Les actualités Citroën 

banniere-offre-livre.jpg
banniereboutique-citroen (1).jpg

Mon interview de Richard Meyer, Directeur de la stratégie produits de Citroën


Richard Mayer, directeur stratégie produits Citroën dans le concept 19_19

Après avoir lancé plusieurs SUV (C3 Aircross, C5 Aircross, C4 Cactus au Brésil et C3-XR en Chine), quelle est la prochaine étape du développement de Citroën ? Les berlines ?

En tant que marque cœur du marché et internationale, Citroën a vocation à occuper tous les territoires dans lesquels nos clients nous attendent. Après une grande offensive SUV, on va poursuivre cette offensive avec d'autres silhouettes qui seront une manière pour Citroën d'apporter une réponse, non conventionnelle, aux besoins de type berlines en amenant certains éléments de surprise. On garde à l'esprit la volonté de partir de nos clients, de leurs usages, de leurs vies, de leurs aspirations et de leur apporter la meilleure réponse possible mais en jouant sur ce qui fait la force de Citroën : Un design qui amène de la fraîcheur, de la différence et un confort au meilleur niveau.


La gamme SUV Citroën

Les SUV ont conquis le marché mondial un peu comme les monospaces autrefois. Comment percevez-vous le marché dans le futur ? Les SUV auront-ils toujours autant d'importance ?

Effectivement, les SUV remportent un vif succès partout dans le monde. C'est une tendance lourde qui se confirme d'année en année et qui devrait très certainement se poursuivre. Ce que les clients recherchent c'est à la fois de la robustesse, de la force et du confort, notamment par la position de conduite surélevée qui est sécurisante et protectrice. C'est une tendance lourde qui va se pérenniser et contraindre les SUV à se réinventer face à un marché très concurrentiel. Le SUV va devenir la silhouette traditionnelle comme la berline autrefois et va influencer les autres silhouettes notamment les berlines. Les lignes bougeront…


Un peu comme les monospaces à l'époque où les berlines avaient pris de la hauteur (comme la C3, ou les 307 et 308) avant de redescendre ?

Tout à fait mais pour autant, on voit qu'il y a une partie de la clientèle qui va vers les SUV et d'autres clients qui veulent des véhicules moins hauts tout en recherchant un peu de nouveautés. Les berlines ne se sont pas beaucoup réinventées ces dernières années et la clientèle attend de la nouveauté en bénéficiant des atouts des SUV. Il convient à chacun de trouver le bon réglage et la bonne proposition mais les lignes bougent.


Dans un monde automobile qui va connaître de grands bouleversements, comment placez-vous Citroën ? Va-t-on rester dans les thèmes développés actuellement ou va-ton aller vers de nouveaux développements ?

Les deux ne sont pas incompatibles. Notre priorité absolue c'est écouter nos clients et leur préparer des offres pour leurs usages et leurs besoins de demain. Clairement, la transition énergétique est quelque chose qui est attendue, y compris par les clients. C'est pourquoi, chaque nouveau lancement que nous ferons aura une offre électrifiée soit hybride rechargeable comme sur SUV C5 Aircross, soit 100% électrique, pour qu'en 2025, 100% de notre gamme soit électrifiée. C'est un axe incontournable qui correspond à une évolution lourde. Les autres axes que l'on développe et que l'on retrouve dans 19_19 sont l'intelligence artificielle et les assistants personnels dans la facilitation de la vie à bord et, ça, c'est une très forte attente des clients. C'est aussi une manière de nourrir le confort avec une vision moderne, ce qui est le cœur du sujet pour Citroën, et c'est quelque chose sur lequel on travaille.

De même, les besoins de mobilité de nos clients peuvent dépasser les simples segments de l'automobile et c'est pour cela que nous avons présenté Ami One concept qui est notre réponse aux clients qui ont besoin d'une mobilité très facile et accessible au plus grand nombre. Ami One est un objet totalement en dehors des silhouettes habituelles de l'automobile, c'est un quadricycle qui permet de donner l'accès à la mobilité aux gens qui n'ont pas le permis puisqu'il peut être conduit en France dès 14 ans et dès 16 ans ailleurs.

Apporter des réponses aux besoins de mobilité fait partie de la feuille de route de Citroën y compris avec des modèles qui sont en dehors des silhouettes classiques sur le marché.


Citroën Ami One Concept - 2019

A propos d'Ami One, vous avez une marque de mobilité au sein de PSA, Free2Move. Est-ce que Citroën et Free2Move sont amenés à travailler ensemble ? Et Est-ce que Citroën fabriquera les voitures que Free2Move exploitera ?

En fait, tout le raisonnement part du client et de son besoin de mobilité. A partir du moment où on voit que les clients peuvent avoir envie de se déplacer pour 5 minutes 5 heures, 5 mois ou 5 ans, notre volonté, en tant que marque Citroën, est d'apporter une réponse à chacun de ces besoins. Clairement, Free2Move est un atout dans le Groupe PSA. L'idée est donc d'associer ces forces et de pouvoir répondre aux besoins de mobilité de clients pour des périodes assez courtes en association avec Free2Move. On est dans une logique de synergie au service de nos clients.


