top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis investit dans le cuivre en Argentine


Malgré les critiques répétitives de Carlos Tavares, le groupe Stellantis avance dans sa transformation énergétique avec l'objectif de vendre 100% de voitures électriques d'ici 2030 en Europe mais aussi d'être neutre en carbone d'ici 2038. Dans ce cadre, le groupe annonce un investissement en Argentine pour sécuriser l'approvisionnement en cuivre des batteries.

Stellantis annonce ainsi un investissement de 155 millions de dollars dans un projet situé en Argentine, une étape majeure pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2038. L’entreprise acquiert une participation de 14,2 % au capital de McEwen Copper, une filiale de la compagnie minière canadienne McEwen Mining, à l’origine des projets Los Azules en Argentine et Elder Creek au Nevada, États-Unis.


Avec cette participation, Stellantis deviendra le deuxième plus grand actionnaire de McEwen Copper après Rio Tinto via Nuton, sa filiale spécialisée dans le process chimique de lixiviation du cuivre. Le projet de mine de Los Azules prévoit de produire chaque année 100 000 tonnes de cathode de cuivre avec une pureté de 99,9 % dès 2027, et aux vues des ressources identifiées, le site pourrait être exploité pendant au moins 33 ans.

Carlos Tavares, CEO de Stellantis déclare « Stellantis a pour ambition de devenir le champion du secteur en atteignant la neutralité carbone d’ici 2038, un objectif qui nécessite d’innover et de redéfinir entièrement nos activités. Nous prenons des mesures décisives en Argentine et au Brésil, pour offrir une mobilité décarbonée et garantir un approvisionnement stratégique en matières premières nécessaires à la réussite de la stratégie d’électrification mondiale de notre entreprise. »


Le cuivre est une matière première stratégique pour l’avenir de la mobilité électrique, et selon les estimations, la demande mondiale pour ce métal conducteur devrait tripler au cours des prochaines années. Cet investissement dans l’un des 10 plus grands projets internationaux d’extraction de cette ressource permettra à Stellantis de répondre en partie à la demande prévisionnelle en cuivre à compter de 2027.


Rob McEwen, Chief Executive de McEwen Copper, a annoncé : « Stellantis et McEwen sont deux partenaires parfaits pour un projet majeur tel que Los Azules. Nous partageons une même vision : fonder un nouveau type d’exploitation minière basé sur les principes de la régénération et des technologies innovantes, pour atteindre une empreinte carbone neutre à l’horizon 2038. Nous nous engageons à fournir un cuivre écoresponsable en Argentine et dans le monde entier, un produit qui contribuera à l’électrification des transports et à la protection de notre atmosphère. »


Cette annonce renforce la contribution de l’Amérique du Sud à la mise en œuvre du plan stratégique à long terme Dare Forward 2030 et de son engagement en faveur d’une liberté de mouvement d’avant-garde.

Dans le cadre du Plan Stratégique Dare Forward 2030, Stellantis prévoit d’atteindre d’ici 2030 100 % de véhicules particuliers électriques vendus en Europe et 50 % de véhicules particuliers et de pick-ups aux États-Unis. Au Brésil cette part s’élèvera à 20 % des ventes de véhicules à faibles émissions d’ici la fin de la décennie. Ce plan s’inscrit dans le cadre d’une stratégie ambitieuse de décarbonisation, en ligne avec les recommandations scientifiques actuelles.


Grâce à des objectifs clairs et ambitieux, l’entreprise prévoit de réduire de moitié son empreinte carbone d’ici 2030 par rapport à 2021, ce qui lui permettra d’atteindre une neutralité carbone d’ici 2038.

Mots-clés :

134 vues1 commentaire

1 comentario


Citrofan
Citrofan
02 mar 2023

ça me laisse plus que perplexe

Beaucoup d’entreprises, d’États et d’acteurs publics et privés surfent aujourd’hui sur le concept de neutralité carbone pour afficher leurs engagements climatiques. Mais trop souvent, ce concept est utilisé comme un outil de communication plus que comme un outil de pilotage stratégique aligné sur les réalités scientifiques du réchauffement climatique. Un outil de communication d’autant plus pratique qu’on peut bien lui faire dire ce que l’on veut en changeant tel ou tel détail du mode de calcul.

Me gusta
bottom of page