Les actualités Citroën 

Stellantis : Les usines du groupe affectées par la pénurie de composants


La pénurie de puces électroniques impactent toujours la production automobile et ses effets se font sentir sur les immatriculations qui baissent fortement en raison de délais de livraison à rallonge atteignant jusqu'à 8 mois. L'impact de cette pénurie de composants électroniques est encore plus fort au deuxième semestre et a commence à avoir de lourdes conséquences en termes d'emplois notamment en Espagne.


Vigo :

L'usine de Vigo a ainsi annoncé la suppression d'une équipe de semaine sur la ligne 2 de l'usine, celle où sont fabriqués les Citroën Berlingo et Peugeot Rifter/Partner entre autres. L'usine qui n'a pu fabriquer 90 000 voitures en raison d'un manque de pièces est contrainte de supprimer une équipe pour éviter de fermer l'usine trop souvent. Cela a un impact pour les ouvriers de cette équipe. En effet, 750 salariés devront être affectées à d'autres équipes de l'usine mais, malheureusement, 600 intérimaires vont voir leurs contrats stopper en raison d'un manque d'activité. L'usine ne prévoit pas d'améliorations avant le premier trimestre 2022 et continue de surveiller de près l'acheminement de 130 pièces à risque de pénuries.

Saragosse :

Dès le 4 octobre, l'usine de Saragosse mettra fin à l'équipe de nuit sur la ligne de fabrication de l'Opel Corsa en raison de la pénurie de composants. La direction de l'usine a proposé à 30% des 650 travailleurs concernés de rejoindre la production de l'usine de Madrid, où est produite la Citroën C4 et qui fait face à un pic d'activités. Cette solution permettra à 200 salariés de continuer de travailler le temps que les livraisons de puces permettent une reprise la plus normale possible de la production. L'usine de Saragosse propose également à ses salariés volontaires de venir travailler dans les usines françaises de Poissy et d'Hordain.

Rennes :

A Rennes également, la stratégie de l'usine change pour sortir du stop-and-go permanent. Ainsi, depuis le 13 septembre, la production de l'usine est divisée par deux soit 200 voitures par jour produites au lieu de 400 avec une seule équipe de production. Cette décision n'est pas sans conséquence pour l'emploi puisque le contrat de 150 intérimaires sera stoppé.


Mulhouse :

Alors que l'usine de Mulhouse avait été relativement épargnée dans cette crise, Stellantis privilégiant les véhicules à fortes marges, elle vient d'annoncer, le 15 septembre, un arrêt de production total avec la mise au chômage partiel des 2 300 salariés de l'assemblage final.


Sochaux :

La direction de l'usine a annoncé la suspension, jusqu'à nouvel ordre, de l'équipe de production de nuit en raison d'un manque de pièces.


Pour suivre toute l'actualité de Stellantis, allez sur Stellantis News

0 vue0 commentaire