Concept Citroën CXpérience - 2016

Revenons aux berlines. Vous avez annoncé revenir avec une grande berline entre C5 et C6 prochainement. Le segment D est un segment en difficulté où les ventes se font principalement aux entreprises qui ne sont pas de gros acheteurs de Citroën. Quelle réponses allez-vous apporter au marché qui ne demandent pas des berlines classiques où les acheteurs n'achètent pas de Citroën naturellement ?


C'est vrai, le marché des grandes berlines n'est pas un marché simple à appréhender. En 2016, nous avions présenté le concept CXpérience qui représentait notre vision d'une future grande berline pour Citroën. Clairement, c'est un laboratoire pour nous, pour réfléchir et trouver la meilleure réponse au marché. On ne peut pas se permettre d'apporter une réponse de berline traditionnelle mais, faîtes-nous confiance, nous avons bien en tête tous ces éléments et notre volonté est d'apporter une réponse nouvelle, différente en terme de design et d'amener des éléments de confort et de modernité qui surprendront, sans doute. C'est dans cette direction que nous travaillons.

Le marché des grandes berlines est un marché sur lequel il y a une très forte attente et des basiques que les clients attendent et attendront toujours demain quelle que soit la forme de la silhouette mais il y a une très forte attente des clients pour renouveler le genre et avoir quelque chose de différent à partir du moment où cela coche les cases incontournables par rapport à leurs besoins et leurs usages. Et donc, tout notre travail consiste à partir de ces attentes clients et à construire une offre qui permette d'apporter une réponse nouvelle, c'est clairement ce qu'on a l'intention de faire.


Lorsque vous avez présenté le programme Advanced Comfort, vous avez indiqué que ce programme avait vocation à s'étendre à toute la gamme. A l'avenir, les suspensions à butées hydrauliques arriveront-elles sur le segment des C3 et C3 Aircross ?

Alors, le programme Citroën Advanced Comfort a l'objectif de proposer des innovations et des technologies qui viennent nourrir un confort qui soit global et moderne. Ce programme comprend les sièges, les suspensions, la facilité d'usage, les rangements, tout ce que les clients attendent du confort. Quand nous avons lancé ce programme, nous avons indiqué que nous voulions adresser chacun de ces éléments sans s'enfermer dans une logique où chaque case doit être présente pour chaque segment. Nous nous adaptons à chaque contexte, à chaque segment du marché et à chaque attente du client. Mais lorsqu'on prend une C3, aujourd'hui, on s'aperçoit qu'elle est perçue comme au meilleur niveau de son segment sans avoir les butées hydrauliques ou les sièges Advanced comfort mais, par d'autres éléments, on réussit à apporter un niveau de confort référent et c'est cela que nous visons. Tout comme pour le C3 Aircross d'ailleurs. Nous adoptons nos réponses selon les segments et selon les attentes clients. Pour autant, nous cherchons à capitaliser sur les suspensions à butées hydrauliques que nous souhaitons déployer assez largement sans s'enfermer dans un choix. Ce qui compte, c'est la perception du confort par les clients, c'est cela l'essentiel.


Citroën C3 RaC3 en Italie

La Citroën C3 a connu des dérivés « dynamiques » en Italie et en Espagne. Est-ce qu'une version de ce genre peut arriver en France avec, pourquoi pas, un moteur plus puissant dont on sait qu'il a été adapté pour certains pays notamment l'Iran ?





Alors, nous ne nous interdisons pas de proposer de telles déclinaisons en France. Mais, là aussi, tout part de nos clients. Nous avons fait le choix, gagnant au regard des 580 000 exemplaires vendus, d'offrir une personnalisation très poussée pour répondre à ce besoin, majeur, que les clients nous demandaient. Nous restons pragmatiques et si nous voyons que sur un marché, il y a une attente très forte avec un potentiel significatif, alors nous pourrions proposer de telles versions dans le futur si cela s'avère pertinent. On ne s'interdit rien mais on a fait le choix de prioriser la personnalisation et le confort avec C3 qui a bousculait un peu les codes du segment des berlines urbaines notamment avec son typage cross, c'est quelque chose qui fonctionne très bien, et on peut tout à fait imaginer le décliner par la suite.


Depuis 2014, vous avez métamorphosé la marque. A l'avenir, vous allez capitaliser sur les acquis ou aller vers quelque chose d'encore plus nouveau comme Citroën l'a souvent fait ?

Il est vrai que la gamme a été totalement renouvelée avec 6 lancements en trois ans mais, clairement, on s'inscrit dans la durée. Une marque doit avoir une certaine constance, une certaine cohérence qui se déploie dans le temps, c'est tout le travail que nous faisons depuis quelques années avec ce nouveau positionnement, la nouvelle image, la nouvelle expérience client, les produits. Aujourd'hui, la marque est perçue comme d'une grande cohérence par les clients dans ses services, dans ses produits ou sa communication et c'est quelque chose que nous allons poursuivre en restant sur nos piliers de design et de confort. Mais, vous l'aurez compris, on n s'enferme pas là-dedans, on remarque bien les attentes de nos clients en termes de transition énergétiques et donc toutes les réponses que nous apporterons seront dans cette philosophie de communication, de message de marque mais avec des réponses, des interprétations ouvertes qui amèneront toujours plus de modernité, c'est notre feuille de route et nous n'en sortirons pas.

570 vues3 commentaires

Passionnément Citroën - 2020  - Nous contacter

Clause de non-responsabilité de traduction 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon