top of page

Les actualités Citroën 

[Analyse] Bilan octobre 2023 - principaux marchés EUROPE


Comme chaque mois, les chiffres de ventes des principaux pays européens ont été diffusés ce qui permet de voir les grandes tendances qui émergent en Europe et pour les marques du groupe Stellantis puisque les sept pays analysés ici représentent environ 80% des ventes totales européennes. Comment se sont comportées les marques de Stellantis ? Citroën poursuit-elle son redressement engagé en septembre ? Réponse dans les tableaux suivants.

Le premier constat qui peut être tiré de ces chiffres est que le marché automobile européen confirme son redressement avec un quinzième mois de hausse consécutive même si ce niveau est encore nettement inférieur à celui de 2019 par exemple. Dans de nombreux pays, les hausses ont tournées autour des 20% sauf en Allemagne où celle-ci ne s'est élevée qu'à un peu plus de 4% Cela permet donc à ces sept pays étudiés ici de voir leur marché croître de 14.69% pour s'élever à 800 000 unités environ ce qui permettrait à l'ensemble du marché européen de se situer au dessus du million de voitures neuves vendues.

On constate à la lecture de ce tableau que les ventes de Citroën sont une nouvelle fois en hausse malgré des contre-performances en Espagne, Portugal et Angleterre qui ont été contrebalancées par la hausse des ventes enregistrées en France avec une croissance de près de 20%. Les ventes de la marque sont en hausse même si elles restent inférieures à celles du marché mais supérieures à celle de Peugeot.

Du côté du rapport de chaque pays dans les ventes des marques, on constate que le poids de la France augmente dans les ventes de Citroën puisqu'elle se situe au-delà de 42% alors qu'elle ne représentait que 37% en septembre par exemple. Cependant, elle reste toujours inférieure à Peugeot où la France représente près d'une vente sur deux en Europe pour la marque au lion ce qui confirme le fait que Citroën est trop faible en France mais plus puissant en Europe que Peugeot.


En conclusion, Citroën parvient à redresser la tête en Europe pour le deuxième mois consécutif en enregistrant une hausse de ses ventes certes inférieure à celle du marché. L'analyse des données montrent que Citroën devrait avoir vendu autour de 35 000 unités sur toute l'Europe en octobre, chiffre qui seront confirmé dans quelques jours.


Pour information, voici toutes les données compilées de ventes dans les sept principaux marchés européens pour le mois d'octobre :


654 vues5 commentaires

5 comentários


Patrick Berton
Patrick Berton
09 de nov. de 2023

Ne pas oublier que le nom de DS appartient à Citroën…..

cette marque soit «  disant Premium » et surtout premium par

les Prix…..qui ne collent pas au marché …l image de cette marque est trop récente

au début la DS3 …était Citroën , est très réussie sur la base de la C3…

dès que la Nouvelle DS3 est sortie, elle a changée de niche et surtout de clientèle

plus élitiste……mais à quel prix..? la DS7 est je pense assez réussie , et supporte la comparaison avec les allemandes largement

mais les modèles Nippons..lui font mal…..je crois

la DS9 elle est restée tout simplement en chine…et sur le marché européen

vu son prix , ce genre de clientèle se tournera vers l…


Curtir

Il faut tout de même bien constater que la part de marché de Citroën diminue. Heureusement, on peut espérer que les nouveautés attendues l'année prochaine permettent d'inverser la tendance.

Curtir

DS est dramatiquement faible en Europe et spécialement en Allemagne. Vivement le développement de la gamme ? C'est prévu pour quand ?

Curtir
TM6
TM6
09 de nov. de 2023
Respondendo a

Quel dommage que la DS4 soit à ce point minimisée au niveau commercial. C'est le seul modèle ayant encore un peu l'avenir devant lui, mais rien d'est fait pour raconter une histoire autour de ce modèle pourtant très réussi : on met le paquet sur la DS7 pour la maintenir à bout de bras, on maintient la DS3 sous respiration artificielle afin de ne pas lâcher ce segment du marché... et pendant ce temps la DS4 vivote après une phase de lancement chaotique en plein covid. Il s'agit de créer un événement produit fort qui puisse le remettre sur le devant de la scène.

Curtir
bottom of page