PSA : Carlos Tavares affirme que les contraintes de CO2 peuvent affecter les usines en Europe

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

PSA : Carlos Tavares affirme que les contraintes de CO2 peuvent affecter les usines en Europe



Interrogés sur les contraintes qui pèsent le plus sur l'industrie automobile en Europe, Carlos Tavares a répondu sans détour les limites du CO2 imposées par l'Union Européenne " Les menaces viennent de l'Union européenne et résultent de l'approbation par le Parlement européen (PE) du 2 octobre 2018 de réduire les émissions de CO2 de 40% d'ici 2030 avec le soutien extrémiste de plusieurs pays, dont le Portugal." déclare-t-il dans une interview au journal portugais Expresso.


Pour Carlos Tavares, les constructeurs avaient proposés une solution viable pour l'ensemble de l'industrie automobile "Nous, le secteur, avons déclaré que ce qu'il est possible de faire dans des conditions sociales satisfaisantes est inférieur de 20%. Ils nous ont regardés et nous ont dit: OK, très bien, donc 40% de moins » déclare-t-il.


Mais Carlos Tavares n'oublie pas de signaler que l'assemblage de voitures électriques ou de moteurs électriques demandent moins de main d'oeuvre ce qui pourrait contraindre des entreprises à réorganiser leur maillage industriel tout en rappelant "Je me souviens que nous avons maintenant des usines en Afrique du Nord, au Maroc. Si l’Europe occidentale continue de créer des obstacles au développement industriel, il y aura un moment où ils auront des effets visibles " avec un impact possible sur l'usine que le Groupe possède à Mangualde et qui assemble aujourd'hui les Citroën Berlingo, Peugeot Partner et Opel Combo dans leurs versions utilitaires.


L'usine portugaise du Groupe est relativement petite puisqu'elle emploie 700 personnes avec une production de 55 000 voitures. Carlos Tavares précise que le site a fait des efforts et progresse bien, à l'instar des autres sites de PSA mais ajoute, juste après, que "l'industrie européenne devra faire des ajustements pour survivre " tout en ajoutant que le " devant le fanatisme du gouvernement dans la réduction des émissions de carbone, la viabilité de l'installation de Mangualde peut être menacée. Cela peut toucher toutes les usines en Europe, y compris Mangualde. Et cela va évidemment affecter "

152 vues1 commentaire