top of page

Les actualités Citroën 

[Dans le rétro] - La Citroën GS : une icône oubliée


passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen gs, histoire citroen gs, citroen gs 1970, histoire citroen

Présentée en octobre 1970 au salon de Paris, la nouvelle Citroën GS est le fruit d'une longue, très longue gestation chez Citroën qui, avec la GS, cherche à faire le lien entre la 2CV et la DS tout en répondant à une concurrence forte sur ce créneau des berlines familiales.

C'est dès le début des années 1960 que Citroën travaille sur une offre entre les 2Cv et DS en commençant par étudier le projet C60, sorte de mélange curieux entre les AMI et les DS qui finit par être abandonné en 1962 puis remplacer par le projet F, lui aussi abandonné en 1967, certainement trop près d'une Renault 16. Après l'abandon de ces deux projets, l'équipe Citroën développe le projet G qui, trois ans plus tard à peine, aboutira à la nouvelle GS.

C'est donc le 26 août 1970, à l'usine de Rennes-la Janais, que Citroën présente la nouvelle GS qui se veut une berline 4 portes 5 places de 4m12 de longueur. Disponible avec un seul moteur (4 cylindres à plat de 55.5ch) et deux niveaux de finitions (Confort et Club), la GS s'est principalement vendue avec la finition Club car la finition Confort était très chiche.

Dès 1971, Citroën apporte des modifications à cette GS développée très rapidement dont un nouveau moteur plus puissant (1.2l de cylindrée pour 60ch disponible 1 000 tours plus bas) qui s'ajoute au moteur existant ainsi qu'une boîte de vitesse à 3 vitesses et embrayage semi-automatique qui se distingue par son logo "Convertisseur" apposé sur la malle arrière. 1971 est également l'année de l'arrivée du break présenté en Septembre et qui comprend deux versions : service à trois portes ou 5 places à 5 portes, toujours disponible avec les deux niveaux de finitions Confort et Club.

En 1972, les finitions changent. La GS Confort devient GS tout court avec le moteur de 55.5ch et GS 1120 avec le moteur de 60ch tandis que ce dernier moteur est le seul disponible avec la finition Club qui devient GS 1220 Club. La gamme connaît quelques modifications esthétiques et techniques avec un nouveau soufflet de levier de vitesse, des feux de recul qui passent au blanc, la ventilation à deux vitesses et une pression augmentée sur les sphères avant de la suspension hydraulique. Après de nouvelles modifications en 1973, Citroën présente la version haut de gamme de la GS appelée Birotor qui étrenne le nouveau moteur rotatif type wankel de 107ch qui tombe au mauvais moment puisque la crise du pétrole se fait jour et qui tue dans l'œuf ce nouveau moteur qui a pour principal défaut une consommation trop importante. Seuls 873 exemplaires seront produits.

passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen gs, histoire citroen gs, citroen gs 1970, histoire citroen
Citroën GS birotor

En 1974, Citroën introduit une nouvelle finition, GSpécial en remplacement des GS et GS 1220 qui donne accès à toutes les motorisations avec, cependant, un équipement très faible. Toujours cette même année, Citroën poursuit dans les modifications de la GS et lui apporte , de nouveaux sièges, une nouvelle planche de bord, de nouvelles jantes, de nouveaux logos arrière sont installés tandis que les feux de détresse sont montés en série. Citroën présente également trois nouvelles finitions, GSX et GSX2, à la présentation plus sportive, et GS Pallas qui se veut plus haut de gamme.



Citroën introduit également un nouveau moteur sur la GSX2, dérivé du 1.2l mais à la puissance portée à 65 ch. La GS connaît un premier restylage en 1977 qui la verra arborer une toute nouvelle face arrière avec des feux carrés et un bandeau de coffre en imitation aluminium brossé, tandis que la face avant évolue plus timidement avec une nouvelle calandre. La GS revoit sa planche de bord et son instrumentation ainsi que de nouveaux équipements pour les finitions Club, Pallas et X2 qui, elle seule, a droit à de nouveaux pare-chocs.

passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen gs, histoire citroen gs, citroen gs 1970, histoire citroenpassionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen gs, histoire citroen gs, citroen gs 1970, histoire citroen

Pour autant, Citroën ne s'arrête pas là et dès 1978, équipe la GS d'une nouvelle calandre ainsi qu'un nouveau moteur de 56ch qui marque l'arrivée d'un quatrième rapport rallongé. Les GSX et GSX2 reçoivent de nouveaux antibrouillards et une nouvelle sellerie, la GSX2 reçoit un nouveau becquet arrière noir notamment tandis que la Pallas ne dispose plus de son embout d'échappement chromé.

