Les actualités Citroën 

Citroën Berlingo : l'arrêt des moteurs thermiques crispent les concessionnaires allemands


passionnément citroen, blog citroen, forum citroen, citroen, berlingo, citroen berlingo, aarret citroen berlingo thermique, 2022

En tout début d'année, Citroën annonçait arrêter la production des Citroën Berlingo et Spacetourer thermiques pour ne plus proposer que leurs versions électriques, décision valable également pour les marques Peugeot et Opel. Cette décision, folle et surprenante, était prise pour respecter les normes CAFE qui imposent aux constructeurs un quota d'émission moyen à ne pas dépasser sous peine d'amende.

Face à cette décision, les premières plaintes ne tardent pas à arriver à l'image des concessionnaires allemands qui craignent, à raison, un effondrement des ventes et des bénéfices d'autant plus que le Citroën Berlingo était la meilleure vente de la marque en Allemagne. Ces derniers demandent à pouvoir continuer à proposer une seule version thermique, la plus demandée par les clients, aux côtés des versions électriques. Les concessionnaires craignent en effet que les clients, devant le peu de choix qu'il leur est proposer, partent chez la concurrence qui se frotte les mains.


Car même si les versions électrique du Berlingo sont efficaces, le moteur étant suffisamment performant pour entraîner le lourd Berlingo, la capacité ne permet d'offrir, au mieux, que 275 kilomètres d'autonomie soit bien moins une fois rempli et sur autoroute ce qui limite drastiquement le champ d'action du Berlingo et réduit sa polyvalence, pourtant un de ses plus grands points forts.


Cette décision de sacrifier le Citroën Berlingo, et ses dérivés Peugeot Rifter et Opel Combo, est assez incompréhensible devant l'importance de ce dernier dans les ventes de Citroën notamment. La conséquence ne se fait pas attendre puisque les premiers retours des commandes indiquent, pour certaines concessions, une baisse de...100% avec donc zéro commande alors que plusieurs dizaines étaient commandés par mois auparavant.


Stellantis a donc fait le choix de sacrifier des modèles qui se vendaient très bien pour éviter d'avoir à payer une amende pour non respect des normes CAFE, le groupe ayant décidé d'intégrer les ventes de FCA dans son calcul et donc de ne plus bénéficier des avoirs CO2 achetés à Tesla. Pour quelques centaines de millions économisés, Stellantis prend donc la décision, folle, de perdre un segment créé par Citroën sur lequel le groupe régnait de mains de maître depuis la dernière génération des ludospaces apparue en 2018 et de voir ses marques, et surtout Citroën, perdre encore quelques dizaines de milliers d'unités bien utiles dans une situation difficile....



870 vues33 commentaires

Posts similaires

Voir tout