top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis: L'usine italienne de Sevel à l'arrêt en raison d'un manque de moteurs


Stellantis produit ses grands fourgons dans l'usine Sevel en Italie pour les marques Citroën, Peugeot et Fiat. Comme toutes les usines automobiles, l'usine Sevel a été contrainte de stopper la production en 2021 en raison de la pénurie de composants. Cette fois, c'est en raison d'un manque de moteurs que l'usine a dû stopper la production, une seule journée.

En effet, l'usine a cessé de fonctionner, hier, après avoir dû annuler la journée de production prévue samedi 5 février. Nicola Manzi, représentant local du syndicat Uilm, déclare "Les activités reprendront régulièrement demain matin. Il est clair que nous ne pouvons pas exclure que d'autres suspensions puissent se produire à l'avenir, en raison de composants, de matériaux et en général de l'un des nombreux problèmes qui affectent la chaîne d'approvisionnement mondiale".


Malgré cette perturbation de production, l'usine de Sevel va devoir programmer des journées supplémentaires en raison de la forte demande pour les utilitaires en Europe, dont ceux de Stellantis. L'usine Sevel travaillera notamment les 13 et 14 février pour rattraper le retard de production pris. Actuellement, la production quotidienne est de 900 à 1 000 unités par jour, pas loin de son niveau d'avant pandémie qui était de 1 200 unités par jour soit 300 000 unités à l'année.

673 vues2 commentaires

2 comentarios


Miembro desconocido
09 feb 2022

au printemps prochain, la production des 4 fourgons Citroën, Opel, Peugeot, Fiat, va être en partie envoyée en Pologne, à Gliwice; l'usine de PSA qui produisait l'Astra vient d'être reconvertie pour environ 50 000 unités en série dès le 4 avril 2022 .

De plus l'usine de Gliwice équipera ces fourgons d'une chaîne de traction tout élec et aussi hybridée.

En 2025 les e-fourgons pourraient atteindre 70%. de la production.

Me gusta

Avec la crise de la Covid, nos certitudes volent en éclats, et les points de fragilité, deviennent saillants. Sans remettre en cause, l'externalisation des sites de production, un des enseignements à tirer de cette période de turbulences, c'est la sécurisation du modèle des flux tendus, et des réseaux d'acheminement des marchandises et des équipements, dont on a pu mesurer l'importance stratégique. Sans doute, assisterons-nous à la création d'écosystèmes (Pôles d'expertise) autour des unités de production (Cf site de Rennes la Janais), afin d'accélérer les interactions, et ce faisant, s'adapter plus efficacement, aux variations conjoncturelles, de la Demande.

Me gusta
bottom of page