top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis réorganise ses services financiers en Chine pour une relance ambitieuse


Une Citroën C5 X en Chine en couleur rouge

Dans le cadre de son plan stratégique Dare Forward 2030, Stellantis met l'accent sur la relance du marché chinois. Face à une concurrence intense des constructeurs locaux, le groupe franco-italo-américain affine sa stratégie en restructurant ses services financiers, avec pour objectif de renforcer sa présence et son efficacité dans ce marché crucial.


Réorganisation des services financiers : une stratégie "Asset-Light"

Stellantis a annoncé une étape significative dans la restructuration de ses services financiers en Chine. Le groupe a signé un accord de transfert de fonds propres entre PSA Finance Nederland (PFN) et Dongfeng, leur partenaire de longue date. Cet accord stipule que les participations de Stellantis et DPCA (Dongfeng Peugeot Citroën Automobiles) dans la société de financement automobile DPCAFC seront cédées à Dongfeng, sous réserve des approbations réglementaires. Cette opération s'inscrit dans le cadre du modèle commercial "Asset-Light" du plan Dare Forward 2030, visant à optimiser les ressources et à accroître l'efficacité opérationnelle de l'entreprise.


Carlos Tavares, CEO de Stellantis, a souligné l'importance de cette démarche : "Alors que nous poursuivons notre élan de croissance et de rentabilité en Chine, il nous fallait également repenser entièrement notre offre de services financiers dans le pays, comme nous avons pu le faire sur d’autres marchés importants. Cette étape viendra soutenir fortement notre plan de relance dans le pays, tout en nous permettant d’offrir une expérience plus fluide à nos clients."


Vers une société de financement 100% Stellantis

Avec cette transaction, Stellantis entend centraliser ses services financiers en Chine au sein d’une société de financement automobile entièrement détenue par le groupe. La cession des parts de Stellantis et DPCA dans la coentreprise DPCAFC à Dongfeng permettra de simplifier et de renforcer la structure financière de l’entreprise en Chine. Cette nouvelle organisation soutiendra le nouveau modèle commercial de DPCA et facilitera l’implantation des nouvelles marques du groupe sur ce marché.


Cette réorganisation est prévue pour être finalisée au second semestre de l'année, après l'obtention des autorisations nécessaires des autorités antitrust et des régulateurs financiers compétents. Cette démarche fait partie intégrante du plan Dare Forward 2030, qui vise à positionner Stellantis comme un leader de l'industrie automobile mondiale, avec une présence renforcée en Chine.


Une étape cruciale pour la relance de Stellantis en Chine

Le marché chinois, le plus grand au monde, représente un défi majeur pour Stellantis. En restructurant ses services financiers et en adoptant une stratégie "Asset-Light", l'entreprise se donne les moyens de relancer ses activités dans ce pays. Cette initiative permettra non seulement de rationaliser les opérations financières mais aussi d'offrir une meilleure expérience client, essentielle pour gagner des parts de marché face à une concurrence féroce.


Avec cette réorganisation, Stellantis démontre sa volonté de s'adapter aux spécificités du marché chinois et de se positionner comme un acteur majeur de la mobilité durable à l'échelle mondiale. Cette démarche stratégique témoigne de l'engagement du groupe à innover et à s'adapter pour assurer sa croissance future et sa rentabilité.


Cette réorganisation des services financiers de Stellantis en Chine marque une étape importante dans la stratégie globale de l'entreprise. En s'adaptant aux défis du marché chinois, Stellantis prépare le terrain pour une croissance durable et une rentabilité accrue, tout en offrant une expérience client améliorée.

Mots-clés :

494 vues8 commentaires

8 Comments


J'ai plutot l'impression que le mot "relance" en Chine, signifie: On vent tout par petits morceaux avant de partir..

Like

Très bien mais pour y vendre quoi ?

Like

C'est à la fin du marché qu'on compte les bouses, ceux qui avaient pris les décisions remises en cause aujourd'hui l'avaient assurément fait avec un discours pompeux et des concepts à consonance anglophone pour faire génies de la finance et des relations internationales, on voit aujourd'hui que les Renault, VW et Stellantis reprennent leurs billes en n'ayant pas tiré grand choses, les partenaires/concurrents ont bien profité de l'expérience en matière de conception de plate-forme, de Suspension etc... des constructeurs historiques, eux qui étaient les rois de l'électroménager pas cher ont travaillé les moteurs électriques qu'ils maitrisaient déjà bien car concevoir un moteur thermique nouveau est complexe, les problèmes du TCE, de Vag avec ses diesel ou Stellantis avec c…

Like

Sous-traiter la fabrication quelle riche idée !

La réalité c'est que les Chinois rachètent tout et que les libre-échangistes trouvent ça très bien.

Like

Cette stratégie Asset-light, utilisée par les banques françaises, et de nombreux autres, ,devrait parmette à Stellantis, de soutenir son plan de relance Dare forward 2030, tout en se recentrant sur ses activités "coeur de métier" ( Ex: image de marque, les ventes, le marketing )

Recouvrer de l'agilité, permettra de répondre plus vite aux attentes de cet immense marché versatile. L'alliance avec Leapmotor en est un des signes visible. Le sort de C5 X ou DS9, était scellé depuis longtemps, mais elles auront été utiles. 2025 devrait permettre d'y voir plus clair, l'ambition affichée d'être "un acteur majeur dans la mobilité durable mondiale" , pouvant suggérer que la Chine pourrait être dans un proche avenir, un nouveau Hub d'exportations à…

Like
bottom of page