top of page

Les actualités Citroën 

Nouvelle Citroën C3 : un tournant majeur vers la transition énergétique


La nouvelle Citroën C3 dans des versions rouge et bleu

Le 17 octobre dernier, Citroën tenait sa promesse avec la présentation de la quatrième génération de C3 qui parvenait à concilier voiture électrique et prix abordable sans compromis sur le style, les équipements, le confort ou l’autonomie.  Bien qu’elle sera aussi commercialisée en moteur thermique, la nouvelle C3 a été conçue comme une voiture électrique dès le départ avec, pour ambition, d’accompagner la transition énergétique des français. 



La deuxième étape de la transition énergétique

La Commission Européenne a décidé que les voitures devraient être, uniquement, vendues avec une motorisation 100% électrique à partir de 2035.  Ce changement de technologies imposé s’applique à tous les constructeurs et entraîne un changement de paradigme total pour l’industrie automobile à une vitesse jamais vue auparavant.  Cette décision imposée par l’Europe a pour effet de lutter contre les émissions de CO², dont le transport représente environ 17%, afin de lutter contre le réchauffement climatique et respecter les engagements pris notamment lors de la COP21 à Paris pour tenter de contenir ce réchauffement à des niveaux acceptables sans avoir à subir de trop grandes conséquences. Cette décision est un fait inéluctable qui pose le cadre du commerce automobile prochain et qui doit donc être mise en place, qu’elle soit acceptée ou non. 

Les voitures électriques pèsent aujourd’hui 20% du marché en Europe et sont bien plus chères que leurs homologues thermiques ce qui imposent l’attribution d’aides gouvernementales pour encourager cette transition et rendre l’électrique plus accessible.  A mesure que le véhicule électrique prend de l’ampleur, le réseau de bornes de recharge s’intensifie notamment en France avec des bornes rapides dans toutes les stations service sur l’autoroute et, d’ici 2025, des bornes rapides toutes les 60 km sur le réseau autoroutier, ceci afin de répondre à l’angoisse d’une autonomie limitée pour faire de longues distances.  Mais, ces grandes transhumances ne représentant que 5% de l’utilisation annuelle de la voiture, les bornes doivent également se développer dans les zones urbaines et périurbaines afin de permettre aux propriétaires de voitures électriques de pouvoir se recharger notamment pour ceux qui ne disposent pas de maison individuelle soit un peu moins de 44%* des habitants.  Ce changement d’ère automobile doit donc s’accompagner d’un réseau de recharge différent où les consommateurs pourront, devront !, pouvoir se recharger dans les parkings de leurs entreprises pendant leurs heures de travail ou pendant leurs achats. 


La nouvelle Citroën C3 rentre donc dans un cadre plus favorable aux véhicules électriques où les consommateurs se montrent plus ouverts, où le réseau se développe constamment et où le prix du pétrole a tendance à battre des records.  Alors que la dernière COP28 a indiqué, pour la première fois, engager une transition hors énergie fossile, le prix du pétrole devrait monter régulièrement à mesure que l’Europe s’y montrera moins dépendante et où la consommation baissera. Les conditions d’une acceptation plus large pour les voitures électriques sont désormais réunies, le moment est donc propice aux constructeurs pour proposer des voitures électriques qui soient abordables sans renier sur l’autonomie.  Ce défi, Citroën le relève en premier avec cette quatrième génération de C3 qui, au-delà de rendre l’électrique accessible, a pour objectif de permettre à la transition énergétique d’entrer dans une seconde phase avec un développement massif en raison, notamment, de tarifs plus accessibles. 


L’électrique facilité

Pensée et développée dès le départ comme une voiture électrique, la nouvelle Citroën C3 est la première voiture fabriquée en Europe qui démocratise cette nouvelle technologie, comme en son temps la 2CV avait popularisé la voiture. 


