top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis : PSA propose d'augmenter la production pour Toyota


La Commission Européenne analyse le dossier de fusion entre les groupes PSA et FCA et s'inquiète d'une position de force des deux groupes dans les véhicules utilitaires, le futur ensemble Stellantis détiendrait plus de 30% du marché des utilitaires et serait en position très dominante dans certains pays dont la France. De ce fait, la Commission Européenne a demandé aux deux groupes quels efforts ils pourraient faire pour laisser plus de places à la concurrence, ce qui amènerait la Commission à valider la fusion, déjà validée par une dizaine de pays.

Le groupe PSA aurait ainsi proposé à la commission de "pousser" Toyota, avec lequel le groupe français collabore depuis plusieurs années dans les utilitaires, afin de rééquilibrer la concurrence. De ce fait, PSA proposerait de vendre à Toyota ses utilitaires fabriqués notamment dans l'usine d'Hordain (Nord), à des tarifs proches de la production afin que Toyota puisse les vendre à un tarif plus agressif, le prix étant le principal motif d'achat sur le marché des utilitaires. A cela, le Groupe PSA augmenterait également les capacités de production destinées aux fourgons Toyota toujours dans le but de pousser le partenaire de PSA et de rééquilibrer la concurrence.


Dans l'attente d'une réponse des deux groupes PSA et FCA, la Commission Européenne avait suspendue son enquête approfondie en juillet dernier, faute de documents à analyser. La Commission qui, initialement, avait prévue de rendre sa décision en Novembre, laisse entendre que celle-ci pourrait être repoussée. Néanmoins, PSA et FCA envisagent toujours de rendre la fusion active dans le courant du premier semestre 2021 qui donnerait naissance au Groupe Stellantis, quatrième constructeur automobile mondial avec plus de huit millions de voitures vendues par an.

325 vues2 commentaires

Posts similaires

Voir tout

2 Comments


Jey
Jey
Sep 27, 2020

Pourquoi est-ce toujours PSA qui fait les sacrifices dans ce projet de fusion?? Décidément c'est de pire en pire...

Like

Je vois surtout là, le poids de l'industrie allemande, pour mettre des bâtons dans les roues de ce projet trop dangereux pour elle.

Organiser une concurrence aux forceps, me rappelle étrangement ce que l'on peut connaître dans le secteur de l'électricité.

Like
bottom of page