Les actualités Citroën 

Citroën C4 : démarrage en trombe


Il y a quelques jours, je vous parlais du succès en devenir de la nouvelle C4 notamment à travers ses bons résultats en Espagne où elle a pris la troisième place de son segment. Mais en France aussi, la nouvelle C4 semble rencontrer le public puisque, malgré les mesures de restrictions sanitaires, la nouvelle berline compacte de Citroën a déjà engrangé beaucoup de commandes.

Ainsi, sur le premier trimestre uniquement, la nouvelle C4 avait reçu près de 11 000 commandes en France alors que son objectif annuel était de 25 000 ventes dont 4 500 C4 électrique. En un seul trimestre, la nouvelle C4 avait déjà atteint 44% de son objectif annuel sur le sol français ce qui est de bon augure pour la suite. Surtout, la nouvelle C4 a permis d'attirer les consommateurs dans les concessions Citroën alors que ces dernières enregistraient « de moins en moins de trafic de passage » selon Jérôme Gautier, Directeur commerce France de Citroën.


La conséquence de cet afflux de commandes supérieurs aux prévisions est que les délais de livraison s'allongent jusqu'à atteindre les 4 mois, d'autant que la production est ralentie en raison de l'impact de la pénurie de puces électroniques ou des intempéries comme en Janvier lorsque la neige a frappé l'usine de Madrid. Ainsi, Jérôme Gautier indique que « la crise des composants impacte la fabrication des voitures ». Certains sous-ensembles n’étant pas complets, la production est ralentie car nous ne fabriquons pas de voitures incomplètes ».


Alors que la marque escomptait résorber les délais de livraison au mois d'Avril, il semblerait dorénavant qu'elle espère que les cadences de production seront bonnes d'ici à la fin du premier semestre d'autant plus que Stellantis privilégie la production de la C4 puisque c'est un véhicule en cours de lancement.


Sur les premiers mois de commercialisation, 46.1% des C4 livrées l'ont été auprès des particuliers mais cette part atteint 50% sur les commandes. Les concessions n'ont pu faire découvrir correctement la C4 étant impactées par les problèmes de livraison d'une part et les mesures de restrictions sanitaires d'autre part. Si la nouvelle C4 peut compter sur un vivier importants de clients Citroën, 40% de ses commandes se font en conquête, c'est à dire venant de la concurrence, un score moyen mais 10% supérieur que les Citroën précédentes.


Enfin, le panier moyen des commandes est de 30 000€ voire même 38 600€ sur la version électrique. Les finitions les plus élevées sont les plus vendues avec une répartition comme suit :

- SHINE : 41%

- FEEL PACK : 35 %

- SHINE PACK : 14 %


La majorité des commandes de la nouvelle C4 se portent sur les motorisations essence avec 53% de la demande et surtout sur le moteur Puretech 130ch qui représente, à lui seul, 48% des ventes. Il est suivi par les motorisations diesel (36% des commandes) et l'électrique (11% des ventes avec un objectif à 18%). Enfin, 62% des commandes se font sur les boîtes automatiques EAT8 soit un niveau jamais atteint sur cette gamme selon Citroën.


Le lancement de la C4 n'est pas tombé au moment idéal dans une épidémie qui dure et qui impose de fortes restrictions sanitaires en attendant que la vaccination fasse son effet. Ces restrictions, mêlées aux problèmes de production, ont ralenti les livraisons tant aux clients qu'aux concessions qui n'ont pu faire découvrir la C4 comme il le faut. Pour autant, avec 11 000 commandes en un trimestre sur un objectif de 25 000 ventes annuel, la nouvelle C4 plaît au public et devrait accroître son succès à mesure que les restrictions sanitaires s'éloigneront. La nouvelle C4 pointe à la 14ème place des ventes en France sur le mois d'Avril et devrait pouvoir s'approcher du Top 10 dans les prochains mois.

11 411 vues7 commentaires