avec Stellantis serait une étape essentielle pour pouvoir faire progresser le projet NiWest jusqu'à l'exploitation commerciale ».


Ce nouvel accord vient renforcer les derniers accords signés par Stellantis et qui ont vu son approvisionnement en hydroxyde de lithium à faible teneur en carbone se renforcer plus tôt cette année, en signant des accords avec Vulcan Energy et Controlled Thermal Resources pour, respectivement l'Europe et l'Amérique du Nord.

311 vues7 commentaires

7 Comments


Chevrons Blues
Chevrons Blues
Oct 12, 2022

C'est beau, c'est grand, c'est magnifique ! Stellantis champion du monde du climat !

Mais l'extraction de ces minerais, c'est "nickel"(!) sur le plan environnemental et même humain ? Comme dit Magnolias on va dans le mur… Freeeennne… Carlos !

Like
Replying to

La question du climat ne se pose pas pour Stellantis et les autres OEMs. Stellantis se contente de suivre les directives pour pouvoir continuer à vendre des voitures en Europe au delà de 2035 et gagner de l'argent. Pour cela, ils mettent une stratégie en oeuvre qui va au delà du développement et de la fabrication de véhicules. ils ont bien raison, étant donné que la concurrence est extrêmement rude et les resources limitées.

Like

Pour une fois je trouve que les directives Européenne sont trop caricaturales .

Nous allons dans le mur .

Like
Replying to

continuer sur le pétrole, c'est faire face à un autre mur. Quel mur choisissez vous?

Like

Citrofan
Citrofan
Oct 11, 2022

On quitte des énergies fossiles non renouvelables pour dévaster des régions entières et y trouver des éléments non renouvelables eux aussi!

je le sens très très mal ce passage au tout électrique à batteries

Like
Replying to

certes non renouvelable (comme l'acier de votre Citroen thermique d'ailleurs) mais facilement recyclable. Ce qui sera le cas. pas pour des raisons écologiques mais pour des raisons économiques. Le passage à l'électrique sera difficile, mais rester uniquement sur le pétrole le sera encore plus pour des raisons d'exploitation mais aussi pour des raisons géopolitiques.

Like
bottom of page