Spécial Centenaire Citroën : Les autochenilles P17

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Spécial Centenaire Citroën : Les autochenilles P17



Fabriquée sur la base d'une Citroën C4F, la Citroën P17 est une des premières voitures autochenille à savoir avec des roues à l'avant et des chenilles à l'arrière.



Utilisés par Citroën dès 1923, les différentes autochenille réaliseront 4 croisières incroyables : - La traversée du Sahara :

Lancée le 17 Décembre 1922, la traversée du Sahara relieront Toggourt (Algérie) à Tombouctou (Mali). Menée sous le commandement de Georges-Marie Haardt et Louis Audouin-Dubreuil, c'est la première travarsée du Sahara en voiture. Les 2800 kilomètres séparant Toggourt de Tombouctou seront avalés en seulement vingt jours


- La croisière noire :

Démarrée le 28 octobre 1924, la croisière noire traversera le continent africain du nord au sud. Son objectif était de faire connaître la marque Citroën et d'ouvrir une ligne régulière motorisée traversant l'Afrique. L'expédition sera emmenée par 8 autochenilles équipées du dispositif de propulsion Kégresse-Hinstin avec bandes de roulement en caoutchouc. Elles parcourront 20 000 kilomètres jusqu'au 26 Juin 1925.


maquette représentant les équipages Citroën P17

- La croisière jaune :

C'est la troisième mission emmenée par Georges Marie Haardt et Louis Audouin-Dubreuil. Également appelée « Mission Centre Asie », elle se déroulera du 4 avril 1931 au 12 février 1932 et relieront Beyrouth à Pékin à travers 13 000 kilomètres. Deux groupes effectuent le trajet en sens inverse. Le groupe « Pamir » part de Beyrouth tandis que le groupe « Chine" part de Tianjin avant de se réunir à Winjiang pour finir la route, ensemble, jusqu'à Pékin.


- La croisière blanche :

Très content des retours médiatiques des précédentes Croisières, Citroën se laisse tenter par Charles Bedaux pour effectuer une quatrième croisière, à travers le continent américain. Le projet lance cinq Citroën Kégresse qui partent d'Edmonton au Canada. Devant les difficultés, notamment météorologiques, la mission doit être annulée le 16 Août 1934 après que trois des cinq autochenilles aient sombrer dans une rivière en crue. C'est la moins connue des Croisières Citroën.



Une autochenille est un véhicule terrestre dont le train avanrt dispose de pneus classiques mais où le train arrière est équipé d'un système équipé de chenille. Ce système, mis au point par Adolphe Kégresse en 1910, présente deux avantages :


- Des chenilles plus légères

- une direction plus stable et plus précise

Le système Kégresse-Hinstin équipera de nombreuses Citroën entre 1921 et1940 avec un certain succès en France comme à l'étranger. Sur le plan technique, cette Citroën P17 est la cinquième évolution de la voiture basée sur la C4 F. Elles se distinguent par un moteur plus puissant leur permettant des vitesses plus élevées.


Remarquées grâce aux expéditions des différentes croisières, les autochenilles Citroën sont adoptées par l'Armée Française pour tracter l'artillerie de 75 mm. Elles équiperont différentes artilleries jusqu'à l'arrivée de la Citroën P107 (Unic).


D'autres armées se laisseront convaincre par la Citroën P17 notamment l'armée américaine qui effectuera des tests concluants de P17 et qui amèneront la firme James Cunningham Son & Co a acheté la licence Kégresse pour concevoir le Half Track Car T1 (1932). L'armée Polonaise achètera, entre 1931 et 1933, plusieurs centaines de Citroën P17.

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon