top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis souhaite se séparer du site de la Ferté-Vidame


logo du centenaire de Citroën sur le site de la Ferté-Vidame

Le site de la Ferté-Vidame, lieu du merveilleux rassemblement du siècle en 2019 et patrimoine historique de Citroën, sur lequel le groupe Stellantis met au point ses futurs véhicules en commun avec Belchamp est un site unique chargé d'histoire. Cependant, ce site de 800 hectares va quitter Stellantis puisque le groupe a décidé de le mettre en vente d'ici la fin de l'année 2024.

C'est par un simple mail adressé à la communauté de commune des Forêts du Perche que le groupe Stellantis a informé sa volonté de se séparer du centre d'essai historique de la Ferté-Vidame et de le mettre en vente dès la fin d'année 2024. Ceint de 12 kilomètres de murs pour empêcher de voir les futurs véhicules, le centre de la Ferté-Vidame est la plus grande propriété privée de France non traversée par une route publique avec une vaste zone de 800 hectares dédiée à la mise au point des véhicules.


C'est surtout un lieu historique du patrimoine Citroën puisque c'est là que les grands mythes de la marque ont été mis au point, c'est ici aussi que les prototypes de 2CV ont été cachés pendant la 2ème guerre mondiale puis oublié et retrouvé des décennies plus tard, ces trois prototypes, dans leur état originel sont visibles d'ailleurs au Conservatoire de la marque. Propriété de Citroën depuis longtemps puis de PSA, le site de la Ferté-Vidame n'était plus exploité directement par Stellantis mais par Ségula, chargé du roulage des futurs véhicules, même si le constructeur restait propriétaire des murs. Le groupe Stellantis n'a pas renouvelé la délégation de Ségula qui se termine fin 2024 et a confirmé sa volonté de vendre le site de la Ferté-Vidame après en assurant que les 25 salariés présents sur le site se verront proposer une reconversion dans le groupe.


C'est un coup dur pour le village de 530 habitants qui profitait de l'activité générée via le centre d'essais pour faire vivre ses commerçants mais c'est aussi un coup dur pour Citroën qui perd, avec la vente de la Ferté-Vidame, un site important de son histoire. Le Département ayant un terrain contigu au site de Stellantis attend la confirmation officielle du groupe sur la mise en vente du site mais n'entends pas rester sans réaction comme en témoigne Christophe Le Dorven, président du Conseil départemental d'Eure-et-Loir qui déclare "en tous les cas, le Département est propriétaire contigu avec le domaine du château. Aussi, il ne laissera pas faire n’importe quoi. Le Département avec l’État, pourra être là comme partenaire. Je verrai d’un très bon œil une reconversion du site en musée sur l’histoire de Citroën, par exemple."



7 973 vues50 commentaires

50 commentaires


Euh... 13 « J'aime » pour cet article qui annonce la vente de ce site mythique de Citroën ?!!! 😱 Quel type de fan de Citroën peut faire ça ?! 😳

J'aime
Esteban
Esteban
14 juil. 2023
En réponse à

Moi pour signaler que je l'ai lu à Jérémy qui fait un excellent travail.

Il lui suffirai de mettre un smiley grimaçant et le tour serait joué.

J'étais en 2019 au centenaire comme beaucoup ici.

Que faire face à la dictature de l'argent. Surtout quand ce n'est pas à nous 🙄

J'aime

Chris.08
Chris.08
13 juil. 2023

Il est vrai que cela m'attriste de voir ceci , et je ne sais trop quoi penser !

Par contre , arrêtons de mettre la faute sur la marque Peugeot ( par rapport à certains commentaires que je vois) car Citroën est une marque différente et nos deux marques françaises ont eu un beau passé et auront un bel avenir ensemble , en tous les cas je veux y croire avec Stellantis !!!

Vous avez donc compris que j'aimais ces deux marques car pour moi , en fonction de ce que l'on veut , elles se complètent bien tous les deux .

Aujourd'hui je suis Citroën (C3 et Spacetourer) hier j'étais Peugeot (308, 207,106, 205...)

A bon entendeur


J'aime

Tout ce qui se faisait à la Ferté va se faire où ? ? ? !

Le circuit " étalon " va changer . . .

J'aime

Il nous est difficile de savoir pourquoi un groupe industriel se sépare d'un site aussi vaste et mythique que celui-ci. Je ne suis pas naïf et c'est forcément pour une question d'argent. Je ne connais pas non plus les dessous de cette décision radicale, mais même s'il s'agit d'un propriétaire privé, obligation devrait être de faire connaitre ses intentions en amont, auprès des instances décisionnelles tant publiques que privées. Ce qui semble manquer, mais au niveau de mes connaissances du sujet, ce sont des projets de reconversion du site, pour faire sens et répondre à l'impact socio-économique induit, et à la dimension mémorielle du lieu. Après, la technologie actuelle, notamment la modélisation en 3D sur ordinateur avec un logiciel de…

J'aime

moustache Jean
moustache Jean
12 juil. 2023

Bjr étant un ancien de chez Citroën puis de PSA ( 44 ans)je suis très triste et désolé d’apprendre ce "désagrément " ce déplorable épisode. Pourquoi ce Mr ( Tavares) que je pensais automobiliste dans l’Ame veut se séparer d’une marque EMBLÉMATIQUE comme Citroen ? j’aimerai connaître le pourquoi du comment

DJP

J'aime
En réponse à

J’ai toujours eu l’impression que Tavares n’aime pas Citroën. J´ai toujours cette impression

J'aime
bottom of page