top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis innove avec des plateformes hybrides éthanol en Amérique latine


Les 4 plateformes hybrides présentées par Stellantis en Amérique Latine

Malgré les critiques répétées de Carlos Tavares sur la technologie électrique imposée par l'Europe, le groupe Stellantis se tourne réellement vers la transition énergétique et présente, en Amérique Latine, des nouvelles technologies hybrides qui combinent les avantages de l'électriques à ceux de l'éthanol. Ces nouvelles motorisations appelées Bio-hybrides innovent donc et permettent au groupe de proposer des solutions nouvelles pour rendre l'électrification accessible et efficace pour la réduction des émissions de CO².

Ces nouvelles plateformes hybrides, dérivées des plateformes existantes, ont été développées par le Tech Center Stellantis en Amérique du Sud, en association avec des fournisseurs, des chercheurs et d'autres partenaires qui composent l'écosystème d'innovation piloté par l'entreprise.


Antonio Filosa, président de Stellantis pour l'Amérique du Sud, déclare « Le Bio-Hybride s'inscrit dans la voie technologique de la mobilité accessible et durable adoptée par Stellantis. Nous voulons valoriser les vertus de l'éthanol, en tant que carburant renouvelable, dont le cycle de production absorbe la plupart de ses émissions, en combinant une propulsion à base de biocarburant avec des systèmes électriques »


Le développement de nouvelles technologies d'hybridation s'inscrit dans le cadre du plan stratégique à long terme de Stellantis, Dare Forward 2030, qui prévoit la décarbonation des processus et des produits de l'entreprise d'ici 2038, avec une réduction de 50 % des émissions dès 2030.

Le développement de ces plateformes Bio-Hybrides a débuté l'an dernier avec la création de Bio-Electro, une entité visant à accélérer les technologies de motorisation basées sur l'hybridation, alliant efficacité thermique et électrification. Grâce à elle, Stellantis a articulé un large éventail de partenariats stratégiques, visant à accélérer le développement et la mise en œuvre de nouvelles solutions de groupe motopropulseur pour la décarbonisation de la mobilité.


Désormais, les plateformes Bio-Hybrides, qui se présentent comme une résultante du pilier « Tech », sont une expression concrète de la stratégie de développement de Stellantis Amérique du Sud, qui repose sur les bases de la décarbonation, de la localisation et de la régionalisation.


Pour Antonio Filosa, « Le bio-hybride est une technologie de mobilité décarbonée, qui se concentre sur les caractéristiques et les ressources du Brésil, comme l'éthanol et l'électricité propre. Il est né de notre plateforme Bio-Electro, qui est un effort de nationalisation des technologies. Notre priorité est de décarboner la mobilité, mais nous voulons le faire de manière accessible pour le plus grand nombre de consommateurs et en développant des technologies et des composants au Brésil ».


Au total, ce sont quatre plateformes qui ont été présentées pouvant être adaptée à plusieurs modèles produits par le groupe et compatible avec les lignes de production des trois usines de l'entreprise au Brésil (Betim, Porto Real et Goiana). Ainsi, Stellantis s'inscrit également dans la stratégie de production multirégionale. Ces quatre plateformes sont basées sur un niveau différentes d'intégration de l'électrique d'un alterno-démarreur à une propulsion 100% électrique.


Les 4 plateformes hybrides présentées par Stellantis en Amérique Latine

Ces quatre plateformes sont les suivantes :

  • Bio-Hybride

La plate-forme Bio-Hybride dispose d'un nouveau dispositif électrique multifonctionnel qui remplace l'alternateur et le démarreur. Il s'agit d'un équipement capable de fournir de l'énergie mécanique et électrique, qui à la fois génère un couple supplémentaire pour le moteur thermique du véhicule et génère de l'énergie électrique pour charger la batterie Lithium-Ion 12 volts supplémentaire, qui fonctionne en parallèle avec le système électrique conventionnel du véhicule. Le système génère une puissance allant jusqu'à 3KW, assurant de meilleures performances pour la voiture et une consommation de carburant réduite.

  • e-DCT bio-hybride

La plate-forme Bio-Hybrid e-DCT a le service de deux moteurs électriques. Le premier d'entre eux est celui qui remplace l'alternateur et le démarreur. De plus, un autre moteur électrique de proportions plus importantes est couplé à la transmission. Une batterie lithium-ion de 48 volts prend en charge le système et alimente également les appareils. Une gestion électronique contrôle le fonctionnement entre les modes thermique, électrique ou hybride, optimisant l'efficacité et l'économie.

  • PLUG-IN Bio-Hybride

La plateforme Bio-Hybride Plug-in dispose d'une batterie Lithium-Ion de 380 Volts, rechargée par un système de régénération lors des décélérations, alimentée par le moteur thermique du véhicule ou, enfin, par une alimentation électrique externe (plug-in). L'architecture dispose également d'un moteur électrique qui alimente directement les roues de la voiture. Le système gère le fonctionnement entre le mode thermique, électrique ou hybride, optimisant l'efficacité et l'économie.

