top of page

Les actualités Citroën 

[Analyse] Bilan mars 2023 - Les principaux marchés européens: rebond pour Citroën


Les chiffres des principaux pays européens ont tous été publiés pour el mois de mars ce qui permet d'avoir une idée assez précise des performances des différentes marques de Stellantis étant donné que ces pays représentent environ 85% du marché européen.

A la faveur d'une amélioration sur le front de la pénurie de composants mais également sur les soucis logistiques, les marchés européens ont terminé le mois de mars sur un huitième mois de hausse consécutive. Ainsi, ce sont plus d'un million de voitures qui ont été vendues sur ces marchés (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique et Portugal) soit une hausse de 26.77% par rapport à mars 2022, hausse qui doit être nuancée puisque le premier trimestre 2022 la pénurie de composants frappait durement l'automobile.


Grâce à la hausse de ses ventes en France, Citroën affiche donc une hausse conséquente pour le mois de mars même si elle reste inférieure à celle du marché mais, globalement, Citroën se tient bien parmi les marques de Stellantis à l'exception de Peugeot qui affiche une forte hausse grâce à de solides performances en Italie, Portugal ou encore Espagne. Contrairement à janvier et février où les ventes en France étaient en baisse pour Citroën, cette fois la tendance positive de la marque dans l'hexagone l'aide fortement à progresser en Europe et cela se vérifie dans le poids de la France sur les ventes de la Marque.

Avec près de 41% des ventes de Citroën, la France tire donc les ventes de la marque en Europe et se rapproche des niveaux constatés pour Peugeot (42.92%) quand la France ne pesait que 37% des ventes de Citroën en février, c'est dire l'impact que les ventes en France ont sur les performances de Citroën en Europe.

Paradoxalement, les performances de Peugeot en France sont inférieures à celles que la marque enregistrait en février en raison d'une hausse nettement plus forte des ventes dans les autres pays qu'en France et qui ont pour conséquence de faire baisser le poids de la France dans les ventes de Peugeot même si cette part reste supérieure aux ventes de Citroën. DS continue, pour sa part, à dépendre fortement de la France (+ de 52% des ventes de DS sont réalisées en France) mais, là aussi, cette part descend par rapport à février où elle atteignait les 55%.


D'ici une dizaine de jours, les chiffres définitifs pour le marché européen seront publiés mais, avec cette analyse, il y a toutes les raisons de penser que les ventes de Citroën seront orientées à la hausse et qu'elles pourraient se situer autour des 48 000 unités. Pour information, voici les données compilées pour les principaux marchés :


572 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout
bottom of page