top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis : l'usine de Vigo s'apprête à négocier le chômage partiel



Depuis le début de l'année, les usines notamment automobiles font face à une pénurie de composants électroniques mondiale qui les contraints à stopper la production plusieurs fois par semaine. Face à une situation qui dure et alors que les dispositifs de flexibilité arrivent à épuisement, la direction de l'usine de Vigo a convoqué les syndicats dans le but de négocier un plan de chômage partiel.


La pénurie oblige l'usine à stopper la production par deux fois, rien que cette semaine, lundi et depuis jeudi jusqu'à lundi prochain. Ces arrêts concernent notamment sur la ligne 1 de l'usine, celle où sont fabriqués les Citroën C-Elysée et les Peugeot 301 et 2008. De même, l'atelier de fabrication de batteries électriques va également être contraints de cesser la production et cela impactera les autres usines du groupe en Espagne et tout particulièrement Madrid où est assemblée la Citroën ë-C4.


La première réunion de négociation du chômage partiel a débuté ce jeudi 25 mars à midi avec l'ambition de parvenir à une accord d'ici aux vacances de Pâques. La direction de l'usine a averti que les problèmes d'approvisionnement pourraient s'éterniser et qu'il n'y a pas d'horizon clair sur lequel l'approvisionnement pourrait être garanti. La direction de l'usine a donc demandé la mise en place du chômage partiel pour une période allant jusqu'à la fin de l'année qui concernerait jusqu'à 3 749 ouvriers principalement les salariés en CDi à temps plein qui seront impactés à hauteur de 60 jours chômés maximum.



485 vues3 commentaires

3 Comments


jean-luc Fougerand
jean-luc Fougerand
Mar 29, 2021

La Citroen c-Elysée est donc encore produite ? A quel rythme ?

Like

Franchement, nos "têtes pensantes", devraient garder en tête, l'adage selon lequel, par sécurité, "on ne doit pas mettre tous ses oeufs dans le même panier". Quand nos dirigeants, les yeux rivés sur les machines à cash, s'éloignent du bon sens populaire...

Like

Le monde entier se fournit au même endroit pour les composants électroniques... il faudrait que l’Europe pense à une production relocalisée. Cette crise du Coronavirus a montrer les failles de l’ultra-capitalisme...

Like
bottom of page