top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis s'engage un peu plus dans l'hydrogène


Depuis sa naissance, le groupe Stellantis s'est engagé vers une électrification massive de ses gammes avec l'objectif de ne vendre que des voitures électriques en Europe d'ici 2030. Si le groupe développe quatre plateformes spécifiques, le groupe parie sur les voitures électriques à batterie tout en restant attentif et vigilant aux nouvelles technologies dont l'hydrogène. C'est dans ce sens que le groupe annonce, aujourd'hui, une possible entrée au capital de Symbio, coentreprise formée par Michelin et Faurecia.

Faurecia, une société du groupe FORVIA, Michelin et Stellantis annoncent avoir entamé à partir d’aujourd’hui des négociations exclusives visant à permettre à Stellantis de prendre une participation au capital de Symbio, leader de la mobilité hydrogène zéro émission, afin de jouer un rôle majeur dans ce secteur aux côtés des actionnaires existants, Faurecia et Michelin.


Carlos Tavares déclare « La feuille de route technologique de Symbio s’intègre parfaitement aux plans de Stellantis concernant le déploiement de solutions hydrogène en Europe et aux États-Unis. Cette avancée nous permettra d’accélérer le développement et la commercialisation de produits à faibles émissions pour nos clients, en complément des véhicules électriques traditionnels. Nous remercions chaleureusement les équipes de Faurecia, Michelin et Symbio pour leur collaboration et leur engagement en faveur de l’innovation et de l’excellence dans notre parcours commun vers une mobilité décarbonée. »


L'hydrogène fait déjà partie des avancées technologiques de Stellantis puisque le groupe commercialise déjà des fourgons moyens à hydrogène sous les marques Peugeot, Citroën et Opel. Stellantis est donc déjà engagée dans l'hydrogène et ambitionne d'élargir ses solutions aux grands utilitaires dès 2024 en Europe et en 2025 aux États-Unis, tout en explorant les opportunités existantes pour les poids lourds.


« Par son intention de prendre une participation au capital de Symbio, Stellantis confirme la robustesse de l’approche de Michelin et de Faurecia pour créer un leader mondial de la mobilité zéro émission. Cette nouvelle configuration permettra à Symbio d’accélérer sa croissance et de renforcer sa présence à l’échelle mondiale », a déclaré Patrick Koller, CEO de Faurecia.


Florent Menegaux, CEO de Michelin, a déclaré : « Chez Michelin, nous sommes convaincus que les piles à hydrogène contribueront largement à décarboner la mobilité ainsi que d’autres secteurs. C’est ce qui a poussé Michelin à se lancer dans cette technologie il y a plus de 20 ans. L’entrée de Stellantis dans le capital de Symbio renforcerait cette conviction et nous permettrait d’accélérer le formidable élan industriel que nous avons impulsé avec Faurecia. »


En octobre 2022, Symbio a annoncé la mise en œuvre de son projet HyMotive visant à accélérer son industrialisation et le développement d’innovations disruptives, un projet qui permettra à l’entreprise d’atteindre une capacité de production annuelle totale en France de 100 000 systèmes d’ici 2028 avec la création de 1 000 emplois en France. Cette transaction permettrait à Symbio d’accélérer son développement en s’appuyant sur le leadership de Stellantis sur les marchés automobiles européen et américain.


La conclusion de la transaction devrait avoir lieu au cours du premier semestre 2023 et sera soumise aux conditions suspensives habituelles, notamment aux approbations réglementaires.

261 vues3 commentaires

3 commentaires


Patrick Berton
Patrick Berton
23 déc. 2022

Bonne nouvelle, certes il est toujours bon de se diversifier…

surtout vers l hydrogène…..

en revanche je ne pense pas qu il soit un grand visionnaire pour Citroën ,

et que sa vision sur le projet avec la chine….soit aboutit..


J'aime

Citrofan
Citrofan
23 déc. 2022

https://detours.canal.fr/ce-moteur-diesel-qui-carbure-a-lhydrogene-genere-80-demissions-co2-en-moins/ peu être pas fini pour le moteur thermique

d’autant plus que Les conclusions d’une étude scientifique publiée dans Nature montre une conséquence inattendue de la baisse de l’activité humaine, et de la pollution automobile, en 2020 : une augmentation du méthane.

Le méthane CH4 est un gaz à effet de serre. Il est même le deuxième gaz d’origine anthropique participant au réchauffement climatique. Selon une étude publiée dans Nature, sa quantité a augmenté en 2020, en partie à cause des confinements. la concentration de méthane dans l’atmosphère est importante, car il a un plus haut potentiel de réchauffement global que le CO2. Toutefois, sa durée de vie est estimée à 10 ans avant d’être dissipé avec d’autres composants. Et c’est…


J'aime

Carlos Tavarès fait régulièrement l'objet de critiques, parfois justifiées, il n'empêche, ce grand patron sait engager son groupe dans des projets d'avenir. Lorsque l'on voit le tournant que prend l'Amérique du Nord, pour promouvoir les VE, on se dit que cette stratégie tripartite vers l'hydrogène, a toutes les chances d'être prêts au moment opportun. C'est une stratégie visionnaire.

J'aime
bottom of page