top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis pose la première pierre pour la chaudière biomasse à Rennes


Pose de la première pierre de la chaufferie biomasse pour l'usine de Rennes

Il y a quelques semaines, Stellantis annonçait un investissement important dans l'usine de Rennes, où le Citroën C5 Aircross est fabriqué, qui visait à réduire les émissions en s'équipant d'une chaudière biomasse. Ce 25 octobre 2023, Stellantis officialisait la pose de la première pierre pour cette chaudière qui va permettre à l'usine de Rennes d’économiser un tiers de sa consommation de gaz naturel.

Dans son plan Dare Forward 2030, Stellantis a pris l’engagement d’atteindre la neutralité carbone en 2038 avec comme objectif que ses sites industriels produisent, dès 2025, la moitié de leurs besoins énergétiques avec des solutions décarbonées permettant de réduire la dépendance aux hydrocarbures et à l’électricité.

Résolument engagé dans la transition énergétique de l’industrie automobile, l'usine Stellantis de Rennes a choisi de s’appuyer sur ENGIE Solutions, partenaire reconnu en matière de décarbonation avec la construction d'une chaudière biomasse qui permettra de réduire de 30 % les consommations de gaz. Première étape de ce déploiement, la première pierre de la future chaufferie biomasse a été posée le 25 octobre dernier en présence d’Etienne Martin Commandeur, Directeur du site Stellantis Rennes, de Thierry Landais, Directeur du Territoire Nord d’ENGIE Solutions et de Jacqueline Roisil, Directrice régionale adjointe de l’ADEME Bretagne.


Etienne Martin Commandeur, directeur du site Stellantis de Rennes déclare « Ce projet de réseau de chaleur décarbonée est une nouvelle étape de notre engagement dans la transition énergétique. Notre responsabilité est de réduire l'impact de nos activités sur l'environnement. Stellantis s'est fixé des objectifs ambitieux de neutralité carbone à l'horizon 2038, le site de Rennes sera au rendez-vous !. C’est une fierté que Rennes soit le premier site industriel à être doté d’une chaudière biomasse pour ses propres besoins ».


Une ressource renouvelable et locale pour accélérer la décarbonation de l’industrie

Pour répondre aux besoins de son client, ENGIE Solutions, avec le soutien de l’ADEME, est en charge de concevoir et construire ce nouvel équipement sur un terrain à proximité de la ZAC La Janais. Celui-ci disposera à terme d’une puissance de 8 MW adaptée à la production industrielle du site de Stellantis Rennes.


A court terme, ce sont 30 000 MWh de chaleur renouvelable qui seront distribués chaque année, soit l’équivalent de l’énergie nécessaire pour chauffer 3 000 logements. Ce réseau vertueux permettra d’éviter l’émission de 6 650 tonnes de CO2 par an. ENGIE Solutions opérera également ce réseau pendant une durée de 15 ans.


Thierry Landais, Directeur du Territoire Nord ENGIE Solutions indique « Les collaborateurs d’ENGIE Solutions sont fiers d’accompagner les équipes de Stellantis dans leur objectif de décarbonation du site de production de Rennes La Janais à travers la construction de cette chaufferie biomasse et de ce réseau de chaleur. Nous allons également mettre en place des process spécifiques de comptage de l’énergie consommée - sous-stations « intelligentes » sur les différents points de production de l’usine - afin d’accompagner notre client dans sa démarche de réduction des consommations énergétiques. Cette expertise et ce savoir faire d’ENGIE Solutions sera déployé tout en assurant la continuité de la production de Stellantis ».

Une solution énergétique au service de l’environnement et de l’emploi local

Au-delà de son bénéfice pour l’environnement, grâce à la substitution d’énergie fossile par de l’énergie renouvelable, ce projet de chaufferie biomasse mobilisera des emplois locaux pendant plusieurs années.

La phase de construction de la chaufferie engagera plusieurs corps de métiers : terrassiers, électriciens, tuyauteurs, soudeurs, etc. Les équipes d’ENGIE Solutions seront ensuite présentes pour assurer l’exploitation des installations. Des emplois seront également mobilisés au sein de la filière d’approvisionnement local pour la préparation et la livraison de la biomasse.

Cet événement marque le point de départ de la transformation de Stellantis Rennes, site industriel emblématique, qui accueillera dès 2025 la plateforme électrique Stella Médium. Avec près de 2 000 salariés, c’est un acteur économique important du bassin rennais qui produit actuellement des Peugeot 5008 et Citroën C5 Aircross thermiques et hybrides.

Chiffres clés du futur réseau de chaleur :

  • 6 650 tonnes de CO2 économisées chaque année

  • 3 km de réseau vertueux

  • 11 sous-stations connectées

  • 8 MW de puissance renouvelable installée

  • 30 GWh de chaleur décarbonée par an

  • Montant des travaux : 13,5 millions d’euros

  • Subvention de l’ADEME à hauteur de 3,5 millions d’euros



Un réseau de chaleur biomasse sur un site industriel, qu’est-ce que c’est ?

Un réseau de chaleur est un système de distribution de chaleur à partir d’une installation de production centralisée. Elle distribue la chaleur nécessaire à la production d’énergie pour les besoins du site industriel.

La chaufferie qui sera construite sur le site de Stellantis Rennes sera alimentée avec de la biomasse. L’utilisation de cette ressource permet de valoriser les résidus de l’exploitation forestière (plaquettes forestières) et les déchets de l’industrie du bois (sciures, copeaux) issus d’un rayon de 100 km.

227 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout

3 Kommentare


oliete1967
oliete1967
27. Okt. 2023

Je profite de l'actualité rennaise pour poser une question sur le futur C5 Aircross, nom de code CR3. Jérémy, pouvez-vous nous donner des nouvelles de ce futur modèle ? Je suppose qu'il doit être bien avancé, en tout cas, tout ce qui concerne la conception et déjà en phase de pré-industrialisation. L'avez-vous vu ? Il y a de bonnes impressions à ce sujet au sein de la marque?. Et enfin, envisagez-vous de faire un prochain post à ce sujet ? Merci d'avance

Gefällt mir

Un partenariat vertueux, qui s'impose à mon sens, à toute entreprise de cette taille, qui ne peut faire l'impasse de sa responsabilité citoyenne.

Gefällt mir
Antwort an

Il y aurait beaucoup à dire sur la vertu écologique des chaudières à biomasse, quand on sait comment se fait l'approvisionnement en bois. En Normandie comme en Bretagne, on voit des entreprises qui ratiboisent des haies bocagères et qui passent tout le houppier dans une gigantesque machine qui déchiquetent le bois en plaquettes, la dites machine consommant dans les 60 litres à l'heure et sans FAP...

La Bretagne a très peu de forêts, la ressource en bois de chauffage ne se reconstitue pas en 5 ans, les bois performants en chauffage ne sont pas à croissance rapide. Par ailleurs, je doute quecles rejets des supers engins qui abattent et qui déchiqueter, avec en plus en Bretagne la nécessité de transpor…

Gefällt mir
bottom of page