top of page

Les actualités Citroën 

Citroën C4 Aircross : le premier SUV de la Marque


Le Citroën C4 Aircross, premier SUV de la marque, vu de trois quart avant

Si depuis quelques années, Citroën propose plusieurs SUV dans sa gamme, il n’en a pas toujours été le cas, la marque ayant embrassé la mode des véhicules tous chemins un peu tardivement. Cependant, elle avait essayé une première incursion avec le C4 Aircross présenté dès 2012 en alliance avec Mitsubishi. En effet, il y a quelques années, PSA Peugeot Citroën avait conclu un accord avec Mitsubishi pour la fabrication de plusieurs de ses véhicules adaptées aux marques Peugeot et Citroën.

Nous avons ainsi eu les premières électriques Ion et C-Zéro puis le C-Crosser et, enfin, le C4 Aircross, seul véhicule des trois a bénéficié d’un vrai travail de style pour s’éloigner de la base Mitsubishi et intégré les codes stylistiques de Citroën en vigueur à l’époque. Commercialisé de 2012 à 2017, le C4 Aircross reste un véhicule récent dont de nombreuses exemplaires sont disponibles en occasion et qui vous permettent d'accéder aux SUV à des tarifs abordables.

Un style plus en rapport avec Citroën

C’est en 2012 au salon de Genève que Citroën dévoile au public son premier SUV judicieusement appelé C4 Aircross l’intégrant ainsi à la gamme C4 et inaugurant l’appellation Aircross en Europe et reprise par tous les SUV de la marque depuis.

Ce C4 Aircross est le plus travaillé des trois véhicules issus de cette collaboration avec Mitsubishi et dévoile un style proche de ce que Citroën proposait à l’époque. On retrouve donc sur la face avant les chevrons qui s’étirent jusqu’aux projecteurs englobant le clignotant tandis qu’à l’arrière, le hayon se fait légèrement plus bombé tandis que les feux forment un effet boomerang qui correspond aux C3 et C4 de l’époque, montrant la volonté d’intégrer le C4 Aircross dans la gamme Citroën et dans la gamme C4 celle-ci se montrant ainsi très large de la berline 5 portes aux monospaces 7 places en passant par le SUV.

Si les modifications esthétiques extérieures permettaient de gommer l’aspect du Mitsubishi ASX, c’est à l’intérieur que les différences s’amenuisent puisque le C4 Aircross reprenait la planche de bord de son équivalent japonais et qui fut son principal défaut puisque le style n’avait rien à voir avec ce que faisait Citroën à l’époque. Ceci généra de fortes critiques de la part des médias français puisque seul le logo sur le volant était différent et que l’intérieur n’était pas au niveau de ce qui se faisait de mieux à l’époque.


D’une longueur de 4m34, le Citroën C4 Aircross dispose d’un grand empattement qui lui assure une belle habitabilité, digne d’un véhicule du segment supérieur. Il en est de même pour le volume de coffre qui, avec 442 litres, se montre encore tout à fait actuel ce qui permettra, aux futurs propriétaires, de pouvoir emporter tous les bagages de la famille en toute facilité.


Le Citroën C4 Aircross, un style en rapport avec la C4 de deuxième génération

Une gamme large et bien équipée

La commercialisation du C4 Aircross débute en 2013 avec trois motorisations dont une essence 1.6 de 115 et diesel de puissance identique d’origine PSA tandis qu’un troisième moteur, diesel également de 1,8l et 150ch était fourni par Mitsubishi. Trois finitions composent la gamme (Attraction, Confort et Exclusive) avec un bon niveau d’équipements de série puisque le C4 Aircross proposait 7 airbags, la climatisation manuelle ou encore les rétroviseurs électriques dès le premier niveau de finition.

Pour correspondre davantage aux clients Citroën, la marque a procédé à quelques évolutions techniques sur son SUV compact avec l’adoption de jantes de 18 pouces qui ont nécessité la création de voies spécifiques mais, surtout, des suspensions réglées différemment qui visent à s’approcher du confort attendu par les clients de la Marque. Le C4 Aircross dispose ainsi d’un confort plus moelleux sans, pour autant, perdre les qualités dynamiques inhérentes au Mitsubishi ASX servant de base, un compromis confort-tenue de route conforme à Citroën et aux petits oignons.

