top of page

Les actualités Citroën 

Bilan 10 mois 2023 - marché auto EUROPE


Affichant une tendance positive depuis 15 mois consécutifs, le bilan à fin octobre pour le marché automobile européen est forcément positif avec une hausse de 16.7% pour 10 722 930* unités vendues. Cependant, malgré cette hausse conséquente, le marché automobile européen ne parvient pas à retrouver son niveau de 2019 et reste à un niveau inférieur de 20.63% soit une perte supérieure à 2,6 millions de voitures vendues sur les dix mois de l'année.

Dans ce cadre, les ventes de :

  • ALFA ROMÉO sont en hausse de 66.6% à 42 214 unités pour une part de marché de 0.4%

  • CITROËN sont en baisse de 0.5% à 319 738 unités pour une part de marché de 3%

  • DS sont en hausse de 5.8% à 42 788 unités pour une part de marché de 0.4%

  • FIAT sont en baisse de 1% à 326 982 unités pour une part de marché de 3%

  • JEEP sont en hausse de 29% à 106 663 unités pour une part de marché de 1%

  • LANCIA sont en hausse de 8.4% à 37 789 unités pour une part de marché de 0.4%

  • OPEL sont en hausse de 8.2% à 392 276 unités pour une part de marché de 3.7%

  • PEUGEOT sont en hausse de 5.9% à 555 343 unités pour une part de marché de 5.2%

Au total, les ventes de Stellantis** sont en hausse de 6% à 1 831 653 unités pour une part de marché de 17.1%, le groupe fait nettement moins bien que Volkswagen puisque le groupe allemand affiche, lui, une progression de 21.7% à 2 769 887 unités pour une part de marché de 25.8% ce qui lui permet de creuser l'écart par rapport à Stellantis de 8.7 points de parts de marché contre 6 en 2022. Grâce aux deux derniers mois consécutifs de hausse, Citroën parvient à afficher des ventes quasiment stables sur les dix mois de l'année ce qui es tune bonne performance compte tenu qu'en juillet, la marque souffrait d'un déficit de 2.9% sur le marché européen. Si la tendance se poursuit, la marque pourrait donc afficher des ventes en hausse en Europe sur l'ensemble de l'année.

Je me suis amusé à comparer les chiffres de cette fin octobre 2023 à ceux de la même période en 2019 puisque nous avons vu que le marché reste inférieur de 20.63% cette année par rapport sur la même période pour voir comment se comportent les marques de Stellantis sur la même période.


Les ventes de Citroën sont en baisse de 41.94% par rapport à 2019 où ces dernières s'établissaient à 550 688 unités pour une part de marché de 4.1%. La marque aux chevrons fait jeu égale avec Fiat dont les ventes sont en baisse de 41.91% sur la même période tandis que les deux font légèrement mieux que celles d'Opel dont les ventes sont en baisse de 46.15% par rapport à 2019. Au final, seule Peugeot affiche une moins mauvaise performance même si ces ventes sont encore en forte baisse de 32.15%. Mais le plus intéressant concerne les chiffres de Renault et Dacia, le groupe à la mode et pour lequel tout réussi paraît-il. La marque au losange est ainsi en baisse de 36.79% par rapport à ses ventes de 2019 soit une performance à mi-chemin entre Citroën et Peugeot mais, plus intéressant encore, sont les ventes de Dacia. La marque roumaine est celle qui est auréolée de succès ces derniers mois à entendre tous les commentateurs pourtant, avec le Jogger, la Spring et la Sandero qui cartonne réellement, ses ventes restent quand même inférieur à celles de 2019 avec une baisse, plus contenue certes, de 5.21%.


En conclusion, il ne faut pas se fier aux chiffres bruts mais toujours les mettre dans un contexte et, au final, après avoir entendu tant de choses négatives sur Citroën, on se rend compte que la marque affiche une baisse équivalente à Fiat et inférieur à celle d'Opel tout en étant pas très loin de celle de Renault qui, lui, bénéficie des Mégane E-Tech et autres Austral. Quand on sait l'importance des C3 et C3 Aircross pour Citroën, il y a fort à parier que 2024 sera une bien meilleure année pour la marque.

525 vues6 commentaires

6 Comments


Je me demande si l'on n'oublie pas l'aspect sociétal dans cette analyse, impactant forcément ces résultats à la baisse. Je m'explique: La crise de la Covid a accélérer des transformations sans doute en gestation. Le développement du télétravail pour bon nombre de salariés (et pas seulement les cadres) travaillant dans les services, le développement du covoiturage, des mobilités douces (ex: VAE), le renchérissement du prix de l'énergie en général, celui des véhicules, de l'intérêt pour la lutte contre le réchauffement climatique, ont souvent conduit à reconsidérer l'usage du véhicule, et notamment l'intérêt du fameux "second véhicule". AMI d'une certaine façon, peut cannibaliser ces "second véhicules", sa pertinence pour assurer les courts trajets quotidiens amenant à réfléchir à l'acquérir à cette…

Like

Christian Brochard
Christian Brochard
Nov 22, 2023

Citroën => Fiat, Fiat => Citroën toutes les deux à -42%, Citroën a une petites gamme Fiat à par la 500 rien de concret , et Opel à - 46 %. Tout ces chiffres prouvent que ce groupe Stellantis va mal et que la stratégie de qui vous savez ne fonctionne pas, les pertes des uns ne glissent pas vers ceux censées les récupérer. Espérons que la gamme C3 va dynamiser la marque. Mais faudra bien plus qu'une référence pour redresser ce groupe qui vacille dangereusement.

View Edits
Like

Se rassurer en pointant une baisse de 5% des ventes de Dacia, quand Citroën a perdu 41%, faut vraiment chercher à se rassurer. Ne pas remarquer que dans un marché baissant de plus de 20%, un constructeur qui ne baisse que de 5% gagne des parts de marché.

Je ne sais pas quelle est la marge de Dacia, mais je constate que contrairement à d'autres dont Citroën, ils ne sont pas réduits à faire des gros rabais de fin d'année pour maintenir des chiffres de vente, 5000 € sur certaines C4, plus de 10 000 sur des Skoda électriques, on finit par perturber l'échelle de valeurs.

Like
Replying to

Grand gagnant je ne sais pas mais je constate que le marchand ayant baissé de 20, ils n'ont baissé que de 5, soit le quart de la baisse alors qu'à 40, Citroën enregistre une baisse double de la moyenne du marché, soit une pente 8 fois supérieure à celle de Dacia, je ne vois pas vraiment de quoi se réjouir.

Certes, on peut espérer que le nouveau C3 connaîtra le succès mais la structure des ventes nous apprend que c'est l'actuelle C3 qui tire les volumes donc ce sont des achats ne seront pas renouvelés avant 2 ou 4 ans et que ce nouveau modèle devra faire au moins aussi bien pour maintenir la situation, et élargir sa part…

View Edits
Like

A ce jour on assiste à la valse des prix à des changements technologiques incessants alors je pense que beaucoup d’acheteurs font comme moi, ils attendent la stabilisation et une vision plus claire des offres qui correspondent à leurs besoins ou envies. De plus le changement qui va intervenir au niveau du bonus écologique et des tarifs de l’énergie n’arrangé rien.

Quand on regarde les chiffres c’est Peugeot qui tire Stellantis vers le haut.

Pour Citroën, espérons que le début 2024 soit plus favorable et que des annonces significatives venant compléter l’annonce de la nouvelle C3 soient faites rapidement.

View Edits
Like
bottom of page