top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis décarbone l'usine de Rennes avec Engie solutions


passionnement citroen, blog citroen, forum citroen, stellantis, citroen, usine, rennes, citroen rennes, citroen la janais

Outre l'électrification massive de ses gammes, le groupe Stellantis est engagée dans un vaste plan de décarbonation avec pour objectif d'être neutre en émissions carbone d'ici 2038. Dans ce cadre, l'usine de Rennes, où sont produits les Citroën C5 Aircross et Peugeot 5008, signe un contrat de chaleur renouvelable avec Engie solutions qui entrera en vigueur en 2024.

Etienne Martin-Commandeur, Directeur du site Stellantis Rennes et Thierry Landais, Directeur du Territoire Nord d’ENGIE Solutions ont signé un accord pour le projet de réseau de chaleur décarbonée à base d’énergie biomasse, pour réduire de 30 % les consommations de gaz de l’usine de « La Janais » à Rennes. Cet événement marque une nouvelle étape de la transformation de ce site industriel emblématique qui porte un objectif ambitieux et nécessaire : devenir une usine décarbonée à l’horizon 2038. L’approvisionnement en énergies renouvelables du site constitue un levier majeur pour atteindre cet objectif.

La transformation d’un fleuron de l’industrie automobile au cœur du territoire rennais

Avec plus de 2 000 salariés, Stellantis Rennes est un acteur économique important du bassin rennais. En activité depuis 1961, le site Stellantis Rennes assure chaque année la production des Peugeot 5008 et Citroën C5 Aircross thermiques et hybrides. Les véhicules produits sont ensuite acheminés sur l’ensemble du réseau commercial.

« Ce projet de réseau de chaleur décarbonée est une nouvelle étape de notre engagement dans la transition énergétique. Notre responsabilité est de minimiser l'impact de nos activités sur l'environnement. Stellantis s'est fixé des objectifs ambitieux de neutralité carbone à l'horizon 2038, le site de Rennes sera au rendez-vous ! » précise Etienne Martin Commandeur, directeur du site.


Une ressource renouvelable et locale pour accélérer la décarbonation de l’industrie

Pour répondre aux besoins du site, les équipes d’ENGIE Solutions vont créer un réseau de chaleur alimenté par la biomasse, ressource locale et renouvelable. Une fois mis en service en 2024, ce réseau vertueux, adapté à la production industrielle du site de Stellantis Rennes, permettra de remplacer 45 % de la part de gaz dédié au chauffage du site.

Avec le soutien de l’ADEME, ENGIE Solutions va investir dans la construction d’une chaufferie de 8 MW sur la ZAC de La Janais. Cette installation alimentera en chaleur renouvelable le site de Stellantis, grâce à un réseau de 3 km. D’autres bâtiments au sein de la zone d’activité pourront bénéficier de cette chaleur décarbonée.

A court terme, ce sont 30 000 MWh de chaleur renouvelable qui seront distribués chaque année, soit l’équivalent de l’énergie nécessaire pour chauffer 3 000 logements. Ce réseau vertueux permettra d’éviter l’émission de 6 650 tonnes de CO2 par an.


Une solution énergétique au service de l’environnement et de l’emploi local

Au-delà de son bénéfice pour l’environnement grâce à la substitution d’énergie fossile par de l’énergie renouvelable, ce projet de chaufferie biomasse mobilisera des emplois locaux pendant plusieurs années.

La phase de construction de la chaufferie sera réalisée par plusieurs corps de métiers : terrassiers, électriciens, tuyauteurs, soudeurs, etc. Les équipes d’ENGIE Solutions seront ensuite présentes pendant 15 ans pour assurer l’exploitation des installations. Des emplois seront également mobilisés au sein de la filière d’approvisionnement local pour la préparation et la livraison de la biomasse.

« Partenaire historique du site Stellantis de Rennes La Janais, ENGIE Solutions est fier d’accompagner cet industriel majeur dans la transition énergétique de ses activités », affirme Thierry Landais, Directeur du Territoire Nord ENGIE Solutions. « A travers notre expertise et notre savoir-faire dans la création et la réalisation de réseaux de chaleur ainsi que l’accompagnement des industriels dans leur décarbonation, la confiance renouvelée de Stellantis Rennes prouve notre capacité à nous adapter aux spécificités d’un acteur stratégique de l’industrie automobile française, tout en assurant la continuité de la production. L’objectif à terme de notre partenariat est d’accompagner le site de la Janais dans ses objectifs de neutralité carbone ».


Chiffres clés du futur réseau de chaleur :

  • 6 650 tonnes de CO2 économisées chaque année

  • 3 km de réseau vertueux

  • 11 sous-stations connectées

  • 8 MW de puissance renouvelable installée

  • 30 GWh de chaleur décarbonée par an

  • Subvention de l’ADEME à hauteur de 3,5 millions d’euros

293 vues11 commentaires

11 комментариев


Broch002 , C5X produite en France ... On peut toujours rêver ...

Лайк
Ответ пользователю

Je serais le premier a être ravi que C5X arrive à être construite à Rennes . . .

Лайк

La green Power a encore frappé, mais c'est incontournable, dans le contexte où la menace de sanctions financières, pèse de plus en plus, sur les entreprises qui ne seraient pas assez vertueuses pour protéger notre planète. Dès lors, cela amène à douter de la sincérité des acteurs, lorsque l'on voit le récent retournement explicite des allemands, pour protéger les intérêts économiques de leurs labels automobiles, empêtrés dans leur course à la puissance extrême, lourdingues jusqu'à l'absurde, lorsque l'on voit le poids de ces engins, et dépendant jusqu'à l'os, de la Chine impérialiste.

Лайк
Christian Brochard
Christian Brochard
09 мар. 2023 г.
Ответ пользователю

Continuons gaillardement d'Importer 67 millions de tonnes d'énergie fossiles et d'en raffiner 50 millions en France, pour faire "Wroom crak boom hue" avec des moteurs de Panzer Allemand de 6 à 16 cylindre et ce pour realuser des démarrages foudroyants aux feux vert en ville et respirer le doux parfum du à la combustion de ce subtile liquide diffusé par chaque véhicule dans les 467 km d' embouteillage d'hier en Île de France, à 10km/h de moyenne. Ou encore mieux, aux sortie de péage, ces belles rampes de décollage vers ces kilomètres d'asphalte pétrolier recouvrant nos routes. Et puis, tant qu'à faire, revenons aussi à la lampe à pétrole et au bec de gaz pour s'éclairer et au très judicieuses…

Лайк

Reste à savoir si Rennes poursuivra ou non son activité d'ici quelques années.

Une fermeture n'est en effet pas à exclure

Лайк
Jérémy
Jérémy
08 мар. 2023 г.
Ответ пользователю

Impossible, les investissements pour la nouvelle plateforme sont actés et lancés

Лайк
bottom of page