top of page

Les actualités Citroën 

Le Groupe PSA salue le plan auto dévoilé par le gouvernement



Le Groupe souligne en particulier les initiatives suivantes :

• L’introduction d’un bonus de 2000 € pour l’achat de véhicules hybrides essence rechargeables : Groupe PSA produit ses véhicules hybrides rechargeables en France, à Sochaux, Mulhouse et Rennes.

• L’augmentation du bonus pour les véhicules électriques à 7000 € pour les particuliers et à 5000 € pour les flottes

• Le plan de renforcement du déploiement des bornes de recharge.

A l’occasion de la présentation de ce plan, Carlos Tavares, Président du Directoire de Groupe PSA, déclare : « Le plan présenté par le Président de la République s’inscrit en parfaite cohérence avec le mouvement engagé par Groupe PSA dans son combat quotidien contre le réchauffement climatique, accompagné d’investissements conséquents pour localiser la chaîne de valeur de l’électrification en France. Nous saluons le dispositif d’incitation à l’achat qui doit favoriser la transition énergétique avec des aides destinées à augmenter la part de marché des véhicules électrifiés et à accélérer le renouvellement des véhicules anciens par des véhicules plus vertueux »


Le Groupe PSA, qui est ancré sur le territoire national, a contribué positivement à hauteur de plus de 4,4 milliards d’euros à la balance commerciale française en 2019. Le Groupe saisit l’opportunité de la transition énergétique pour investir plus de 400 millions d’euros dans des capacités de production des futures chaînes de traction électrifiées dans ses sites français et complètera cet investissement par le projet industriel Européen de production de batteries.


Le Groupe produira en France dès 2022 des composants mécaniques qui sont aujourd’hui sourcés en Asie. Ainsi, les moteurs électriques seront produits par la co-entreprise avec Nidec Leroy Sommer à Trémery et les boîtes de vitesses E-DCT à Metz par la co-entreprise Punch Powertrain PSA e-transmission.

D’autres composants sont ou seront prochainement fabriqués en France comme les carters de machines électriques à Charleville, les réducteurs à Valenciennes, ainsi que les bacs et packs batteries dans les usines terminales du Groupe à Poissy, Sochaux, Rennes et Mulhouse.


Par ailleurs, une nouvelle génération de plateforme électrifiée sera industrialisée sur le site de Sochaux à l’horizon 2022 pour y fabriquer la future génération du Peugeot 3008.


Enfin, grâce au soutien des pouvoirs publics français, Groupe PSA franchira une nouvelle étape décisive en partenariat avec le Groupe Total pour un investissement en France au total de l’ordre de 2 milliards d’euros, pour relocaliser la production de batteries de la Chine vers une gigafactory française. Ce composant majeur représente à lui seul 35% de la valeur des véhicules électriques.


La dynamique engagée par Groupe PSA vers une société décarbonée est guidée par une démarche éthique. A ce titre, depuis le début de l’année 2020, Groupe PSA est au-delà de l’objectif qui lui a été fixé pour les émissions de CO2 de ses véhicules, grâce à l’adéquation de son offre commerciale aux besoins de ses clients.

356 vues2 commentaires

Posts similaires

Voir tout

2件のコメント


Lorsqu'un concessionnaire français vend une voiture (dont une électrique), il y trouve également un intérêt (sinon il ne le ferait pas).

A ce sujet, il serait intéressant de voir le % financier qui revient à toutes les composantes du processus aboutissant à la vente d'un véhicule au client final.

Pour autant, le montant des primes semblent avantager les sociétés (dont les flottes) où les citadins pouvant acquérir un VE dont le prix d'achat semble plus accessible.Mais cela m'étonnerait que l'on verse 7000 (ou 2000) euros dans tous les cas, sans prendre en compte le prix de vente. AMI devrait ne pas être concernée puisque CITROËN l'a présente comme un objet de mobilité bénéficiant du coup d'une prime de 900 euros.

いいね!

PSA peut être content. la prime de 7000 euros pour les véhicules électriques va bien faire tourner les usines à l'étranger, (celles qui tournaient déjà bien et les plus rentables, elles seront donc d'autant plus rentables). Le seul VP PSA électrique fabriquée en France : c'est la DS3 crossback (40000 euros de base). Reste la prime pour les utilitaires, ça peut être bien pour SEVELNORD. Mais c'est surtout VIGO qui va en profiter.

Nos impôts vont donc financer les délocalisations.

Pour les 2000 euros sur les véhicules hybrides rechargeables, on parle de véhicules a au moins 40000 euros. Sûr que l'ouvrier de base se sent bien concernée par cette mesure.


いいね!
bottom of page