Malheureusement, malgré d’évidentes qualités, la carrière du C4 Aircross fut en demi-teinte en raison de sa fabrication au Japon qui le rendait trop cher en raison d’une conversion Yen-Euro défavorable à la monnaie européenne. Ainsi, le premier SUV de Citroën était facturé de 3 300€ à 5 000€ plus cher que son équivalent japonais, le poids de l’image de marque et d’un réseau supérieur propre à Citroën. La production cessa en avril 2017 après 26 000 exemplaires vendus en France, le C4 Aircross étant nettement plus diffusé que son équivalent de Peugeot, le 4008 (7 500 unités seulement). Il reste ainsi de nombreuses offres en occasion pour le C4 Aircross, un véhicule qui saura convaincre les familles mais qui, en raison d’un intérieur trop proche de l’ASX, n’a pas su trouver son public. Depuis, Citroën est revenu sur le segment des SUV avec des véhicules conçus par elle, les C3 Aircross et C5 Aircross connaissent de belles carrières.


* Article sponsorisé

Mots-clés :

4 457 vues10 commentaires

Posts similaires

Voir tout

10 Comments


Y aura-t-il une remplaçante ? Il y aurait sans doute des clients pour un modèle de ce genre.

Attendons l’annoncé et les essais du futur C3 aircross pour se faire une opinion.

Like

Rectification jm : Le C4 AIRCROSS a bien été vendu avec le 150 CV, 1,8 litre MITSUBISHI.

Le Turbo était fragile et les amortisseurs ne dépassaient pas 100000 km.

Un gros reproche : il n'est jamais sorti en BVA.

Like
Replying to

Merci de rectifier th.aubrun.

Like

Zabrus86
Zabrus86
Oct 16, 2023

Il est aussi intéressant de noter que pour créer sa propre version, les designers Citroën de l'époque se sont inspirés très fortement du concept-car Hypnos de 2008 : le traitement des feux AR et de la custode sont identiques et même les fausses entrées d'air latérales AV se retrouvent sur ce concept (ainsi que DS Inside de 2009 d'ailleurs avec le chapelet des feux de jour ).

Like

Pour ma part, mais il semble que je n'étais pas le seul, les retouches esthétiques apportées à l'ASX par Citroën, étaient mieux réussies que celles du Peugeot. Ce que l'on sait moins, est que Mitsubishi adoptera au fil du temps, les réglages de suspensions typiques au Citroën, bien plus moelleux. (Il est vrai que ce n'était pas difficile de faire mieux). Il n'en reste pas moins, que le premier contact avec les sièges, n'avait rien de vraiment Citroën. Par ailleurs, le duo Citroën-Peugeot n'avait pas droit à la motorisation japonaise 1.8 l de 150 cv. Mais ce n'était pas un mal, ce moteur souffrant d'une fiabilité aléatoire, et d'une rugosité malvenue, pour des performances approchantes. Il reste que je regret…


Like
Replying to

le problème de l'encombrement des véhicules modernes est quasiment ignoré par les constructeurs, pourtant nos centre ville comme nos garages ne sont pas extensibles, et cela ne va pas s'arranger avec les électriques car pour avoir une autonomie suffisante, il faut avoir des batteries encombrantes qu'il faut loger entre les 2 trains roulant et dans le plancher, avec ces contraintes, il sera difficile d'avoir un véhicule avec 700 km d'autonomie qui soit sous les 4,60m.

Like

Tristan Jacques
Tristan Jacques
Oct 16, 2023

⚠️ Absolument pas Jérémy, le premier SUV 4x2 et 4x4 Citroën

était le C-Crosser... (2007) 😒



Like
Jérémy
Jérémy
Oct 16, 2023
Replying to

C'est vrai tu as raison, un oubli 😌

Like
bottom of page