Histoire Citroën : Retour sur la C4 (2004)

Pour traduire l'article, faîtes un clic droit sur l'article  puis "Traduire"

Histoire Citroën : Retour sur la C4 (2004)


Le programme B5 de Citroën donnera naissance à une vaste gamme de cinq modèles :

- B51 : berline 5 portes

- B50 : Coupé

- B58 : Monospace C4 Picasso et Grand C4 Picasso

- Dérivé tricorps appelée C-quatre ou C-Triomphe



Annoncée à travers un concept préfigurant la C4WRC, la Citroën C4 est la star du stand Citroën en 2004 au Mondial de Paris. La Citroën C4 vient remplacer la Xsara qui prend sa retraire après 7 ans d’une jolie carrière et met l’accent sur l’innovation et l’originalité.


Dès son lancement, la Citroën C4 est disponible avec 5 moteurs essence développant de 90 à 180 chevaux et trois diesel de 92 à 138 chevaux dont la plupart respectent déjà les normes antipollution appelée Euro IV. Disponible en berline comme en coupé, la Citroën C4 affiche un style innovant avec une forte personnalité et deux philosophies totalement différentes pour la berline et le Coupé alors même qu’elle partage le même toit, prouesse permise par l’excellence des équipes de style Citroën. La berline offre un profil arrondi tandis que le coupé, qui s’inspire du concept C-Airdream de 2002 (à relire ICI), adopte un profil nettement plus dynamique avec un toit descendant doucement sur une lunette arrière verticale. Malgré cette différence nette de carrosserie, les deux véhicules partagent strictement les mêmes côtes et le même espace habitable.


La deuxième génération de C4 (la première date de 1930) arrive sur le marché avec son lot d’innovations qui rende l’expérience de conduite plus agréable et qui offre un confort digne de la marque. En premier lieu, la Citroën C4 inaugure le volant à moyeu fixe qui regroupe, en son centre, toutes les commandes de la voiture tout en laissant le moyeu fixe assurant un déploiement toujours optimal de l’airbag conducteur. La planche de bord de la Citroën C4 concourt à offrir à ses occupants une atmosphère détendue et technologique notamment via le combiné d’instrumentation situé au milieu de la planche de bord et projeté sur une lame translucide, le contraste de l’écran s’adaptant aux conditions d’éclairage permettant une lecture toujours optimale des informations. De même, la Citroën C4 inaugure un parfum d’intérieur qui jette le vieux sapin à la poubelle pour offrir à la voiture un délicat parfum qui envahit l’intérieur.


La Citroën C4 innove aussi côté technologique avec l’apparition de l’AFIL (Alerte de Franchissement Involontaire de Ligne) qui secouait le siège conducteur au cas où il débordait des lignes blanches sans mettre son clignotant. De même, Citroën équipe la C4 de projecteurs à Xénon, d’habitude réservée aux modèles hauts de gamme qui, ici, devenaient également directionnels, en hommage à la DS.

Autre tradition de Citroën : l’aérodynamisme. Ainsi, la nouvelle Citroën C4 met en avant un Cx de 0,28 seulement soit la meilleure performance de sa catégorie lui permettant des consommations raisonnables.


Le 26 août 2008, la Citroën C4 reçoit un léger restylage qui va modifier le pare-chocs avant, un nouveau capot plus arrondi et des chevrons qui désormais sont cintrés. Trois nouvelles jantes font leur apparition et le Coupé reçoit des feux arrière différents avec un transparent cristal. A l’intérieur, de nouveaux garnissages apparaissent le le grainage de plusieurs pièces est changé. De plus, le compte-tours, auparavant situé devant le conducteur, migre sur l’écran central. Enfin, côté technologie, la C4 restylée reçoit le système GPS My Way qui s’associe désormais au Bluetooth ainsi que l’arrivée de l’USB Box qui permet de brancher différents clés USB. Côté moteurs, la gamme évolue également avec l’apparition de nouveaux moteurs essence Vti de 95 et 120 ainsi que le THP 150 développé avec BMW tandis que le moteur 2,0 Hdi passe aux normes Euro5. Enfin, la Citroën C4 reçoit des pneus à très basse résistance au roulement sur toute sa gamme.

La Citroën C4 est célèbre pour son dérivé WRC qui a marqu » l’histoire du sport automobile avec Sébastien Loeb et contribué à la légende de Citroën dans cette catégorie. Pourtant, tout ne fut pas facile pour la C4 WRC puisque quelques mois après ses premiers tours de roues, le Groupe PSA annonce le retrait de Peugeot et Citroën du WRC fin 2005 faisant ainsi de cette C4 Wrc un projet mort-né mais, grâce à un changement de réglementation et une baisse des coûts, Citroën annonce son retour au WrRC en 2007. La C4 Wrc va ainsi être sacrée championne du monde des Rallyes en 2007, 2008, 2009 et 2010.

Fabriquée dans l’usine du Groupe PSA à Mulhouse, la Citroën C4 cède sa palce à la troisième génération en 2011 après 7 ans de carrière et plus de 2 300 000 exemplaires vendus comprenant tous les dérivés.

Passionnément Citroën - 2020 

Contact : passionnementcitroen1@gmail.com 

Clause de non-responsabilité de traduction

logo-passionDS.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon