top of page

Les actualités Citroën 

Quel bilan pour les ventes de Citroën en Europe au premier semestre ?


La Citroën C4 X vue de profil dans une teinte rouge

Après une fin d'année 2022 difficile pour la marque en Europe, en raison des difficultés de production et, surtout, de livraison, il est temps de tirer un premier bilan des ventes sur ce premier semestre 2023. Comment s'est comporté la marque sur ces six premiers mois de l'année et quelles sont les perspectives pour le second semestre, éléments de réponse.

C'est peu de dire que le premier semestre 2022 a été particulièrement difficile pour el marché automobile européen avec une pénurie de composants qui impacté lourdement la production automobile. Cette pénurie a atteint son pic en mai et a permis au marché européen de reprendre quelques couleurs au second semestre 2022, couleurs qu'il a continué de reprendre sur ce premier semestre 2023 puisque ses ventes affichent une hausse de 17.6% à 6 588 937 unités. Un bilan honorable donc mais qui est trompeur puisque comparé à un semestre 2022 très bas qui masque le niveau réel du marché européen, encore en baisse de 25% par rapport à 2019.

Sur ce marché, comment s'est comporté Citroën ? Plutôt mal si on regarde les chiffres bruts puisque les ventes de la marque sont globalement stables avec 196 348 unités accusant une petite baisse de 0.6% mais qui, comparé à la hausse du marché, fait chuter la part de marché de Citroën qui ne pèse que 3% du marché en Europe, hors véhicules utilitaires et comprenant le Royaume-Uni. Des ventes assez faibles donc qui s'expliquent par une faible demande mais également de gros soucis de livraisons depuis l'Espagne qui regroupe près de 60% de la production de la Marque. Alors que la production est repartie globalement à un fort niveau en raison de la fin de la pénurie de composants, les soucis logistiques restent forts pour Citroën qui peinent à livrer les voitures commandées à ses clients.


La marque a connu deux trimestres différents sur ce premier semestre. En effet, au premier semestre, les ventes de Citroën étaient bien orientées en Europe mais faibles en France tandis que l'inverse s'est produit au second semestre avec des ventes en France en hausse quand elles baissaient en Europe. Probablement un effet du pilotage des ventes qui met l'accent sur la France pour renforcer la Marque avant de la renforcer dans les autres pays d'Europe, la France représentant plus de 40% des ventes de la marque en Europe. Globalement, les ventes d'utilitaires se sont nettement renforcées au second trimestre avec un Berlingo qui s'est révélé très performant jusqu'à être le véhicule utilitaire le plus vendu de son segment au Royaume-Uni notamment. Les différents modèles de la gamme VP ont également bien fonctionné notamment le C5 Aircross qui est le véhicule hybride rechargeable le plus vendu en Europe ainsi que le Berlingo qui, malgré sa motorisation électrique, est le deuxième ludospace le plus vendu en Europe là encore au premier semestre. Vous retrouverez le détail des ventes par modèles en Europe sur le dernier numéro de Passionnément Citroën Magazine.


Le second semestre devrait permettre à Citroën de voir ses ventes rebondir en raison de plusieurs éléments dont les soucis logistiques qui devraient s'estomper depuis l'Espagne et permettre, enfin, de livrer les voitures. De plus, le regain de combativité de la marque a permis à Citroën d'engranger de très bons mois de commandes, surtout en juin, qui devrait avoir un effet positif sur les livraisons au second semestre. Il y a donc à parier que les ventes de Citroën soient, là encore, à rebours du marché qui pourrait afficher une baisse comparée au second semestre 2022 alors que Citroën pourrait afficher des ventes en hausse.

1 757 vues5 commentaires

5 Comments


Très bonne analyse!

Like

françois A
françois A
Aug 05, 2023

J ai du mal à comprendre comment on peut arriver à ne pas livrer des voitures,donc des délais énormes qui refroidissent les acheteurs....,sinon pour flinguer une marque , l Espagne c est à côté 🙃😵‍💫

Like
Replying to

Ah bon? La Chine a le monopôle de la gestion des containers dans son secteur d'influence, et les américains n'hésitent pas à commercer auprès d'elle des volumes de containers, entretenant ainsi la spéculation. Et même nos "amis" allemands ont dû être rappelés à l'ordre par la Communauté européenne pour des comportements similaires aux américains. Et comme je l'explique dans mon exemple, Honda n'arrive pas à livrer ses Civic déjà produites vers l'Europe, alors que le premier motoriste au monde, n'a pas cette difficulté pour ses modèles produits en Chine. Bizarre, non? D'ailleurs vous en apportez la preuve dans votre commentaire. A vouloir dénigrer tout ce qui ne vient pas de vous, vous réduisez votre pensée, à des affirmations alambiquées.

Like
bottom of page