Pour parvenir à un prix de vente de 23 300€, hors aides gouvernementales, Citroën a donc dû résoudre d’énormes défis dans le style, la conception et la logistique sans que ces décisions n’affectent le design, le confort, les équipements et, naturellement, l’autonomie.  Aussi, Citroën propose sur cette nouvelle C3 une batterie de 44 kWh reposant sur une chimie LFP qui permet une “vie” en électrique bien plus pratique et confortable pour ses occupants en cumulant plusieurs avantages : 

  • Les batteries LFP sont plus durables en acceptant davantage de cycles de recharge, elles garderont plus longtemps leurs capacités intactes que les batteries NMC

  • Les batteries LFP se montrent plus constantes dans les cycles de recharge avec une puissance délivrée qui reste bien plus constante lors sur la plage de charge

  • Les batteries LFP se montrent également plus sûres et ne peuvent pas s’emballer thermiquement comme peuvent le faire les batteries NMC avec, à la clé, un risque d’incendie bien plus réduit

  • Les batteries LFP acceptent les recharges à 100% sans crainte pour leurs capacités au contraire des batteries NMC.  Et c’est un énorme avantage car les clients de la nouvelle  C3 pourront complètement recharger leur batterie et donc disposer d’une autonomie plus grande (320 km) alors que ceux de la R5 par exemple, devront se limiter à 80% de recharge sous peine d’user plus rapidement leur batterie. 

  • Les batteries LFP se montrent également bien plus facile en ce qui concerne le recyclage, point extrêmement important.  

  • Enfin, les batteries LFP sont bien moins chères que leurs homologues NMC ce qui permet de compenser leur densité énergétique moindre en mettant une batterie plus grande pour un prix équivalent. 


Autrement dit, avec son autonomie de 320 km, la nouvelle Citroën C3 électrique répond aux besoins des utilisateurs qui pourront se recharger une fois par semaine, le trajet moyen étant de 50 km par jour.  Cette dernière pourra donc facilement être rechargée à domicile, grâce à la Wallbox offerte et sa capacité de recharge jusqu’à 11 kW en triphasé ou 100 kW en courant continu lui permet de se recharger très rapidement jusqu’à 26 minutes seulement jusqu’à 80% en courant continu.  



Une motorisation électrique à vocation majoritaire

Les ventes de voitures électriques vont poursuivre leur croissance maintenant que les conditions se montrent plus prospères et que les prix des véhicules électriques baissent, grâce notamment à Citroën qui tire le premier mais qui aura, très rapidement, de sérieux concurrents avec Renault et Volkswagen qui annoncent des concurrentes à la C3 autour des 25 000€ dans les mois qui viennent. 


Tout porte donc à croire que la Citroën ë-C3 n’est pas une motorisation supplémentaire, permettant aux clients de faire un choix entre thermique et électrique, mais bien la motorisation principale et donc celle qui devrait représenter la majorité des ventes.  Son tarif hyper accessible ainsi que ses qualités d’habitabilité, de style, de confort tout comme son autonomie lui permettent d’assurer le rôle de parfaite seconde voiture du foyer qui est bien celui des berlines polyvalentes du segment B dans lequel cette quatrième génération de C3 s’inscrit. Il n’y a pas de hasard dans la présentation de Citroën, cette nouvelle C3 pensée et conçue comme une voiture strictement électrique devrait représenter la majorité des ventes et permettre, à la population, de franchir le cap de l’électrique notamment parce que, dorénavant, elle lui est plus accessible.  En effet, avec un prix de vente de 18 300€, bonus déduit, la nouvelle ë-C3 se montre moins chère que l’actuelle C3 1.2 Puretech 83 en finition Plus (2 000€ de moins) avec une puissance bien supérieure et un équipement équivalent voire supérieure puisque la nouvelle C3 a les suspensions à double butées que l’actuelle n’a pas en ajoutant le confort et la douceur de la conduite électrique tout comme les économies liées à la recharge. 


La nouvelle Citroën ë-C3 rend donc l’automobile électrique accessible mais a également vocation à devenir majoritaire en termes de ventes. C'est bien l’objectif de la Marque qui propose, néanmoins, une version thermique Puretech 100 pour ceux dont l’électrique n’est vraiment pas possible, c’est bien sa seule raison d’être.  Car la nouvelle C3 est d’abord et avant tout une voiture électrique qui a vocation à démocratiser l’électrique en Europe afin que celle-ci prenne encore plus d’ampleur. 


