top of page

Les actualités Citroën 

Peugeot et Citroën utiliseront les moteurs FCA en Amérique Latine


Carlos Tavares, PDG du Groupe Stellantis, était au Brésil pour lancer la production d'une nouvelle famille de moteurs turbo essence développé par FCA pour l'Amérique Latine. L'occasion pour Carlos Tavares de parler stratégie en Amérique Latine et d'en dire un peu plus sur l'avenir.

En premier lieu, il a été convenu que les modèles Peugeot et Citroën en Amérique Latine pourront utiliser le nouveau moteur essence développé par l'ex-FCA. Cette nouvelle famille de moteurs sera déclinée en deux versions : un trois cylindres turbo de 1 litre de cylindrée pour 125 chevaux et un quatre cylindres turbo de 1.3 litre pour 170 chevaux. Peugeot et Citroën pourront donc utiliser ces nouveaux moteurs en remplacement de l'ancien 1.6 qu'elles utilisent actuellement et qui est dépassé.

Carlos Tavares a justement indiqué que l'utilisation de moteurs FCA était la synergie la plus évidente car «on peut fabriquer des moteurs en un seul endroit avec plus d'économies d'échelle et utiliser un maximum de modèles» tout en précisant que la décision finale reviendra à Antonio Filosa, responsable des marques de Stellantis en Amérique Latine.



A l'occasion de cette visite, Carlos Tavares a eu l'occasion de revenir sur le potentiel des marques du groupe en Amérique Latine et notamment sur Peugeot et Citroën qui ont, dans cette région, encore un positionnement proche et qui pourrait expliquer leurs méventes. Le PDG de Stellantis a indiqué que "S'il y a beaucoup de shopping croisé entre Peugeot et Citroën, nous devons différencier les produits de manière plus significative" notamment en laissant l'une des marques, en l'occurrence Citroën, se concentrer sur un véhicule vraiment populaire et abordable pour le marché brésilien, ce sera donc la famille C-Cubed. Carlos Tavares précise «Dans un Stellantis très élargi, les opportunités de fabriquer différents produits existent aussi car il y a plus de possibilités de dériver des voitures d'autres marques que Peugeot pour Citroën ou Citroën pour Peugeot. Nous avons un panel beaucoup plus large pour différencier davantage ces deux marques, si tel était le problème".


Enfin, Carlos Tavares a indiqué de nouveau que l'objectif de Stellantis était de ne pas fermer d'usine ou de laisser mourir une marque, bien au contraire. "Notre compréhension de la synergie n'a rien à voir avec les usines en termes de fermeture ou non", a-t-il expliqué. "Il s'agit de libérer des synergies et de faire de l'espace pour nos équipes afin qu'elles puissent utiliser leur intelligence, leur bon sens et leur frugalité." tout en précisant " Nous avons une grande passion et un grand respect pour les 14 marques que nous avons dans notre entreprise automobile ». Toutefois, Carlos Tavares a clairement indiqué que certaines marques pouvaient être utilisées différemment notamment dans certaines régions, «Les patrons des régions ont le pouvoir de ma part de décider de ce qu'ils vont utiliser dans telle ou telle marque, dans tel ou tel endroit. S'ils pensent que de ces 14 marques, certaines devraient se concentrer sur un ou deux marchés spécifiques, tandis que d'autres marques se battront sur d'autres marchés, la décision est prise par le patron de la région. Il possède ces 14 marques et peut décider quelle est la meilleure stratégie en fonction des marchés dans lesquels il se trouve. Il peut utiliser une certaine marque dans une région et utiliser les autres ailleurs. Il appartiendra à chaque chef des opérations d'élaborer un plan d'investissement pour chaque marque et de convaincre le conseil d'administration mondial qu'il a une idée claire de la direction dans laquelle il veut aller, du type de technologie qu'il souhaite utiliser, de quel type de produit il a besoin. Il appartient donc au dirigeant de chaque région de présenter des entreprises rentables pour décider s'il est judicieux, au niveau de l'entreprise, de poursuivre l'entreprise. Nous allons donner une chance à chacune des marques"


Carlos Tavares a ensuite été très marqué par sa visite de trois jours en Amérique Latine et par les possibilités de Stellantis dans la région. Il indique que "Stellantis est une merveille, car en Amérique Latine nous avons tout: conception, ingénierie, logistique, achats, fabrication, marques, revendeurs, nous avons tout. Cela donne aux équipes locales une grande autonomie. C'est l'une des choses qui est à la base du succès de FCA dans la région, qui était antérieur au succès de PSA. Nous continuerons dans cette même direction."






563 vues3 commentaires

3 Kommentare


Il s'agit bien d'autonomie donnée aux directeurs des marques, et non d'indépendance, cohérence de groupe oblige!

Pourquoi ne pas tenter cette stratégie de proximité, pour être plus agile et offrir les produits adaptés à la demande. A suivre...

Gefällt mir
Unknown member
14. März 2021
Antwort an

c'est quoi une stratégie de proximité différente de ce qu'exige Carlos

Gefällt mir

Unknown member
12. März 2021

donc un plan produits des 14 marques va être élaboré pour chacune des 6 Régions de la Planète, et présenté à l'automne après accord avec les Directeurs de Marques et validé par le C.A.

et CT met la pression sur les Présidents des Régions en leur précisant l'objectif d'augmenter les parts de marché, pays par pays, en donnant du grain à moudre à la R&D régionale pour adapter les modèles au goût des clients locaux

Gefällt mir
bottom of page