top of page

Les actualités Citroën 

Un nouveau patron Citroën en Italie


Giovanni Falcone, nouveau directeur de Citroën en Italie

La valse des dirigeants se poursuit chez Stellantis et notamment Citroën avec l'arrivée, en Italie, d'un nouveau patron en remplacement de Marco Antonini. Le nouveau patron de la marque aura en charge de redresser les ventes dans le pays malmené en ce premier semestre après avoir plutôt bien résisté les années précédentes.

Giovanni Falcone, 44 ans, marié et père de deux enfants de 7 et 9 ans, diplômé en Sciences Economiques de l'Université de Milan-Bicocca, devient donc le nouveau Directeur Général de Citroën en Italie sous la tutyelle de Santo Ficili, Directeur de Stellantis Italie.

Originaire d'Arona, Giovanni Falcone a débuté sa carrière dans le Groupe PSA en 2007. Parmi les principales missions avant son poste actuel, Giovanni Falcone a été au sein du marketing Peugeot en assumant des rôles variés et avec des responsabilités croissantes, de chef de produit au début à produit et pricing jusqu'au dernier poste de directeur marketing, apportant une amélioration constante de l'image et de la notoriété de la marque en Italie et contribuant à la conquête du podium dans son segment pour e-208 et e-2008.


La croissance du marketing a été entrecoupée d'expériences dans la vente, d'abord en tant que responsable de zone, puis en tant que directeur régional des voitures et des véhicules utilitaires pour le marché du centre-sud de l'Italie, où il a eu l'occasion de bien connaître et de près de nombreux entrepreneurs qui font toujours partie du réseau commercial de Stellantis et comprennent quelles étaient les priorités de l'entreprise à 360 degrés.

Entre autres tâches, Giovanni Falcone était également responsable de la qualité Sales & After Sales des succursales de vente italiennes des marques Citroën / Peugeot, une expérience qui lui a permis d'entrer en contact avec le secteur après-vente et avec tous les processus nécessaires pour obtenir un parfait gestion du client depuis l'achat du véhicule jusqu'à l'assistance et garantissant toujours une satisfaction maximale.

Giovanni Falcone a déclaré : « Je ressens la fierté de représenter une marque qui depuis 1919 crée des voitures, des technologies et des solutions de mobilité pour répondre à l'évolution de la société et aussi la responsabilité d'une marque qui se distingue par son audace et son innovation. J'ai pour mission d'amener la marque Citroën parmi les meilleurs acteurs du marché italien en collaboration avec le réseau de concessionnaires italien qui a déjà donné de nombreuses preuves de motivation et de professionnalisme. Une collaboration et une confiance qui seront essentielles pour préparer avec succès le lancement de la nouvelle Citroën ë-C3 qui constituera un tournant pour une réelle accessibilité à la mobilité 100% électrique ».


Giovanni Falcone succède à Marco Antonini qui, après avoir dirigé la croissance de la marque en Italie au cours des cinq dernières années, notamment sur le front de l'électrification, a été appelé au niveau européen pour assurer le Area Operations Manager pour la France, la Hollande et les importateurs. dans la zone Europe du Nord.

Mots-clés :

299 vues4 commentaires

Posts similaires

Voir tout

4 תגובות


still no sign of C5X mildhybrid 48V ....

לייק
Jérémy
Jérémy
20 ביולי 2023
בתשובה לפוסט של

Not before 2024

לייק

Christian Brochard
Christian Brochard
19 ביולי 2023

Je l'avais prédit... Juillet et les chaises musicales. Ils sont encore aux temps des troubadours alors que les autres, ceux qui ont tout compris, s'envolent grâce à la fée électricité, le Graal de Stellantis serai là "zéro stars-C3" électrique pour contrer la Dacia Spring et une éventuel 3008 électrique pour le modèle Y de Tesla.

Ne nous inquiétons dinc pas, ils maîtrisent le sujet avec ces postes stratégiques que sont les  "Sales & After Sales" et "Area Operations Manageres", c'est gagné d'avance.


לייק

A chaque mutation, les successeurs déclarent pouvoir compter avec les concessionnaires. Une consigne donnée sans doute de plus haut, mais pour une fois, affirmée et pertinente. Le top management redécouvre le terrain, et c'est tant mieux, car tout ne peut pas se régler encore, en dématérialisé. Et selon moi, si ë C3 tient ses promesses de prix concurrentiel, rien ne s'oppose à ce qu'elle fasse une belle carrière en Italie. L'actuelle C3 continue de plaire, même si ces ventes commencent à s'essouffler, mais de façon générale, les petites voitures sont appréciées en Italie. Bien sûr, Fiat sera dans les starting-blocks, pour rester dans le sillage de la C3, mais il y a ici, de la place pour deux.


לייק
bottom of page