top of page

Les actualités Citroën 

PSA : L'usine de Vigo supprime 100 postes


Après avoir battu un record de production mensuelle en septembre, l'usine de Vigo prend de plein fouet les mesures de confinement décidées dans les différents pays européens et doit ajuster, à la baisse, sa production avec, en conséquence, la suppression de 100 postes d'intérimaires.

La première mesure a consisté à réduire la production et donc à cesser l'équipe de nuit du dimanche sur la ligne 1 de l'usine, celle où sont fabriquées les utilitaires du programme K9. Cette mesure est donc suivie par la suppression de 100 postes d'intérimaires qui ne sont plus nécessaires en raison d'une baisse de charge de l'usine.


Toutefois, celle-ci entrevoit une fin d'année positive car l'usine de Vigo tournait à plein régime depuis le déconfinement de mai si bien qu'elle est parvenu à produire davantage qu'avant la mise à l'arrêt de l'usine en Mars. L'usine espagnole devrait terminer l'année sur une production de 2 300 véhicules par jour, soit la production maximale de l'usine. Néanmoins, si la fin d'année est bonne, rien ne dit que le début de 2021 le soit puisque c'est l'incertitude qui règne face à l'épidémie de coronavirus et à la crise économique qui n'est pas propice aux renouvellements de véhicules.


L'usine de Vigo qui s'attendait à battre son record historique annuelle en 2020 ne le battra pas mais devrait termine l'année sur une production égale à celle de 2019 ce qui, en soi, est une excellente nouvelle au vu du contexte particulièrement difficile.

308 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout

header.all-comments


@Citrofan,

Comparaison n'est pas raison. Un exemple ne suffit pas à créer une vérité.

Il nous faut prendre du recul, et se souvenir qu'une grande entreprise , a fortiori un groupe, a une responsabilité sociétale, partout où il se trouve.

Mais il est vrai, que ce serait plutôt aux principaux intéressé (es) de se positionner sur le modèle qui leur conviendrait.

like-button.like

Citrofan
Citrofan
fullDate

L’agence d'emploi est l'employeur du salarié intérimaire si je ne me trompe pas même si le salarié intérimaire est tenu de se conformer aux règles en vigueur dans l’entreprise utilisatrice dans laquelle il effectue sa mission.

les intérimaires sont je crois payés plus que l'employé de PSA mais il sait qu'il peut être employé ici et du jour au lendemain être ailleurs ou en attente.

Mon voisin a passer le plus gros si ce n'est toute sa carrière intérimaire il partait à Sochaux, au Havre etc... il ne s'en est jamais plein bien au contraire

like-button.like

Plutôt que de faire repasser ces intérimaires par la case "chômage", ne pourrait-on pas mener une réflexion au sein des groupes automobiles, pour pallier ces baisses de charges devenues presque structurelles?

Pourquoi, ne pas conclure un partenariat avec les Etats pour compléter les formations de ces personnels, en les rémunérant, en période "basse", ce qi permettrait de mieux les qualifier, et être plus agile pour répondre à la reprise d'activité ?

Et sur le plan humain, sécuriser ainsi la vie de ces employés, forcément plus vulnérables, outre leur accorder une juste considération, constituerait un cercle vertueux, profitable à chacun.

like-button.like
bottom of page