top of page

Les actualités Citroën 

Futures Citroën électriques : le programme jusqu'en 2025


Après un point sur les projets de futures Citroën, je vous propose un point sur les futures Citroën électriques dont nous savons à quel point elles seront importantes à l’avenir. En effet, les normes antipollution de l’Europe contraignent les constructeurs à rester sous les quotas fixés sous peine de fortes amendes avant l’arrivée programmée de la fin des moteurs thermiques d’ici 2035. Citroën avait déjà annoncé sa volonté de proposer sur l’ensemble de sa gamme des versions électriques ou hybrides, voici quelle seront ces futures Citroën.


Si Citroën possède déjà trois véhicules électriques dans sa gamme (C4, Berlingo et Spacetourer sans compter AMI), la marque a déjà électrifiée l’intégralité de sa gamme utilitaires dès la fin 2021. Elle va donc porter son attention sur sa gamme de voitures particulières pour étendre son offre électrique.


La prochaine voiture électrique de Citroën sera la nouvelle C3 qui devrait faire son arrivée dans le courant du premier semestre 2023. Reposant sur une plateforme CMP évoluée, elle ne devrait pas reprendre les motorisations et batteries de la C4 mais proposer une autre architecture pour abaisser les coûts et rendre l’électrique accessible, nouvelle mission de Citroën. Ainsi, pour remplir cette mission, Citroën devrait doter la future C3 de batteries Svolt proposant deux niveaux d’autonomie, une courte et une longue. Ces batteries ne seraient pas associées aux futurs moteurs que Stellantis développe avec Nidec mais seront à des moteurs électriques moins puissant, vraisemblablement autour de 80 chevaux. Ceci permettrait donc à la C3 de proposer une version électrique bien plus abordable que ses cousines de chez PSA avec un tarif qui pourrait se situer aux alentours de 20-25 000€, certes bien plus cher qu’une Dacia Spring mais avec de bien meilleures prestations.


Le deuxième semestre 2023 verra l’apparition de modifications techniques sur la C4 qui devrait reprendre le moteur Nidec-Stellantis qui proposera une puissance supérieure, certainement 155 chevaux. La batterie serait toujours fournie par CATL mais aurait une chimie revue pour améliorer l’autonomie avec un objectif de 400 km WLTP.

En 2023 donc, Citroën proposera une offre électrique ou hybride sur 80 % de sa gamme VP avant de porter cette offre à 100 % d’ici à 2025 avec l’arrivée de la future génération du C3 Aircross, en 2024. Mais 2024, verrait aussi l’arrivée de modifications techniques sur le Berlingo qui pourrait proposer une autonomie nettement meilleure permettant ainsi d’étendre sa polyvalence puisqu’il semble acquis qu’un retour des moteurs thermiques sur le Berlingo et ses cousins soient totalement exclu.


D’ici 2025, c’est le remplaçant du C5 Aircross qui proposera une nouvelle offre électrique sur le segment des SUV Compacts. Reposant sur la plateforme STLA Medium, il devrait proposer une autonomie jusqu’à 700 kilomètres qui permettront de supprimer les moteurs diesels tandis que les motorisations essence complèteront l’offre en étant hybridées.

Reste l’inconnu d’une probable C5 X électrique qui était un temps envisagé. La C5 X dispose d’une offre hybride avec une puissance de 225 chevaux qui la situe au cœur de son segment, cible de Citroën. Toujours est-il qu’une offre électrique sur C5 X pourrait faire sens puisque C5 X est développée sur EMP2v3 laquelle permettra de proposer une offre électrique sur DS4 notamment avec le nouvel ensemble moteurs-batteries de Stellantis. La C5 X devrait pouvoir être vendue en 100 % électrique d’autant plus que l’avenir des véhicules hybrides rechargeables s’assombrit puisque la Commission Européenne envisage de modifier le protocole WLTP afin de mesurer, de façon plus réelle, les émissions des voitures hybrides rechargeables, trop avantagées actuellement.


Citroën avait rapidement proposé une offre électrique sur sa gamme lui permettant de répondre aux problèmes des quotas fixés par l’Europe avec une technologie efficace mais pas optimale. La création de Stellantis et le grand plan électrique du groupe fort de 30 milliards d’€, va donner de nouvelles possibilités techniques à la marque pour électrifier l’intégralité de sa gamme dans les temps annoncés mais, surtout, de proposer une technologie optimale, conçue et développée en partie par Stellantis et correspondant parfaitement à ses véhicules.

5 548 vues30 commentaires

Posts similaires

Voir tout
bottom of page