top of page

Les actualités Citroën 

Citroën : la fabrication en Indonésie débutera en juin


La Citroën ë-C3 vendue en Indonésie

Citroën s'apprête à franchir une étape majeure en Indonésie avec le lancement de l'assemblage local de voitures électriques, une initiative qui s'inscrit dans une stratégie plus large visant à redynamiser la présence de la marque en Inde.

Un nouveau chapitre pour Citroën en Indonésie

D'après des informations récentes, Citroën Indonésie a annoncé le début imminent de l'assemblage de véhicules électriques dans le pays. Cette initiative stratégique sera menée en collaboration avec le groupe Indomobil, un acteur majeur de l'industrie automobile indonésienne, en utilisant l'une de ses usines à Purwakarta, dans l'ouest de Java. Le processus d'assemblage devrait débuter dès juin 2024, marquant ainsi une nouvelle ère pour Citroën en Indonésie.


La Citroën ë-C3 : Pionnière de l'électrification locale

Le modèle choisi pour inaugurer cette nouvelle phase d'assemblage local est l'ë-C3, une voiture électrique déjà commercialisée en Indonésie dans sa version Completely Built Up (CBU) importée d'Inde. L'objectif est de passer progressivement à un assemblage en kit (Completely Knock Down - CKD), permettant ainsi d'augmenter le niveau de composantes nationales (TKDN) entre 20 et 40%.


Cette décision stratégique de Citroën en Indonésie s'inscrit dans une démarche plus globale visant à redynamiser sa présence sur les marchés en Asie. La marque, consciente des difficultés rencontrées ces dernières années en termes de ventes, multiplie les annonces et les initiatives pour reconquérir le cœur des consommateurs indiens notamment.

L'assemblage local de l'ë-C3 en Indonésie représente une étape importante dans cette stratégie. En effet, cette initiative permettra à Citroën de proposer des véhicules électriques à des prix plus compétitifs, tout en répondant aux exigences du programme d'incitation gouvernemental en faveur des voitures électriques.


Le choix de s'associer au groupe Indomobil pour l'assemblage local n'est pas fortuit. Indomobil, avec ses installations de production à Purwakarta gérées par sa filiale National Assemblers, dispose d'une expertise et d'un savoir-faire précieux dans le domaine de l'assemblage automobile. Ce partenariat permettra à Citroën de bénéficier d'une infrastructure solide et d'une expertise locale pour mener à bien son projet d'assemblage local.


L'annonce de l'assemblage local de l'ë-C3 en Indonésie suscite un réel enthousiasme parmi les observateurs du secteur automobile. Cette initiative stratégique positionne Citroën comme un acteur majeur de la transition énergétique en Indonésie, tout en lui permettant de renforcer sa présence sur le marché indien.


Si les résultats commerciaux restent à confirmer, il ne fait aucun doute que Citroën a pris une décision audacieuse et prometteuse pour son avenir en Inde et en Indonésie. Cette nouvelle ère d'assemblage local pourrait bien marquer le début d'une reconquête durable des marchés indien et indonésien pour la marque au chevron.

363 vues1 commentaire

1 Kommentar


Fort de plus d'un million de véhicules vendus, le marché Indonésien est le premier parmi les autres pays de l'ASEAN. Citroën ne saurait rester coi et ne pas tenter sa chance. La concurrence est coriace, mais Citroën a son intéressante ë C3, qui aura comme principal atout, son prix serré, critère important auprès des Indonésiens pour passer à l'électrique. L'ambition de l'Indonésie et de son Président est de compter 20% au moins de VE dans la production automobile. Citroën démarre, répond au cahier des charges actuel, fixant une intégration locale entre 30 à 40%. Mais il faut dès maintenant pouvoir répondre à l'étape suivante, fixant ce seuil à 80%. dès 2030.

A ceux qui espèrent un retour vers le diese…


Gefällt mir
bottom of page