Future DS3 Crossback : Star du prochain mondial de Paris

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Future DS3 Crossback : Star du prochain mondial de Paris



C'est au Mondial de l'auto parisien début octobre que DS présentera son petit "SUV" à vocation premium DS3 Crossback. Produit à Poissy, il arrivera sur le marché en février prochain. Il sera le premier modèle PSA sur la nouvelle plate-forme "CMP" développée avec le chinois Dongfeng. La Peugeot 208 II suivra sur la même base technique.

Le DS7 Crossback n'était qu'un avant-goût. La vraie relance de la marque à vocation " haut de gamme " DS interviendra en février 2019 avec le nouveau petit " SUV " chic et snob DS3 Crossback. Ce rival des Audi Q2 et Mini Countryman, mais aussi du futur " SUV " Smart, sera d'ailleurs le clou du prochain Mondial de l'automobile parisien (2 au 14 octobre) où il sera dévoilé. Ce modèle très original (nom de code D34) avec la fameuse aile de requin (déjà présente sur l'actuelle DS3) reproduite sur le flanc entre les portières avant et arrière, mais aussi un intérieur au design futuriste à défaut d'être forcément harmonieux, sera produit à Poissy (Yvelines).

Il inaugurera la nouvelle plate-forme " CMP " de PSA, réservée aux petits véhicules et codéveloppée avec l'actionnaire chinois Dongfeng. Cette " CMP " sera aussi utilisée quelques mois plus tard par la nouvelle Peugeot 208 II. 80.000 DS3 Crossback sont prévues annuellement. Les moteurs iront de 100 à 225 chevaux sur la version de pointe, selon nos informations ! Une version électrique de 140 chevaux et 300 kilomètres d'autonomie est prévue. Elle devrait être aussi exposée au Mondial. Ce DS3 Crossback, long de 4,12 mètres environ, large de 1,80 et haut d'un peu plus de 1,50 mètre, devrait être proposé à partir de 20.000 euros en version de base. Il rentre pile dans la catégorie très courue des petits SUV (segment B).

Un créneau très porteur en Europe

Le créneau de ces petits pseudo-baroudeurs, qui compte aujourd'hui notamment le Renault Captur, la Peugeot 2008, Le Citroën C3 Aircross, est passé de 60.000 ventes en Europe en l'an 2000 à 125.000 en 2009 selon la base données JATO. Et ces volumes ont atteint plus de 1,5 million d'unités l'an dernier. Ils représentent 37% des ventes de " SUV " en Europe (au premier quadrimestre 2018) mais aussi 75% en Inde, 70% au Brésil, toujours d'après JATO.

Dans le monde, le plus gros constructeur de " SUV " pris tous ensemble (des petits aux gros 4x4 de luxe) est aujourd'hui l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi (3,3 millions de véhicules écoulés l'an dernier, +13%), devant GM (2,4 millions, +13%), Toyota (2,3 millions, +24%). PSA n'est que onzième (840.000, +43%), selon JATO.

DS espère enrayer ses méventes en 2018

Fort de son entrée dans les " SUV ", DS espère enfin enrayer la chute catastrophique de ses ventes. La marque tricolore avait subi une nouvelle chute de ses immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne au premier trimestre, de 13,8% à 11.377 unités, selon l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles). Sur un marché total qui progressait de 0,7%.

Mais " 2018 sera l'année du retour à la croissance pour DS ", promet Arnaud Ribault, directeur des ventes et du marketing de la marque à vocation haut de gamme, créée par Citroën en 2010 et devenue indépendante au sein de PSA en 2014.

Une grande limousine chinoise

Un an après la DS3 Crossback, arrivera, dans la gamme du constructeur, une grosse limousine pour damer le pion aux allemandes, suédoises ou autres anglaises, qui concurrencera aussi les Volkswagen Passat et Renault Talisman ! La future DS X83 (nom de code) sera, elle, " made in China ", selon des sources interne au groupe PSA… Cette grande (plus de 4,90 mètres de long) et flatteuse automobile sera produite sur le site CAPSA (co-entreprise de PSA avec Changan) à Shenzhen et exportée à partir de là. La faiblesse des volumes prévus (entre 30 et 40.000 par an), dont les deux-tiers pour la Chine, ne justifie pas une industrialisation en Europe. Celle-ci absorberait moins de 10.000 unités, selon les prévisions.

Six nouveaux modèles seront lancés par DS dans les six ans. Pour écouler ces modèles, DS est en train de créer un réseau de ventes mondial. " Nous avions 270 points de vente dans le monde fin 2017. Nous en sommes à 365, avec l'ouverture de Tel Aviv (Israël), Casablanca (Maroc), d'un deuxième point à Buenos-Aires (Argentine) ", explique Arnaud Ribault. DS vise 500 points de ventes fin 2018, avec une introduction en Turquie, Corée, Japon, puis 800 en 2021. DS s'implantera commercialement en Russie en 2019. L'Amérique du nord demeure toutefois exclue à moyen terme de ce déploiement. DS est une rude gageure, mais aussi une belle aventure. Le luxe auto à la française est-il un vendable? La question demeure ouverte.

Source : 

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/le-petit-suv-chic-et-snob-ds3-crossback-clou-du-prochain-mondial_597815

89 vues3 commentaires