Les actualités Citroën 

Premier bilan prometteur pour le Citroën ë-Jumpy Hydrogène


passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen ë-jumpy hydrogene, premier bilan pour le citroën jumpy électrique à hydrogene, 2022

Il y a un mois, Citroën présentait la version électrique à hydrogène du ë-Jumpy, qui vient compléter la gamme des utilitaires électriques de la marque. Citroën s'est associé à Suez, déjà partenaire de la marque avec My AMI Cargo, qui utilise le ë-Jumpy Hydrogen sur son site de Carcassonne et qui, après un mois d'utilisation, fait un premier bilan prometteur.

SUEZ Carcassonne a donc exploité le ë-Jumpy Hydrogen au cours du mois de janvier. Son retour sur ce premier véhicule utilitaire à pile à combustible est très positif et met en avant l’adéquation entre les prestations offertes et les usages exigés par les activités de ses agents.

Sur le site de Carcassonne, ce sont les conducteurs de travaux qui utilisent exclusivement ë-Jumpy Hydrogen dans leurs activités quotidiennes. Leurs missions sont multiples et se traduisent par des visites de chantiers, du réapprovisionnement de gros et petit matériel ou encore des interventions de réparation d’urgence en cas de fuite d’eau. D’où le besoin impérieux d’avoir un véhicule disponible 24/7 avec une autonomie suffisante sans avoir à ravitailler le véhicule au cours de la journée. Ils opèrent ainsi chaque jour des trajets plutôt courts (une centaine de kilomètres) mais fréquents sur la ville et sa périphérie, avec un véhicule qui doit être disponible rapidement. Le véhicule est généralement chargé à plus de la moitié de son volume, le chargement excédant souvent 200 kg.

passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen ë-jumpy hydrogene, premier bilan pour le citroën jumpy électrique à hydrogene, 2022

La technologie hydrogène se présente comme une offre complémentaire à l’offre électrique traditionnelle pour répondre à d’autres types d’usage. Elle permet cette grande polyvalence d’utilisation requise grâce à l’autonomie de 400 km offerte et un temps d’exploitation optimal avec le remplissage rapide qui permet d’avoir un véhicule opérationnel en permanence. Pour faire le plein à leur station de 350 bars, il suffit de 3 minutes seulement pour la moitié d’un plein (soit 3 min également pour un plein complet sur une station de 700 bars). La batterie de 10,5 kWh, qui fait office de réserve de 50 km lorsque les réservoirs à hydrogène sont vides, est rechargée très simplement sur une prise standard 220V, la nuit, 3 à 5 fois par semaine.

UNE GRANDE SERENITE D’UTILISATION

Le véhicule apporte un grand confort physique et d’esprit grâce à l’hybridation électrique-hydrogène. L’utilisateur peut effectuer l’ensemble de ses missions avec l’esprit libre, en toute tranquillité concernant son champ d’action et sa capacité à charger du matériel.

Offrant un agrément de conduite unique propre à la motorisation électrique, ë-Jumpy Hydrogen s’est avéré une découverte très appréciable pour la personne qui a pris place à son bord et qui n’avait jamais conduit de véhicule électrique : « On s’adapte très vite à la conduite douce et silencieuse de ë-Jumpy Hydrogen (pas de bruits de moteur ni de nuisances sonores extérieures), qui s’avère très facile et agréable dans toutes les situations. »

L’autonomie globale de 400 km propose une grande polyvalence. L’usager peut multiplier les courts trajets sans se préoccuper de la recharge et répondre aux attentes des 44% de clients du segment des fourgons compacts qui déclarent parcourir occasionnellement plus de 300 km. Le vecteur hydrogène apporte une nouvelle solution dans le domaine de la mobilité des professionnels, complémentaire au développement des propositions purement électriques. La technologie hydrogène est moins sensible au transport de charges lourdes, à la vitesse de conduite et aux conditions climatiques comme les températures négatives réduisant l’autonomie. D’ailleurs, son système exothermique génère de la chaleur qui améliore le confort thermique. Une autonomie moins sensible aux variations qui permet de mieux programmer ses missions.

La disponibilité permanente de ë-Jumpy Hydrogen est rendue possible grâce à un ravitaillement ultra-rapide parce que les rouleurs n’ont pas forcément la possibilité d’inclure dans leur tournée journalière une ou plusieurs pauses le temps d’une recharge, ou parce qu’ils peuvent avoir besoin d’un véhicule disponible 24/7, un plein d’hydrogène ne prend que 3 minutes. « Concernant la chaîne de traction, ë-Jumpy Hydrogen offre une bonne autonomie et la recharge de la batterie et des réservoirs à hydrogène ne présentent aucune contrainte ».

