Les actualités Citroën 

Essai du DS3 Crossback Puretech 130


passionnement citroen, blog citroen, ds, ds3, ds3 crossback, essai ds3, essai ds3 crossback, suv ds,

Sur la route :

Il nous tardait d’essayer ce nouveau DS3 Crossback à plus d’un titre. C’est le premier petit SUV chic chez les français et il inaugure la nouvelle plate-forme CMP multi-énergies de PSA qui équipera la nouvelle Peugeot 208 dès la fin de l’année puis toute une brochette de nouveaux modèles au sein du groupe.

Inutile de tourner autour du pot, nous avons apprécié la conduite de ce DS3 Crossback. Posé sur ses grandes roues de 18 pouces, compact et léger, le petit SUV se mène avec plaisir grâce à une direction précise, un bon confort de suspension et un châssis qui limite la prise de roulis dans les enchaînements de virage. La conduite n’est pas très incisive mais le dynamisme bon teint du DS3 Crossback plaira au plus grand nombre par la facilité de prise en mains et la docilité de la mécanique.

Le moteur trois cylindres turbo PureTech de 130 ch et 230 Nm de couple est énergique avec ce DS3 qui contient sa masse à 1 205 kg. Au passage, ce ne sera pas compliqué de rester sous les 7 l/100 km de consommation en usage mixte. Le mariage du moteur PureTech avec la boite automatique EAT8 (pas de boite mécanique disponible) file le parfait amour dans la plupart des situations de conduite. Les moments de désaccords sont sur les voies rapides à relief où la boite ne cesse d’hésiter entre les 7e et 8e rapports. C’est aussi dans cette situation de bonne allure que les bruits d’air au niveau des rétroviseurs se font trop insistants.

De retour en ville où ce DS3 Crossback se faufile plus facilement que ses rivaux grâce à son petit gabarit de 4,12 m, il faut souligner à nouveau le confort de suspension qui filtre bien les aspérités à basse vitesse. Seuls bémols pour ce SUV citadin : sa mauvaise visibilité périphérique (surtout ¾ arrière) et son stop&start vibrant et trop lent au redémarrage (un défaut connu de l’attelage 1.2 PureTech et boite EAT8). Heureusement on peut désactiver le stop&start mais c’est assez fastidieux dans les menus de l’écran tactile et ce sont alors les vibrations typiques du trois cylindres qui s’invitent à bord sur le régime de ralenti.


passionnement citroen, blog citroen, ds, ds3, ds3 crossback, essai ds3, essai ds3 crossback, suv ds,

A l'intérieur :

Voilà un intérieur que l’on ne voit pas ailleurs et qui change des habitacles qui ont tendance à tous se ressembler. Le thème des DS contemporaines est bien présent avec la console centrale qui intègre les commandes typiques des vitres électriques. La nouveauté vient des boutons tactiles en forme de losange en façade planche de bord. Les rangements à portée de mains, la recharge smartphone par induction et la boite à gants profonde montrent aussi que chic et pratique vont bien ensemble.

Le sens de l’accueil est assuré par les beaux sièges « bracelet de montre », le volant sympa de préhension et l’ambiance Opéra qui distille du cuir un peu partout. Dommage, la dalle digitale des compteurs est petite et la lame plastique pour l’affichage tête haute ne fait pas très chic en plus d’être moins pratique d’un véritable affichage déporté sur le pare-brise.

Lorsque le tarif atteint les 37 000 € pour une petite voiture, l’exigence est de mise et c’est là que le DS3 Crossback prête le flanc à la critique. A ce niveau de prix, certains matériaux sont décevants car ils font plus penser à une Citroën qu'à un modèle premium (habillage du coffre et bas de planche de bord notamment). L’absence de prise USB à l’arrière est incompréhensible en 2019 et ne comptez pas sur un toit vitré pourtant apprécié dans l’univers premium. Même oubli pour le hayon électrique dont le DS3 pourrait se passer sauf que le bouton d’ouverture est très mal placé (au niveau de la plaque d’immatriculation, il sera toujours sale).


passionnement citroen, blog citroen, ds, ds3, ds3 crossback, essai ds3, essai ds3 crossback, suv ds,

A l'arrière Dans son petit gabarit le DS3 ne fait pas de miracle avec un coffre de bonne citadine sans plus. En revanche, DS aurait pu installer un double plancher pour faciliter le chargement et disposer d’une surface plane lorsque le véhicule est en break. Si la modularité est basique, la bonne surprise vient des places arrière : deux adultes ne manquent pas de place et on est plutôt bien installés. Dommage, il faut se passer d’un accoudoir et s’accorder d’une vision réduite vers l’extérieur.


passionnement citroen, blog citroen, ds, ds3, ds3 crossback, essai ds3, essai ds3 crossback, suv ds,

Le bilan : Avec ses tarifs costauds, la DS3 Crossback monte presque au niveau des modèles premiums comme Audi Q2 et Mini Countryman. Ainsi, notre DS3 d'essai à 35 800 € trouve en face de lui un Audi Q2 1.0 TFSI 116 ch s tronic Design Luxe à 37 240 €. Un modèle un peu moins puissant mais plus spacieux et bien équipé. Chez Mini, le Countryman devenu grand (4,30 m) et plus polyvalent s'offre à 37 600 € en version Cooper 136 ch BVA7 Exquisite. En visant haut, le DS3 Crossback fait passer l'alternative Volkswagen T-Cross 1.0 TSI DSG7 R-Line pour un modèle bon marché : 27 220 €.

Le DS3 Crossback va fleurir dans les beaux quartiers et donner le tempo chez les petits SUV premiums en 2019. D’ailleurs, la marque vise le leadership dans cette catégorie. Plutôt craquant si on accroche avec son style de puncheur et agréable à conduire, le DS3 Croosback trébuche sur des petites maladresses et des oublis au regard de sa volonté d’être premium. Rien de rédhibitoire, le plus gros défi étant l’acceptation d’un tarif qui, lui, est vraiment premium.

On aime Ambiance, confort à bord et gabarit de citadin Dynamisme bon teint, performances et accord moteur/boite Un look pas comme les autres L’équipement généreux en finition Grand Chic…

On regrette … mais un tarif qu’il faudra faire accepter Quelques matériaux décevants et oublis d'aménagement Mauvaise visibilité 3/4 arrière Système stop&start vibrant et lent


Source :

https://www.largus.fr/actualite-automobile/essai-ds3-crossback-2019-le-test-complet-du-nouveau-petit-suv-ds3-9677392.html

0 vue0 commentaire