top of page

Les actualités Citroën 

Citroën : Forte hausse des tarifs en France en 2022


C'est une tradition en chaque début de mois, Citroën modifie ses tarifs en France avec, selon les mois, des modifications de plus ou moins grandes importances. Si nous connaissions déjà la bombe de l'arrêt des versions thermiques pur le Berlingo, les nouveaux tarifs pour le mois de janvier font l'objet de fortes hausses pour tous les modèles.

Ainsi, les nouveaux tarifs sont les suivants :

C3 : Hausse de 400€ pour toutes les versions sans modifications d'équipements. La gamme de la C3 démarre désormais à 16 150€ jusqu'à 23 850€ pour les moteurs essence et de 20 150€ jusqu'à 23 600€ pour les moteurs diesels.


C3 Aircross : Hausse de 600€ sur toutes les versions. Le Connect Box (Appel SOS) devient My Citroën Assist et passe de Shine à Shine Pack. A noter que l'aide au stationnement arrière peut, selon la pénurie, être retiré de la voiture et donc entrainer une baisse de 100€. La gamme du C3 Aircross démarre à 19 650€ jusqu'à 28 000€ pour les moteurs essence et de 23 600€ à 29 450€ pour les moteurs diesel.


C4 : Hausse de 700€ sur toutes les versions sans modifications d'équipements. La gamme débute à 21 800€ jusqu'à 32 850€ sur les moteurs essence et de 24 100€ à 33 400e sur les moteurs diesels. Enfin, la gamme électrique débute à 36 300€ jusqu'à 39 700€ et bénéficie d'un bonus de 6 000€ jusqu'à juin 2022.


Grand C4 Spacetourer : Hausse de 1 000€ sur toutes les versions. Le My Citroën Assist passe de Feel à Shine. La gamme débute à 32 300€ jusqu'à 39 400€ sur les motorisations essence et de 34 500€ à 41 550€ sur les moteurs diesel.


C5 Aircross : Hausse de 700€ sur toutes les versions sans modifications d'équipements. A noter que le My Citroën Assist peut être retiré en raison de la pénurie de composants ce qui entraîne une baisse du tarif de 100€.


Berlingo : Outre la suppression des moteurs thermiques, les tarifs du ë-Berlingo n'évoluent pas mais l'équipement est amélioré avec l'apparition du frein à main électrique et du rangement fermé derrière le combiné dès l'entrée de gamme. Les tarifs évoluent entre 35 300€ et 39 150€.


En conclusion, Citroën modifie grandement ses tarifs en ayant la main forte sur les hausses. Comme beaucoup de constructeurs, la marque est soumise aux fortes hausses des matières premières et doit el répercuter sur les tarifs. A côté du Berlingo, les Citroën Jumpy Combi et Spacetourer abandonnent également les motorisations thermiques pour ne proposer que de l'électrique. Enfin, l'arrivée de l'option négative semble amorcer un petit changement de stratégie pour Citroën qui ne bloquera pas la production selon le manque de composants mais proposera aux clients de baisser le prix de vente.



715 vues21 commentaires

Posts similaires

Voir tout

21 comentários


Y a t il un effet " offre /demande " qui joue bien en faveur de la hausse des prix ?

A un moment de toute façon le client n'arrive pas à suivre ... D'où un marché de l'occasion qui tourne bien . La demande est forte surtout pour les "gros" diesel ( hdi 180 ! ) qui ont disparu du catalogue .

Curtir

Membro desconhecido
07 de jan. de 2022

Et comment s'appelle la marque de Stellantis créée en mai 2019 pour les VO des ex PSA et maintenant de Fiat. . . ?

Curtir
Membro desconhecido
08 de jan. de 2022
Respondendo a

Spoticar: les occasions officielles des réseaux Peugeot, Citroen, Opel, Fiat, Jeep et ABarth + toutes les autres marques https://www.spoticar.fr/voitures-occasion


Curtir

Cédric Bogiraud
Cédric Bogiraud
06 de jan. de 2022

Avec tout ça l'objectif est clair! Vendre moins ! et plus de berlingo et spacetourer thermique... J'espère que le carnet de commande sur les utilitaires est bien remplie sinon les usines vont bien chômer...

Curtir
Membro desconhecido
07 de jan. de 2022
Respondendo a

le marché de l'occasion dépasse celui des voitures neuves; les concessionnaires reprennent des voitures qu'ils doivent ensuite écouler assez vite; ça devient juteux pour les constructeurs qui gagnent plus de cash avec un Berlingo d'ocaz qu'avec un neuf thermique qui gonfle le quota de CO2

Stellantis a créé l'outil SelliWay ajouté au système expert bee2link en VO pour un parcours de leurs ventes en ligne entièrement digitalisé, intégrant la reprise, le e-paiement et la livraison .

ce e-commerce VO a été lancé en Europe en 2021.

donc OUI, la production de voitures neuves DOIT baisser jusqu'à un bon équilibre neuf/ocaz

jusqu'à ce qu'un quota de CO2 impacte les VO

Curtir

Membro desconhecido
06 de jan. de 2022

les constructeurs n'obligent personne à acheter du neuf !

ni à changer de voiture tous les 2 ans !

ni à choisir la finition la plus haute. . .

Curtir

Jérémy
Jérémy
06 de jan. de 2022

Moi ce qui me gêne le plus, ce n'est pas forcément le prix de vente puisque les Citroën sont quand même parmi les moins chères. A titre d'info, les tarifs de C5X ne bougent pas quant ceux de la 308 ou de l'Astra ont déjà pris 600€ minimum... Mais je vous raconterai bientôt les histoires édifiantes de personnes de mon entourage qui ont voulu acheté une Citroën...et ont acheté des Dacia ou Hyundai tout simplement parce que les vendeurs n'ont pas les crocs....

Curtir
Christian Brochard
Christian Brochard
07 de jan. de 2022
Respondendo a

Ils sont désabusés. Ils ne comprennent pas la politique de Stellantis. Un vendeur qui n'est pas informé ne peut être efficace.

Pour ma concession le ponpon est une grosse verrue sous chapiteau sur leur parking, l'ajout de la marque Fiat vendu par d'autres vendeurs. Du grand n'importe quoi.

Curtir
bottom of page