Les capacités de chargement sont préservées. Le volume utile de ë-Jumpy Hydrogen est le même que la version thermique : 5,3 m3 sur la silhouette M et 6,1 m3 en XL. Sa charge utile et sa charge remorquable peuvent atteindre 1 tonne sur les deux versions. La largeur utile entre le passage de roues de 1,25 m permet de charger des palettes Europe. « Ë-Jumpy Hydrogen est doté d’un espace utile aussi important que sa version thermique, un paramètre essentiel pour nous qui exploitons systématiquement plus de la moitié du volume du véhicule. De plus, cela nous permet aussi de faciliter le rangement et la manipulation du matériel transporté. »

passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen ë-jumpy hydrogene, premier bilan pour le citroën jumpy électrique à hydrogene, 2022

LA PERTINENCE DU CHOIX DE CITROËN D’UNE TECHNOLOGIE « MID-POWER »

Cette technologie hydrogène associe une batterie lithium-ion d’une part et une pile à combustible reliée à des réservoirs d’hydrogène d’autre part. Lorsque l’on met de l’hydrogène et de l’air au contact d’un catalyseur, la pile à combustible génère de l’électricité permettant d’alimenter un moteur électrique, le seul résidu libéré étant de la vapeur d’eau. Comparée à une batterie, une pile à combustible est donc plutôt considérée comme un convertisseur d’énergie que comme un dispositif de stockage.

Citroën a retenu cette solution hybride à l’issue de travaux menés en partenariat avec Symbio, une co-entreprise spécialisée dans la pile à combustible, détenue à parts égales par les équipementiers Faurecia et Michelin. Ë- Jumpy Hydrogen bénéficie des deux technologies que sont la batterie lithium-ion de 10,5 kWh et la pile à combustible de 45 kW, alimentée par 3 réservoirs à hydrogène de 700 bars, développés par Faurecia et pouvant stocker 4,4 kg d’hydrogène utiles.

L’hydrogène fournit l’énergie nécessaire pour une plus grande autonomie, tandis que la batterie de moyenne capacité permet d’associer puissance et performances avec la récupération d’énergie et la capacité de recharge. Cette solution présente différents avantages. Tout d’abord celui de la compacité avec la batterie sous les sièges et les réservoirs sous le plancher, sans impact sur le volume de chargement. Ce système permet également de ne faire aucun compromis sur la performance, avec une pile à combustible suffisamment puissante pour garantir une vitesse constante sur autoroute. Ensuite, la batterie assure les besoins en énergie pour l’accélération et d’autres fonctions tels les appels de puissance lors des démarrages et les premiers kilomètres. De plus, l’hybridation permet d’augmenter la durabilité du système de propulsion et limite le risque de « panne sèche », la batterie faisant office de réserve d’électricité lorsque les réservoirs à hydrogène sont vides.

UNE TECHNOLOGIE D’AVENIR

La polyvalence des différents systèmes à hydrogène permet une multitude d’applications. Ainsi, cette technologie d’avenir jouera un rôle essentiel dans la transition énergétique, notamment dans le domaine de la mobilité, en répondant à un certain type d’usage.

UNE SOLUTION DE MOBILITE DECARBONEE POUR DES USAGES PROFESSIONNELS SPECIFIQUES

De nombreuses sociétés, tout comme le Groupe SUEZ, qui s’inscrivent dans une démarche forte de réduction de leur empreinte environnementale, auront un intérêt stratégique à utiliser un écosystème hydrogène pour verdir leur flotte. De nombreux autres professionnels: les services municipaux et collectivités locales, le secteur du transport et de la logistique, le courrier express ou spécial, les véhicules d’intervention, les opérateurs des sociétés d’autoroute par exemple qui doivent réaliser des trajets courts ou plus longs en fonction des lieux sur lesquels ils doivent se rendre en urgence, etc.

SUEZ AU RENDEZ VOUS DE L’HYDROGENE VERT

Dans le cadre de la transition énergétique, l’enjeu est de développer la production d’hydrogène vert renouvelable via l’électrolyse de l’eau à partir de l’électricité provenant de l’éolien ou du solaire ou encore à partir de biogaz généré par la décomposition de déchets ménagers. A titre d’exemple, SUEZ, en association avec SIPERREC, est en train de développer un projet dont l’objectif est de créer la première centrale de production et de distribution d’hydrogène vert (électricité produite à partir de la combustion de déchets ménagers transformés en hydrogène par un procédé d’électrolyse de l’eau) sur une Unité de Valorisation Energétique en France, à Créteil, qui devrait être opérationnelle d’ici fin 2022. Cette station devrait distribuer à terme jusqu’à 1 tonne par jour d’hydrogène, évitant ainsi l’émission d’au moins 1300 tonnes de CO2 chaque année.

540 vues17 commentaires