top of page

Les actualités Citroën 

Citroën ëC3 : confirmée pour janvier 2023 en Inde

Six mois après la commercialisation de la C3, Citroën va donc enchaîner avec la présentation de sa variante 100% électrique qui devrait se faire en janvier 2023 selon les dires de Carlos Tavares. Ce dernier en profite pour indiquer sa confiance dans cette ëC3 en précisant compter beaucoup sur elle pour gagner des parts de marchés dans la région Indo-Pacifique.

Quelques jours après avoir annoncé que cette future ëC3 serait d'abord vendue aux flottes d'entreprises, Citroën poursuit donc le léger teasing avec un propos de Carlos Tavares qui souligne qu'aucun autre constructeur de masse n'a développé et lancé une variante électrique d'une voiture thermique dans un laps de temps aussi court en oubliant qu'il y a eu ix mois entre la présentation de la C3 et sa commercialisation en Inde.

Pour cette future ëC3, le plus gros challenge sera le prix de vente comme l'indique Carlos Tavares "Comment rendre les véhicules électriques abordables pour la classe moyenne est le plus grand défi. Seule l'accessibilité peut créer une échelle et seulement alors peut-elle avoir un impact significatif sur l'environnement." Pour maîtriser ses coûts, Citroën est en quête de fournisseurs indiens capables de fournir une batterie mais, faute d'en avoir trouvé, a du se rabattre sur d'autres marchés si bien que le prox de vente de cette future ëC3 sera plus élevée que ses sœurs thermiques. Pour réduire cette différence de prix de revient, la C3 devrait disposer d'une capacité de batterie assez réduite, aux alentours de 30 kWh, ce qui devrait lui permettre d'offrir une autonomie de 250 à 300km.


Les rumeurs estiment le prix de vente de cette future Citroën ëC3 entre 11 500€ et 14 000€ soit nettement plus que la version thermique qui culmine à un peu moins de 9 000€. A l'exception de la motorisation, aucune différence ne se fera entre une C3 thermique ou électrique à l'exception du sélecteur de vitesse et de la trappe de recharge située sur l'aile avant droite. Cependant, si cette future ëC3 est plus chère, Citroën a de grandes ambitions pour elle puisque les rumeurs indiquent un volume de production annuelle de 25 000 unités par an dont un grand nombre serait prévu pour l'exportation. En effet, Carlos Tavares a indiqué « Il y a une grande opportunité pour l'Inde de pouvoir vendre des voitures compactes électriques à un prix abordable en protégeant la rentabilité. Parce que le pays a une base de fournisseurs si compétitifs sur le plan des coûts, qu'une exportation est possible."


Quoiqu'il en soit, cette future ëC3 arrive à point nommé pour booster les ventes de la C3 dans un pays où l'attention vers les véhicules électriques grimpent en flèche. Citroën pourrait dévoiler de premières images et informations dès le mois de décembre avant une première apparition publique de la ëC3 en janvier 2023.

290 vues1 commentaire

1 Comment


L'intérêt des consommateurs indiens pour les VE est bien réel, et Citroën sera un des premiers à apporter une réponse, à ceux qui pourront l'acquérir. La détermination du constructeur pour réussir là-bas, ne fait pas de doute, et c'est tant mieux. Les premiers retours des clients ayant opté pour les versions thermiques, sont généralement bons, et pour l'instant, la stratégie d'implantation de Citroën, sur ce marché de conquête, se déroule sans encombres. Nous verrons sûrement dans l'avenir, des possibilités de se fournir en batteries locales, ce qui devrait contribuer à maîtriser les coûts, et rendre plus accessibles les nouvelles Citroën wattées.

Like
bottom of page