Toujours en 1978, Citroën présente la première série spéciale sur GS, la Basalte qui se distingue par sa peinture bicolore noir et rouge et sa sellerie assortie et qui sera produite à 5.000 exemplaires.


Après une carrière de huit ans menée tambour battant e connaissant toujours des modifications, la Citroën GS s'apprête à quitter la scène après 1 896 742 exemplaires vendus. En attendant l'arrivée de la Citroën Bx, la GS sera lourdement modifiée en GSA en 1979 qui apporte, principalement, un hayon en lieu et place de la malle qui lui permettra d'être plus compétitive face à la concurrence.

Mots-clés :

708 vues20 commentaires

20 comentários


Excellente voiture, quel bonheur de relire ces quelques lignes. Un madeleine de Proust ... souvenirs d'enfant et de départs en vacances, quand elle se callait sur ses roues avec le tac tac tac spécifique de la montée de suspension. Avec du recul, elle n'a jamais reçu un moteur à la hauteur, ni un équipement Digne de ses concurrentes ( vitres électriques, direction assistée ...). Avec plus d'ambition elle aurait fait un tabac sans cette image pépère qui lui a longtemps collée à la carrosserie.

Curtir
mkchevre
mkchevre
14 de ago. de 2022
Respondendo a

Oui, c'est juste, mais 65ch pour une tonne, ce n'est quand même pas un foudre de guerre... Un C4 Cactus, qui a les même dimensions, une cylindrée proche et un poids relativement semblable, commence à 82 ch et culmine à 130 ! On se contentait de moins de puissance à l'époque... mais il n'y avait pas tous ces "freins" contre la pollution.

Curtir

Bel hommage a cette voiture qui , de mémoire, est la Citroën la + produite après la 2CV.

Curtir
Respondendo a

Et sur une période de production plus courte!

Curtir

mkchevre
mkchevre
13 de ago. de 2022

Nostalgie, la GS, et encore plus la GSA, qui m'a bluffé à sa sortie, avec une bonne dose de modernité et de praticité grâce à son hayon. Tellement transformée, on pouvait la considérer comme un nouveau modèle ! Merci Jérémy pour l'article et aussi de nous rappeler le projet F n'ayant pu aboutir en raison d'espionnage industriel par... Renault qui a piqué l'idée à Citroën, en a fait un brevet lui permettant de sortir la R16 avec un hayon et tout le succès commercial qu'on lui connaît. N'ayant plus le droit d'exploiter la technologie pour cette raison, Citroën n'a pas pu vendre la voiture dont la caisse n'était pas suffisamment rigide pour tenir correctement la route. A l'époque, Renault était…

Curtir

Citrofan
Citrofan
13 de ago. de 2022

Quand on voit les 2 projets initiaux on se dit quand même qu’on a eu chaud😉

Curtir
françois A
françois A
14 de ago. de 2022
Respondendo a

Lol

Curtir

Comme pour la 2 CV, le "A" accolé à " GS", signifiait de manière plus concise: "Améliorée" ( GSA). Mon père avait remplacé sa 304 break, par son rival de chez Citroën, le GS 1220 club, année 1975. J'adorais ces sièges trapézoïdaux en Targa fauve (simili cuir), son petit levier vertical (Oblique précédemment), et la découpe unique de sa lunette arrière, débordant sur le toit. Et comme toutes les hydrauliques Citroën, cette voiture paraissait vivante, tel un animal. Une fois démarré le Flat four, de discrets mouvements transversaux, animaient le capot avant, un son feutré, accompagné de pshiiits plaintifs, de crissements métalliques, et comme un chameau qui se lève, force d'abord sur ses jambes de devant, la GS se soulève…

Curtir
Respondendo a

Merci pour votre témoignage. Une GS utilisée, comme voiture du quotidien, ne doit plus être courant. C'est un grand respect que vous lui vouez.

Curtir
bottom of page