Les actualités Citroën 

Citroën Berlingo : Une version électrique bien plus accessible que les thermiques


Le Berlingo est la dernière Citroën à disposer d'une motorisation électrique, elle complète ainsi une gamme de quatre modèles aux côtés d'AMI, C4 et Spacetourer. Reposant sur une motorisation de 136 chevaux associée à une batterie de 50 kWh pour une autonomie de 280km, le Citroën ë-Berlingo garde toutes les qualités d'habitabilité et de modularité du Berlingo thermique en permettant à ses propriétaires de faire de substantielles économies comme en témoigne une étude espagnole.

Même si les prix d'achat peuvent indiquer le contraire, au final, l'utilisation d'un véhicule électrique ne revient pas plus cher que de choisir une version thermique du même modèle. Le prix tarifaire des véhicules électrifiés est généralement un inconvénient des versions électriques ou hybrides rechargeables par rapport aux versions essence ou diesel. Il faut garder à l'esprit que les batteries lithium-ion sont une technologie très récente, avec un coût élevé qui représente une part importante du prix d'une voiture. Mais ne pas regarder au-delà des euros marqués sur l'étiquette visible en concession ou sur le site de la marque, c'est rester en surface.


Lors du calcul de la différence en euros entre les versions diesel et essence d'un modèle et ses alternatives électrifiées, un aspect très important n'est pas pris en compte : le coût d'utilisation, c'est-à-dire ce qu'il en coûte pour conduire ce véhicule sur une base mensuelle : un montant dans lequel les factures telles que l'assurance, l'entretien ou le carburant sont incluses auquel les frais de financement mensuels sont rajoutés.


Ainsi, pour mesurer les avantages du Berlingo électrique par rapport à ses homologues thermiques, un calcul détaillé du coût mensuel a été réalisé et les résultats sont concluants : l'option électrique est nettement moins cher.


Ainsi, en Espagne, sur la base d'un financement Citroën Alternative pendant 48 mois ou 20 000 km par an sans premier loyer, et avec le Plan MOVES III, le loyer mensuel, qui comprend des aspects tels que l'assurance ou les opérations d'entretien, s'élève à 336 euros en thermique et 293 euros dans le cas du ë-Berlingo, alors que la facture énergétique s'élève à 140 euros par mois dans la version PureTech ou BlueHDi et à 15 euros, soit près de 10 fois moins, dans la version ë-Berlingo. Au total, avec 308€ contre 476, le Citroën ë-Berlingo bat ses pairs thermiques de 168€ par mois, ce qui représente une économie de 35,3 %, qui pourrait être plus importante encore si elle utilise des modalités de chargement spéciales, comme le tarif de nuit.


Quel est le secret ? Le coût d'entretien et la consommation d'énergie les plus bas. L'entretien d'une chaîne de transmission électrique est plus facile que l'entretien des composants d'une voiture conventionnelle. Avec moins de pièces d'usure, vos besoins de révision sont beaucoup plus faibles et les pannes sont moins fréquentes. Cela se traduit par des économies importantes.


La Citroën ë-Berlingo est une alternative confortable, 100% électrique pour les familles et les amateurs d'activités de plein air. C'est un nouvel exemple de la philosophie qui régit l'électrification selon Citroën : offrir les mêmes fonctionnalités et équipements que ses modèles thermiques, avec en plus les « cinq zéros » : zéro émission, zéro bruit, zéro vibration, zéro sacrifice et zéro stress. . . .

396 vues2 commentaires