Les groupes PSA et Fiat (FCA) discutent toujours d'une fusion

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA discute toujours avec FCA


Au delà des multiples rumeurs et, malgré les dires de Carlos Tavares se disant ouvert à tout, il semble bien que le Groupe PSA ait bel et bien fait une proposition au Groupe FCA et que les deux groupes discutent encore aujourd'hui bien qu'aucune décision concrète ne soit prête.


Pour une source proche du dossier, les discussions semblent « très avancées, jusqu’aux sujets opérationnels, mais loin d’être finies car il reste beaucoup de problèmes à régler » . Le problème prioritaire est le fait que la famille Agnelli veuille vendre toute sa participation dans le Groupe FCA soit 29% ce qui imposerait à PSA de racheter l'intégralité du capital du groupe Américano-italien soit une OPA de 25 milliards d'€.

Le Groupe français serait davantage porté vers une fusion des deux entreprises qui aurait pour avantage de ne pas sortir de liquidités tout en imposant à la famille Agnelli de rester au capital. Toutefois, le Groupe PSA serait prêt à envisager le rachat total du Groupe FCA via un ensemble liquidités et participation au capital ce qui nécessitera d'augmenter le capital du groupe français et donc de diluer, encore un peu plus, les participations de la famille Peugeot, de Dongfeng et de l'État Français via BPi France qui, d'après les sources, "soutient PSA et son développement donc elle suivra le groupe"


Le CO2, nœud de tous les problèmes


Le point d'achoppement des discussions semblent être le profil carbone du Groupe FCA sous le coup d'une amende possible de 3 milliards d'€ en 2021 s'il ne parvient pas à réduire ses émissions. « C’est LE problème qui pousse les Agnelli à vendre et Peugeot à être très prudent » toujours selon les sources.


Ensuite, le groupe PSA estime que les usines européennes du groupe FCA sont trop vétustes pour être mises aux normes rapidement et certaines devraient même être fermées. Même si un accord est loin d'être conclu, les sources indiquent " Les discussions continuent et malgré les postures de négociations des deux groupes, c’est un projet sérieux".


C'est donc des négociations serrées qui sont en train de se jouer et le jeu de dupes auquel nous assistons en est le parfait exemple. D'un côté, le groupe PSA se dit ouvert à toutes opportunités quitte à citer opportunément la possibilité de JLR et, du côté FCA, l'avancée du nom de Renault dans des discussions en vue d'une possible entrée du Groupe FCA dans l'Alliance. Hors, si des discussions préliminaires ont bien eu lieues entre Renault et le Groupe FCA, c'est bien le projet d'accord avec PSA qui est le plus avancé et qui tient la corde, ne serait-ce que pour les partenariats de long termes noués entre les deux groupes notamment dans les utilitaires.


Une annonce après les élections européennes ?

Dans ces négociations déjà très difficiles, ce sont les enjeux politiques qui pourraient encore compliquer les choses. Ainsi, les prochaines élections européennes, dont on connaît l'hostilité des autorités italiennes, seront déterminantes puisque de telles fusions nécessitent un accord politique qui ont été, dans un passé très récent, difficile entre la France et l'Italie.

0 vue

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon