top of page

Les actualités Citroën 

Bilan 4 mois 2023 : marché auto EUROPE


Sur les quatre premiers mois de l'année, le marché automobile européen voit ses ventes augmenter de 17.2% à 4 201 918 unités vendues grâce à une base de comparaison particulièrement favorable puisque la pénurie de composants était à son plus haut niveau sur le premier semestre 2022. Ainsi, par rapport à 2019, le marché reste encore très nettement en dessous de son niveau "normal" où la baisse est de 22.8%.

Dans ce contexte, les ventes de :

  • ALFA ROMÉO sont en hausse de 134.2% à 17 064 unités pour une part de marché de 0.4%

  • CITROËN sont en hausse de 2.9% à 130 672 unités pour une part de marché de 3.1%

  • DS sont en hausse de 14.5% à 17 847 unités pour une part de marché de 0.4%

  • FIAT sont en hausse de 3.9% à 133 512 unités pour une part de marché de 3.2%

  • JEEP sont en hausse de 10.6% à 40 851 unités pour une part de marché de 1%

  • LANCIA sont en hausse de 9.6% à 14 849 unités pour une part de marché de 0.4%

  • OPEL sont en hausse de 9.2% à 154 236 unités pour une part de marché de 3.7%

  • PEUGEOT sont en hausse de 11.1% à 231 831 unités pour une part de marché de 5.5%

Au total, les ventes de Stellantis* sont en hausse de 9.4% à 744 205 unités pour une part de marché de 17.7%. Le groupe perd 1.3 point de part de marché par rapport à avril 2022 avec, en conséquences, un écart avec le groupe Volkswagen qui s'accroît à 8 points de part de marché contre 5 en 2022. Les ventes de Citroën malgré un mois de février et avril difficiles restent dans le positif avec des ventes en hausse de 2.9% même si la marque affiche la plus mauvaise performance de Stellantis.


* Les ventes de Maserati et RAM ne sont pas renseignées.

443 vues7 commentaires

Posts similaires

Voir tout

7 Comments


Citrofan
Citrofan
May 22, 2023

Un article de l’auto journal pointe le doigt sur Carlos Tavares dont les ’obsessions a luter contre les coûts et a générer d’énormes profits en négligeant la satisfaction et les besoins des clients serait mauvais pour l’avenir de stellantis

ils ont la même analyse que nous ou ont lu nos commentaires ici ?

Like

Ioan Cosma
Ioan Cosma
May 21, 2023

DS automobile arrive en 2016 et déjà Ils sont devant Alfa Roméo(une marque centenaire) ! 🤣C'est une bonne claque pour les dirigeants Stellantis qui veulent mettre en valeur Alfa Roméo et Lancia(marque fantôme).


Si Citroën va tomber finalement à cause de leur politique, qui met cette marque à côté pour investir l'argent dans Lancia et Alfa, Stellantis risque à terme de s'écrouler aussi. La locomotive Peugeot ne suffira plus pour soutenir les marques italiennes en difficultés.(Fiat, Alfa Roméo, Abarth, Lancia et Maserati) PSA(Opel inclus) n'a pas besoin de FCA, je ne comprends pas cette erreur !

Like
Citrofan
Citrofan
May 22, 2023
Replying to

Avec les chiffres on voit bien le rendu de la politique qui a consisté à favoriser Peugeot en sabotant les autres marque du groupe

si Citroën et les autres marques avaient eu le même traitement que peugeo, réfléchissez ( une gamme fournie les moyens équivalents etc.. ) on aurait j’en suis convaincu des chiffres de ventes différents.

Like

Maxime Haal
Maxime Haal
May 21, 2023

Sans nouveauté, point de salut à espérer. On peut seulement espérer que la part de marché ne se dégrade pas trop et que la marque ne tombe pas sous les 3% de parts de marché. C'est triste, surtout quand on sait que cette même marque battait des records en 2010 avec un chouïa plus de 6% de parts de marché.

En espérant qu'un beau jour, il y ait enfin une stratégie cohérente et durable qui soit trouvée, parce qu'à force de changer tous les 4 matins, ça devient difficile de savoir où va Citroën.

Like
Replying to

une gamme à trou pour des raisons de normes antipollution débiles et un retard à l'innovation et à l'adaptation au marché, ça finit par se payer, la part de marché du citron a été coupée en deux en quelques années.

Like

Christian Brochard
Christian Brochard
May 21, 2023

Citroën et Fiat tirent la groupe vers le bas. Comment peut il en être autrement, sans rien on n'aboutit à rien. 2023 sera très dure pour Stellantis dirigé par un homme du passé.

Like
bottom of page