  • BEV (100 % électrique)

L'architecture 100% électrique est entièrement pilotée par un moteur électrique haute tension alimenté par une batterie rechargeable de 400 Volts, via un système de régénération ou via un plug-in. L'architecture délivre un couple instantané, avec des accélérations rapides et réactives. Le système offre un son et des performances personnalisables, même à basse vitesse.


En proposant quatre nouvelles applications de solutions hybrides associant l'électrique à l'éthanol, le groupe Stellantis fait une grande avancée dans la réduction des émissions de CO² puisque le Brésil produit une énergie électrique plutôt propre et que l'éthanol est extrêmement efficace en matière d'émissions, car la canne à sucre dans son cycle de développement de la plante absorbe le CO2, ce qui fournit environ 60 % de l'atténuation finale du CO2 émis par rapport à l'utilisation de l'essence. Enfin, en produisant, localement, des solutions techniques adaptées au contexte local, Stellantis fait coup double en évitant le transport de technologies qui ruinerait les efforts effectuées. Surtout, Stellantis prend une longueur d'avance sur la concurrence en étant le seul constructeur à proposer ces technologies en Amérique latine ce qui devrait lui permettre de prendre un net avantage sur la concurrence.

348 vues11 commentaires

Posts similaires

Voir tout

11 commentaires


L'appellation "biohybride" est trompeuse, il s'agit d'un carburant d'origine végétale mais la culture qui fournit est loin d'être bio, chez nous , c'est soit de l'alcool de betteraves ou du diester de Colza le plus souvent, cultures qui sont loin d'être bio, la betteraves en particulier

J'aime

Carlos Tavarès parle souvent cash, mais c'est un homme qui sait jouer avec la communication moderne, où si l'on n'est pas provocateur, on tombe dans les oubliettes, pour y rester!

Au delà de ces "bousculades", qui agacent nos Politiques nationaux et européens, c'est un homme écouté, car il a un autre atout: C'est une machine à cash (décidément, ce terme colle à son personnage), à qui les actionnaires lui pardonnent tout, et de leur point de vue, on peut facilement les comprendre. Mais au delà, de ces considérations cardinales exacerbées à notre époque, l'homme est un pragmatique, qui sait devoir répondre à tout un tas de contradictions, autre élément de notre vie contemporaine. Et pour ma part, je ne trouve…

J'aime
En réponse à

De l'ethanol produit avec quoi en France ?

Des betteraves arrosées de néonicotinoïdes?

Pas certain que ce soit une bonne solution, d'ailleurs précédemment et pour les clients européens et français, Tavares à balayé l'hypothèse de moteurs flexfuel pour sa gamme, au motif que "ce n'est pas une solution ", en attendant Ford se régale et vend des Puma et des Kuga.

Personnellement, je pense que les PHEV ne tiendront pas si les avantages fiscaux aux entreprises disparaissent, le Captur qui n'est un modèle prisé des entreprises à disparu faute de ventes, les gestionnaires de flotte commencent à voir que bon nombre de ces véhicules ne sont pratiquement jamais chargés donc consomment beaucoup.

J'aime

Christian Brochard
Christian Brochard
03 août 2023

Faut pas rêver, en Europe le lobbying du pétrole est toujours présent. Une hybride RECHARGEABLE, avec moteur Bio ETANOL, est actuellement le concept le moins générateur de C02., mais j'entends déjà les pourfendeurs de tout et contre tout, nous expliquer que la production d'Etanhol est néfaste pour l'environnement avec des arguments éculés utilisés pour tous les Types d'énergies hord le gazole bien sur.

J'aime
Yvon Wilputte
Yvon Wilputte
03 août 2023
En réponse à

De toute façon, en Belgique, l'éthanol,c'est"niet",tout comme l'E85,aussi interdit, donc, je me contenterait, modestement, des mêmes plates-formes mais avec du carburant fossile, malheureusement.

J'aime

Yvon Wilputte
Yvon Wilputte
03 août 2023

Espérons que stellantis Europe aie un projet équivalent,car avec plusieurs sortes de motorisations hybrides et électriques,cela toucherait quasiment tout les types de clients, peut-être déjà avec la nouvelle génération de C3?


J'aime

Citrofan
Citrofan
03 août 2023

pour nous, rien de tout ca? je connais des personnes qui roulent en golf pour la seul raison qu'ils roulent au bio-éthanol! ca nous manque sur les moteurs de Stellantis et alors si en plus il y avait l'hybride se serait super

J'aime
En réponse à

Je parle de la Golf! Comme souvent vous cédez facilement à l'interprétation de ce qui est écrit.

J'aime
bottom of page