top of page

Les actualités Citroën 

Stellantis réduit ses plateformes et se tourne vers l'électrique


Si le groupe PSA avait déjà fortement réduit son nombre de plateformes pour n'en utiliser que deux, le groupe FCA avait, lui, encore beaucoup de véhicules vendus sur plusieurs plateformes différentes. Le groupe Stellantis, issu de la fusion entre PSA et FCA, était ainsi composé d'un portefeuille de 23 plateformes, impossible à rentabiliser.


Au cours de l'Assemblée générale du groupe organisée ce 15 avril, Carlos Tavares en a profité pour indiquer que Stellantis travaille à la création de quatre plateformes sur lesquelles l'ensemble de ses modèles seront construits, permettant ainsi de faire beaucoup de volumes sur peu de plateformes et donc d'avoir une meilleure rentabilité.

De plus, Carlos Tavares a indiqué que les ventes de voitures électrifiées allaient tripler en 2021 en Europe pour atteindre 14% de ses volumes avec une hausse continue jusqu'en 2030 où celles ci devraient représenter 70% de ses volumes. Les contraintes strictes imposées par Bruxelles vont, inévitablement, encourager les voitures électriques et hybrides. Stellantis s'y prépare et indique que ses quatre plateformes seront toutes conçues pour l'électrique avec des autonomies comprises entre 500 et 800 kilomètres.

Concrètement, les quatre plateformes couvriront l'ensemble des segments d'ici 2023. La deuxième génération de eCMP concernera une évolution qui intègrera les moteurs électriques développés par Nidec dans le cadre de la coentreprise. Les plateformes, nommées pour le moment STLA, seront davantage présentées via l'Electric days organisé le 8 juillet prochain par Stellantis qui délivrera davantage d'informations.


On peut imaginer que les plateformes nommées STLA Medium et Large sont une évolution d'eVMP sur laquelle seront construit les Peugeot 3008 et 5008 ou le futur C5 Aircross et qui sera adapté pour fournir des véhicules plus grands. Carlos Tavares déclare à cette occasion que "Ces plateformes constitueront un progrès significatif face à l'angoisse de la panne provoquée par les voitures électriques". La standardisation des éléments techniques sur l'ensemble des plateformes permettra de "compenser en partie le coup de l'électrification. Le principal défi de l'industrie automobile mondiale" indique le patron de Stellantis.


Pour contrôler davantage la chaîne de valeur, cruciale dans les véhicules électriques, Carlos Tavares indique également le groupe prévoit de s'appuyer sur ACC pour construire des usines de batteries électriques ainsi que des partenariats extérieurs afin de disposer de 130 gigawatts-heure de batteries dès 2025 pour grimper progressivement à 250 gigawatts-heure en 2030. Les deux usines d'ACC en France et en Allemagne devrotn fournir 50 gigawatts-heure, le groupe précisant des de nouveaux projets seront annoncés prochainement pour les États-Unis.


790 vues21 commentaires

21 comentarios


"impossible to make profitable": FCA and PSA are highly profitable

Me gusta

Concernant l'hydrogène, l'angagement des intervenants du transport maritime, routier et surtout ferroviaire, de basculer leurs motorisations en version non polluante, va dynamiser la demande d'hydrogène mobilisant d'autant les chercheurs dans leurs bureau de R&D.

Le maritime vient de lancer un Porte container au GPL, amenant 20‰ de Co2 en moins.Il y a aussi de gros projets sur le retour à la voile mais rigide, Alstom travail déjà sur ce projet.

Pour les poids lourds, l'Allemagne test des modèles hybryde Diesel/électrique alimenter par des Caténaires sur une autoroute mais sais pas pour demain vu leurs besoins énormes en énergie.

C'est grâces au ferroviaire, que la demande va s'intensifier rapudement puisque c'est pour 2022. la SNCF vient de passer à Alstom, une…


Me gusta

Miembro desconocido
17 abr 2021

on note que l'e-cmp2 qui se distinguera de l'actuelle e-cmp, principalement par son moteur élec LeroySomer -made in France- et ses batteries Total-Saft made in France;

servira aussi aux futurs modèles du segment A en 3,70m, donc les remplaçantes de C1, 108, Adam; auxquels seront ajoutés probablement un Lancia, un Fiat, voire Jeep .

6 citadines en segment A, donc rentables

Me gusta

Ce qui manque à la C4 c’est une version hybride. Est-ce que le passage à eCMP2 rendra cette version possible ?

Me gusta
Miembro desconocido
17 abr 2021
Contestando a

en 2023, l'hybridation légère non rechargeable apparaitra sur les nouveaux modèles de Stellantis, et sera intégrée au restylage sur les modèles ex PSA montés sur E-cmp (C4, 2008, 208, Corsa, Mokka) et ceux sur EMP2 V3 (DS4, C5x, Astra, 308)

Me gusta

C
C
16 abr 2021

Donc C43 sera sur eCMP 2 ? La C4 passera aussi sur cette base ?

Me gusta
Jérémy
Jérémy
16 abr 2021
Contestando a

Oui 2022-2023

Me gusta
bottom of page