En conclusion, la nouvelle C3 est une voiture importante pour la marque car elle succède à une troisième génération à succès que Citroën souhaite poursuivre.  Mais la nouvelle C3 est également importante tant elle devrait permettre d’enclencher une deuxième étape de la transition énergétique avec une adoption massive des voitures électriques qui devraient se être majoritaires dans les ventes et convaincre le plus grand nombre à passer à l’électrique. 




* Chiffre clé du logement en France en 2022


1 880 vues9 commentaires

9 commentaires


Ce qui me gêne avec la Wallbox, c'est de devoir passer son installation électrique en triphasé, lorsqu'on est en monophosé, car elle nécessite une modification de son branchement par le distributeur public Enedis, ce qui n'est pas gratuit, et une augmentation de puissance électrique domestique, la puissance étant distribuée à ce moment là, sur trois phases. En clair, cela n'est pas gratuit et doit être anticipé. Je conseillerais d'opter plutôt pour installer une prise renforcé 'green plug), qui permet de recharger plus vite qu' avec une prise classique, sachant que l'on a intérêt rr de recharger le plus possible chez soi pour abaisser le coût de la recharge. Dès lors, autant préférer négocier une prise dédiée aux recharges à l'extérieur,…

J'aime
Rx Soarer
Rx Soarer
25 déc. 2023
En réponse à

Pas besoin de borne triphasé. J'ai une mono en 7,4 kW et ca suffit largement.

J'aime

FREDERIC SEIGLE
FREDERIC SEIGLE
24 déc. 2023

La seule version électrique ne suffira pas dans l'immédiat à assurer des ventes correctes., passé l'engouement du début.

Qui peux nous donner quelques informations sur les moteurs thermiques et hybrides qui seront disponibles sur cette nouvelle C3 ?

Je connais en zone rurale des infirmières libérales et autres personnes, dont le métier est l'aide à personne, qui rouleront au diesel jusqu'à la fin de cette motorisation... A moins qu'il ne soit prouvé, qu'une C3 essence hybridée soit aussi sobre que le moteur diesel...

Il ne faut pas s'emballer trop vite sur le succès de cette C3, car l'absence de motorisation diesel va faire basculer un certain nombre d'utilisateur de C3 diesel vers la CLIO encore disponible avec ce carburant, véhicule…


J'aime
Rx Soarer
Rx Soarer
25 déc. 2023
En réponse à

Je vois pas le rapport actuel en Renault et Citroen. Le premier est un groupe constructeur et le second une marque du groupe Stellantis. Par le passé Renault et Citroen était partiellement concurrent , mais sur des marchés en expansion ils pouvaient largement vendre tres chère leurs mauvaises voitures ( fiabilité catastrophique dans les 2 marques ...mais c'était la règle des années 50,60, 70 de toute facon). Depuis que Citroen a disparu comme constructeur et ne reste que sous forme de marque du groupe PSA puis Stelatlantis. Bref peu importe que l'on ait 3 petites EV ou une seule ,ce qui compte c'est que les 2 groupes gagnent de l'argent pour pas disparaitre. Aucun des 2 ne me semble …

J'aime

Zabrus86
Zabrus86
23 déc. 2023

Ce complément d'informations met bien en valeur les qualités de la nouvelle C3. Je continue de croire qu'une version thermique hybridée est indispensable pour continuer la " success story" de ses devancières. La prochaine génération sera pleinement électrique mais aujourd'hui c'est trop tôt, il faut laisser le choix , la version thermique simple peut être une solution dans un premier temps mais elle ne suffira pas. Il ne faut pas oublier que d'autres constructeurs proposent une gamme différenciée.

J'aime

eloi
eloi
23 déc. 2023

Merci beaucoup pour votre reportage détaillé sur le nouveau ë-C3 !

J'ai hâte de voir les premiers rapports de conduite. Savez-vous quand le véhicule sera mis à la disposition des journalistes ?

J'aime
bottom of page