top of page

Les actualités Citroën 

PSA : Le confinement impacte déjà les usines du groupe


Alors que les usines du groupe PSA avaient été parmi les dernières à reprendre leurs activités après le premier confinement, elles ont été les premières à retrouver leur niveau de production d'avant confinement si bien que certaines d'entre elles ont battu leur record de production historique à l'image de celle de Vigo.

Ainsi, les trois usines espagnoles de PSA ont augmenté leur production de 79% au mois de Septembre mais ces records risquent très vite de se terminer en raison du nouveau confinement que les pays d'Europe imposent peu à peu. Et si ce nouveau confinement est moins strict avec une possibilité de réceptionner un véhicule déjà commandé, ses conséquences se font nettement ressentir puisque l'activité véhicule neuf est en baisse de 70% par rapport au mois de novembre 2019 ce qui laisse préjuger d'un niveau de ventes extrêmement bas ce mois-ci qui vient se conjuguer aux effets du premier confinement. Ainsi, le marché automobile français retrouverait un niveau de ventes d'1.5 million d'unités, en baisse de 30%. Et si les usines ne sont pas fermées et continuent à produire, elles ne pourront pas le faire longtemps sous peine de voir les stocks gonflés.


Aussi, les conséquences de ce deuxième confinement sont immédiats pour les usines du groupe PSA qui, peu à peu, annoncent des mauvaises nouvelles :

- Vigo dans laquelle sont produits les Peugeot 2008 et Citroën Berlingo notamment vient d'annoncer que l'équipe de nuit de ce dimanche 8 novembre serait supprimée, sur la ligne 2 celle du Berlingo justement, en raison d'une baisse de la demande

- L'usine de Sochaux a annoncé quant à elle un arrêt des séances supplémentaires prévues tous les samedis du mois de Novembre qui vient s'ajouter au recul du retour de l'équipe du weekend qui devait commencer le 13 novembre

- L'usine de Rennes va, elle, mettre fin aux contrats de 500 intérimaires pour, justement, adapter sa production à la demande. Ils avaient été embauchés cet été pour soutenir la production de l'usine afin de répondre au succès du C5 Aircross mais la fermeture des concessions entrainent une chute des commandes et le Groupe PSA anticipe une baisse du marché de 25% d'ici la fin de l'année


Le gouvernement français a promis de réactualiser ses mesures en fonction de l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Cette réactualisation pourrait comprendre une ouverture des concessions, ouvertes par ailleurs pour les réparations, mais avec un protocole sanitaire plus strict. Cette réouverture, ardemment demandée par le Conseil National des Professions de l’Automobile, permettra peut être de freiner la baisse des ventes enregistrée depuis le début de ce nouveau confinement et, ainsi, atténuer les conséquences sur les usines du groupe PSA.

520 vues2 commentaires

2 comentarios


Une " réponse européenne coordonnée, encore difficile à réunir. "

... Elle pourrait commencer par une uniformisation de la fiscalité " écologique" ( malus bonus ) ...

Me gusta

A la lecture de cet article, je me rends compte que:

- le "tout dématérialisé" ne répond pas aux promesses réitérées: Le rôle des concessions reste encore essentiel.

- Citroën ne veut pas gonfler ses stocks, en se séparant de ses intérimaires, et en fermant des lignes de production, mais en revanche, le constructeur a du mal à honorer les commandes des 2300 AMI, suscitant des critiques sur les réseaux sociaux, de clients se plaignant des retards de livraison.

Mais tout n'est pas la faute à PSA. La gestion de cette pandémie est difficile à gérer car, les politiques de confinement varient selon les pays. Il est aussi difficile de savoir comment faire: Ainsi, le fermeture des concessions, côté "showrooms",…

Me gusta
bottom of page