top of page

Les actualités Citroën 

Citroën C3 électrique : une autonomie supérieure aux attentes


La nouvelle Citroën C3 électrique en noire toit blanc

La récente présentation de la toute nouvelle C3 dans sa version thermique a suscité un enthousiasme indéniable avec des tarifs compétitifs qui ne passent pas inaperçus. Cependant, c’est la déclinaison électrique qui attire désormais tous les regards, notamment avec l'homologation récente révélant une autonomie légèrement supérieure à celle initialement annoncée par Citroën lors de sa présentation en octobre dernier.


Cette capacité à offrir une gamme variée de versions, qu'elles soient électriques, thermiques ou hybrides, représente l'une des caractéristiques majeures de cette nouvelle C3. En effet, dès son lancement, elle sera disponible en version essence de 100 chevaux, suivie en fin d’année par une version hybride de puissance similaire. Cette quatrième génération de C3 répond ainsi efficacement aux besoins diversifiés des consommateurs, affirmant ainsi son positionnement comme une voiture polyvalente et adaptable à tous les profils.


Bien que la version électrique devrait rencontrer un franc succès, notamment en tant que deuxième voiture du foyer, elle ne fait aucun compromis sur le style, le confort ou les équipements. Et tout cela à un prix attractif, passant même sous la barre des 20 000€ après déduction de l'aide gouvernementale, ce qui positionne la nouvelle ë-C3 comme une offre unique sur le marché.

Initialement annoncée avec une autonomie de 320 kilomètres, la version électrique a vu cette estimation légèrement ajustée à 300 kilomètres. Cependant, avec une batterie LFP de 44 kWh, la ë-C3 vient de recevoir son homologation européenne, dévoilant ainsi une autonomie officielle qui dépasse les attentes. En effet, elle promet désormais jusqu’à 326 kilomètres entre deux recharges pour la version You, soit 6 kilomètres de mieux qu'annoncé initialement, tandis que la version Max offre une autonomie de 321 kilomètres. Cette nouvelle autonomie, supérieure à 320 kilomètres, confirme la capacité de la ë-C3 à répondre aux besoins quotidiens des familles sans nécessiter de recharge intermédiaire, grâce à sa batterie LFP permettant une charge à 100% et donc une autonomie constante maximale, contrairement aux batteries NMC limitées à 80%.


En conclusion, la ë-C3 se démarque déjà par son équipement de série généreux, son confort remarquable, et des tarifs raisonnables qui en font un choix incontournable sur le marché. L'officialisation d'une autonomie supérieure aux attentes initiales ne fait que renforcer son attrait. Les prochains essais sur route permettront certainement d'apprécier pleinement ses performances et son potentiel.

1 298 vues16 commentaires

Posts similaires

Voir tout

16 Comments


C est ce que j attendais en seconde voiture,j ai une thermique qui fait 5/6000 km par an c est du gâchis,si elle reste abordable je saute dessus,la recharge me coûtera moins chère que l essence 👍👍👍

Like
Replying to

Avant d'avoir consommé 20 000€ de carburant, ça me fait 200 000 km avec la Twingo de 95 dont j'ai un usage équivalent, ça me fait dans les 35 à 40 ans de carburant à 2€.... Pas certain d'aller jusque là. 🤪😜

Like

Citrofan
Citrofan
Apr 17

Je voyais encore ( et c’est de plus en plus ) à la TV une enquête qui qualifie les véhicules électriques de voitures poubelles

Beaucoup de pièces moulées monobloc qui font que les réparations sont quasis impossibles et trop onéreuses donc les véhicules finissent à la casse, ensuite les batteries comptant pour la moitié du prix du véhicule la revente en occasion est quasis impossible !

Bref tout ça ne milite pas en faveur de l’écologie 😔

La question se pose donc sur l’avenir de l’électrique d’autant que là pollution aux particules fines ne plaide pas non plus en faveur de ces voitures plus lourdes !

la solution location fait aussi que les sommes dépensées pour un véhicule électrique son…

Like
Replying to

Le lobbying des pétroliers fonctionne bien. Ça m'amuse plus que que ça m'inquiète, plus ont la critiquera et plus elle se vendra, l'essayer c'est l'adopter.

Like

C'est une très bonne nouvelle pour la EC3 car la technologie LFP présente de réels avantages pratiques par rapport aux batteries NCM. Nous savons que la recharge 0-80 % prendra 30 minutes, mais avez-vous des informations sur le temps qu'il faudrait pour faire le 0-100 % ?

J'ai vraiment envie de voir et de lire les premiers essais routiers de l'Ec3 pour finir de me décider sur la voiture,

Like
Replying to

En leasing aucun problème de reprise ?

Et ne pas oublier qu'aujourd'hui le marché de l'électrique d'occasion n'existe quasiment pas et les consommateurs, dont nous faisons tous parties, n'ont pas assez de recul pour accorder du crédit à ces voitures qu'ils ne connaissent pas. Dans 3 ans on n'en reparlera et je suis prêt à parier que tous ceux qui voudront revendre des Diesels ou des thermiques non hybridées, ce morfondrons de ne pas avoir fait le bon choix.

Like

La charge des batteries NMC n’est pas limitée à 80%. Je ne sais pas d’où sort cette légende urbaine….🙄

Like
Replying to

Pas si l'ingénieur qui a calibré le BMS et le thermomanagement a correctement fait son travail ;-) . Le problème n'est pas la charge rapide en soit, mais la gestion qui de la température. C'est particulièrement critique au delà de 80% de SOC.

Je crois surtout que Stellantis essaie de nous faire croire qu'à l'usage, la batterie LFP de 44kWh de la C3 vaut la batterie NMC de 52kWh de la Renault 5. Ce qui est faux...


Like

Citroën a fait preuve de mesure et d'honnêteté, ce qui est rare. Cette ë C3 va par exemple, satisfaire les nombreux retraités ayant renoncé pour différents motifs, à de longs trajets, privilégiant la mobilité de proximité. En complément, pour les rares cas d'espèces, la location d'un véhicule thermique est une bonne solution. Quant à la version 200 km de la C3, elle suffit amplement à assurer le commuting des actifs (Navettes boulot - foyer).

Like
Replying to

Le train pour des vacances avec les enfants 🤣 faut partir en camp de naturiste sinon bonjour les transferts de bagages, je l'ai fait avec le premier pour une semaine au ski, bonjour la galère, sans parler du fait qu'une fois sur place vous êtes condamné à vous approvisionner dans les petits commerces locaux qui vous vendent tout beaucoup plus cher, ou alors faut aimer les clubs de vacances.

En tout cas, ça ne résoud pas le problème de la recharge quotidienne, la part des français logeant en maison avec jardin ou garage permettant d'accéder à la recharge sur prise domestique, la seule vraiment rentable.

Like
bottom of page