top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis : L'usine de Vigo termine 2023 au plus haut


Le site de l'usine Stellantis située à Vigo

Après une année 2022 particulièrement compliquée en raison des diverses pénuries qui ont entravé la production pendant de longues périodes, l'usine Stellantis de Vigo s'apprête à conclure l'année 2023 sur une note beaucoup plus positive, avec l'ambition de décrocher, pour 2024, un record de production et l'annonce de lourds investissements.



Les pénuries de composants et les problèmes logistiques ont impacté l'usine de Vigo, qui a clôturé l'année 2022 avec un volume de production assez modeste, dépassant à peine les 400 000 unités. Malgré ces défis, Vigo a conservé son statut d’usine la plus productive d'Espagne grâce à des modèles à succès tels que les Citroën Berlingo, Peugeot Partner/Rifter et le Peugeot 2008. Ces modèles ont permis à l'usine espagnole de traverser l'année 2023 de manière plus sereine, avec une augmentation de 30% de son volume de production, qui devrait atteindre environ 540 000 unités. Cela la positionne largement en tant qu'usine espagnole la plus productive pour 2023, nettement devant le site Seat de Martorell qui dépassera les 440 000 unités. Cependant, elle reste en deçà de son record de 600 000 unités, qu'elle espérait surpasser au cours des deux dernières années, mais le contexte extérieur ne lui a pas permis de le réaliser.


Ce volume de production prometteur pour 2023 laisse présager une année 2024 encore plus prospère, alors que les aléas de production disparaissent et que les modèles fabriqués dans l'usine sont restylés. La production est déjà en cours pour le Peugeot 2008, et le début de la production des dérivés utilitaires et des VP du programme K9 (Citroën Berlingo, Peugeot Partner/Rifter, Opel Combo, etc.) est prévu pour mars 2024. Cela devrait avoir un impact significatif sur la production, car les versions récemment restylées présentent des avancées notables en termes de design, de technologies et de connectivité.




Cependant, l'année 2024 devrait également être marquée par de nouveaux investissements dans l'usine de Vigo, avec l'attribution d'une nouvelle plateforme STLA Small destinée aux petits véhicules du groupe. Cette plateforme est attendue à Vigo, tout comme à Saragosse, assurant ainsi l'avenir des deux usines espagnoles. La décision devrait être prise dans les prochaines semaines, le groupe étant en attente d'une aide gouvernementale pour l'annoncer. Hier, l'usine de Vigo a reçu la visite de Carlos Tavares, PDG de Stellantis, qui a salué les qualités du site en indiquant que Vigo présentait les meilleures conditions en termes de coûts et de qualité, ce qui devrait garantir l'octroi de cet investissement massif, estimé à 600 millions d'euros, voire plus.


C'est donc dans une relative sérénité que l'usine de Vigo termine l'année 2023, avant d'entamer 2024, qui s'annonce comme une année cruciale tant en termes de production que d'avenir. Le début d'année marquera l'arrêt de la production des Citroën C-Elysée et Peugeot 301, qui quitteront l'usine pour laisser davantage de place aux véhicules actuels. Cependant, cela ne devrait pas avoir un impact significatif sur la production, qui pourrait, si les conditions extérieures restent favorables, permettre à Vigo de se rapprocher un peu plus des 600 000 unités produites sur l'année.


848 vues1 commentaire

1 Comment


Citrofan
Citrofan
Dec 19, 2023

Il est à espérer le retour des moteurs thermiques et l’arrivée de l’hybride peut être sur le berlingo sinon 2024 risque de ne pas tenir les ambitions visées Si la plateforme STLA arrive à Vigo

c´est pour de nouveaux petits véhicules ou pour d’éventuels remplaçants de berlingo et cie ?

Like
bottom of page