Les actualités Citroën 

Stellantis : les utilitaires électriques représenteront une vente sur trois en 2025


passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, stellantis, utilitaires, vu électriques, citroen ë-Berlingo, ë-Jumpy, ë-Jumper, 2022

Dès la fin de l'année 2021, les marques du groupe Stellantis, surtout celles de l'ex-PSA, proposaient une version électrique pour l'ensemble de leurs gammes utilitaires, largement devant la concurrence. Dans son virage vers l'électrique, Stellantis n'oublie pas les utilitaires puisque le groupe a de grosses ambitions.

Le groupe Stellantis, à travers ses quatre marques vendant des utilitaires, pèse pour 30% du marché utilitaire européen et a de grandes ambitions comme en témoigne la création d'une unité spécifique pour les utilitaires où le groupe envisage d'être leader incontesté en Europe. Fort de ces versions 100% électriques, Stellantis profites du boom des livraisons du dernier kilomètre pour voir les ventes de ces utilitaires électriques progresser.


Ainsi, le groupe a de fortes ambitions pour ses utilitaires électriques comme l'indique Eric Laforge, Directeur Europe Elargie utilitaires chez Stellantis, "Le marché du véhicule électrique est aujourd’hui porté par les géants du secteur, comme DHL par exemple. Mais nous estimons que les véhicules électriques représenteront un tiers de nos ventes en 2025 et 75 à 80 % en 2027. Pour rappel, la part de marché de l’utilitaire électrique était de 5% en 2021. Avec notre offre électrique, nous couvrons tous les segments de l'utilitaire". Ces livraisons du dernier kilomètre, qui sont appelées à fortement se développer à mesure que les ventes se font directement sur internet, sont une des clés pour faire la bascule entre le thermique et l'électrique, lesquelles livraisons ont d'ailleurs permis un redémarrage plus rapide pour les utilitaires que pour les véhicules particuliers suite au premier confinement en 2020.


L'électrique puis l'hydrogène

Le marché des véhicules électriques représentait 5% des ventes en 2021, l'offre étant très largement constitué de motorisations thermiques même si, d'ici 3 ans, cette part devrait descendre aux alentours des 2/3 à mesure que l'électrique se développe. Car si les utilitaires électriques sont efficaces pour 80% des trajets des professionnels comme une étude interne l'indique, il reste un problème pour les gros rouleurs. C'est là que le développement de l'hydrogène prend son sens et c'est pourquoi Stellantis met l'accent dessus avec la commercialisation, en France et en Allemagne, de Peugeot e-Expert, Citroën ë-Jumpy et Opel Vivaro-e à hydrogène, bientôt suivi par le Fiat Scudo dont une version hydrogène verra le jour pour d'autres marchés. Ainsi, pour Eric Laforge, "aujourd’hui, les modèles thermiques représentent 85 à 90 % des ventes, mais nous pensons qu’avec le développement des restrictions de circulation dans les agglomérations, l’électrique va inverser la tendance. Néanmoins, pour les gros rouleurs, nous estimons qu’à terme, l’hydrogène sera la technologie la plus adaptée."

Le groupe n'oublie pas les véhicules de loisirs

Si le van a profité de ce rebond, le marché des véhicules utilitaires compte également les véhicules de loisirs, basés sur les utilitaires, et pour lequel Stellantis est, là aussi, en position de force. Ce marché des véhicules de loisirs est un gros débouché pour Stellantis comme le confirme Eric Laforge : "Nous commercialisons jusqu’à 135 000 châssis sur base Fiat Ducato, Citroën Jumper et Peugeot Boxer à destination des acteurs du véhicules de loisirs. Cela représente pour Stellantis jusqu’à 40 % de la production du segment des gros fourgons. Et rien que pour la marque Fiat, c’est plus d’un châssis sur deux. Il reste dès lors un axe stratégique pour le groupe. Pour plusieurs raisons : le véhicule de loisirs apporte du business en après-vente à notre réseau. C’est également un formidable moteur d’innovations. Le Ducato a ainsi été développé avec les acteurs du véhicule de loisirs et cela nous a permis d’apporter des prestations inédites sur le marché, notamment sur les volumes utiles. Pour autant, nous ne souhaitons pas assécher le réseau en produits. C’est pourquoi nous réalisons des arbitrages entre certaines marques du groupe, comme Citroën qui a été poussé sur le devant de la scène. Mais je reconnais que pour le client final, qui avait l’habitude d’aller faire réviser son véhicule dans le réseau Fiat Professionnal, cela peut être plus compliqué d’aller chez un autre opérateur."


En étant le premier groupe à proposer, sur l'ensemble de ses gammes utilitaires, une version électrique, Stellantis a montrer qu'il n'entendait pas être suiveur et qu'il comptait bien prendre toute sa part dans le développement des utilitaires électriques. Avec 26 nouveaux lancements dont un majeur chaque année et une offre 100 % électrique sur l’ensemble des segments d’ici à 2027, le groupe Stellantis s'engage fortement pour réussir la transition énergétique et, ce faisant, prendre la place de leader du segment.



221 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout